Archives pour la catégorie La Gauche d’Emerainville

Réponse gentille à Jérome …

Mesdames, messieurs,

Lors du dernier conseil municipal, diverses critiques ont été faites par l’opposition socialiste sur les documents comptables (CA et compte de gestion 2017 ainsi que sur le BP 2018)

Ces critiques appellent nécessairement une réponse, afin de rétablir la vérité.

SUR LE COMPTE DE GESTION 2017 :

Reproches :

Seul, un résumé de ce compte a été transmis à chaque élu avec les documents nécessaires pour la tenue du conseil municipal

Réponses :

L’intégralité du compte de gestion (50 à 60 pages) a été à la disposition des élus lors de la commission finance du 21 03 2018

Aucun socialiste n’était présent à cette commission pourtant très importante pour l’avenir de notre ville. Par contre et cela va dans le bon sens, c’est la première fois depuis 23 ans que l’opposition de gauche s’intéresse au compte de gestion.

La demande de document  de monsieur IMPELLIZZIERI a été faite le vendredi 30 mars,(convocation le 19 03 2018),  pour un conseil qui a eu lieu le mardi 3 avril (samedi, dimanche et lundi de paques n’étant pas travaillés)

La demande a donc été faite 3 jours avant le conseil,  pendant une période de vacances et 11 jours après la convocation.

Reproches :

L’opposition n’a pas d’éléments pour statuer  sur les contentieux, les provisions, les amortissements, l’inventaire du matériel, la trésorerie, la pertinence des emprunts.

Réponses

-Frais d’actes et de  contentieux 6227 : ce compte correspond à des d’actes pour le service urbanisme (enquête publique par exemple)

-Pour les provisions : 28 500 € il s’agit d’une somme,  annuellement déterminée par la trésorerie (le document est à votre disposition)

Tous ces  renseignements ont été donnés en commission

-amortissements : il suffisait de  demander le tableau

– l’inventaire : il suffit de consulter le tableau d’amortissement et l’inventaire en lui-même (document volumineux) est  à votre disposition au service comptable.

– trésorerie : un état au 31 12 2017 a été communiqué lors de la commission finance du 21 03 2018

– emprunts : un tableau des emprunts a été fourni aux membres de la commission finances du 21 03 2018

Chacun peut comprendre que toutes ces questions devaient être et ont été posées pour la plupart, lors des commissions finances du 21 03 et du 27 02 2018 qui ont précédées le conseil municipal, lequel n’a  pas vocation  à examiner les détails d’un compte de gestion.

Il est regrettable que l’opposition néglige les commissions en ne venant pas ou en ne posant aucune question, alors qu’elle  fait au conseil municipal un numéro d’équilibriste en direction des medias.

COMPTE ADMINISTRATIF 2017 :

Reproches :

-Recettes « Emploi d’avenir » : ces emplois n’existent plus donc aucune recette ne devrait figurer dans le BP 2018 à ce titre.

Réponses :

Nous avons encore des fins de contrat emplois d’avenir sur 2018  et les recettes correspondantes sont à inscrire dans les documents comptables. Cette question n’aurait même pas dû être posée

Les sommes perçues en 2018  par la commune au titre de ces contrats de trois ans sont  naturellement communicables

Reproches :

On ne retrouve pas dans le CA les facturations de « l’usage de la place »

Réponses :

Elles sont dans le compte 70 323 intitulé redevance occupation domaine public communal

Questions :

Fallait-il emprunter alors que nous avons un excèdent ?

Réponses :

Vos notions d’excèdent et votre façon d’analyser les résultats ne sont pas les nôtres+.

En 2017 nous avions programmé 2 000 000 € d’emprunt pour financer la totalité des investissements désirés ;

Comme nous n’avons pas  réalisé ce chiffre,  le besoin d’emprunt a été limité à 500 000 € *

Il en sera sans doute de même pour le BP 2018 (1 900 000 € d’emprunts prévus)

Reproches :

Il y a des comptes  qui ne sont pas présenté dans le compte administratif.

Réponses :

Lesquels ?

Reproches

On ne possède aucun document pour juger de la vétusté des immobilisations :

Réponse

Qui peut juger du degré de vétusté de certaines immobilisations ? le tableau d’amortissement  retient pour mesurer l’usure les taux couramment admis par l’administration

Ce tableau ne figure pas dans le compte de gestion

Questions

Notre  Emprunts à risques nous mène droit à la faillite

Ce sujet a été mainte fois abordé et il a été répondu que l’emprunt suisse coutait moins cher à la commune (intérêt+ différence de change) qu’un emprunt ordinaire dont les taux à l’époque de la souscription était de l’ordre de 5 à 6 %

Sur l’ensemble du prêt (intérêts et différences de change) le taux moyen est de 4.04 %

Il reste à rembourser sur ce prêt un somme de :   132 204.22 €

Depuis 2016 cet emprunt ne comporte plus d’intérêt et peut être remboursé à tout moment sans pénalités de remboursement anticipé.

Je pense que cette question à « répétition » est posée pour faire peur et tenter  d’assimiler  la gestion de notre commune à celle d’une commune ou d’une intercommunalité mal gérée et victime d’emprunts toxiques comme ce fut le cas pour LE SAN à gestion socialiste,

Questions :

Remboursements anticipés (500 000 – 500 000)

Réponses : 

Un premier emprunt de 945 000 € sur trois ans a été souscrit en 2014 pour compenser le non versement d’une subvention attendue.

En 2017 il a été remboursé 445 000 € (document officiel) et  500 000 € en 2016

Cet emprunt de trois ans ne prévoyait évidemment pas de pénalités lors de remboursement conforme au contrat.

Un emprunt nouveau de 500 000 € a été souscrit par la suite et n’a aucun rapport avec l’emprunt cité ci-dessus

Dans votre discours, vous nous accusez d’avoir emprunté  500 000 puis remboursé  455 000  et vous considérez que la différence représente des intérêts. Serait-ce des intérêts négatifs ?

Reproches :

Nous n’avons pas aux 31 12 2017 perçus la totalité du FCTVA dû par l’état, preuve d’après vous  d’un manque de réclamation des services de la mairie.

Réponses :

Il en est de même pour de nombreuses intercommunalités et notamment pour PVM

Chaque année l’administration communale transmet à l’état un bordereau sur lequel, les opérations permettant une récupération de TVA sont énumérées. (Bordereau établi par les services municipaux en juin 2017, notification de l’accord en 02 2018). Après vérification de la trésorerie, principale,  le montant à percevoir est fixé définitivement, ce qui permet de l’inscrire dans le BP et de le comptabiliser dès son paiement dans le CA soit en augmentation de la trésorerie soit en RAR si l’état n’a pas encore réglé au 31 12.

Questions

Quel est le contenu du compte 7075 ?

Réponses,

Il s’agit sans doute du compte  6865 qui est à 0 au CA  2017 et à 0 au BP  2018

Questions :

Les droits de mutations sont en diminution entre 2016 et 2017

Réponses :

Il est impossible de connaitre même avec une marge d’erreur importante,  le nombre des mutations qui auront lieu dans la commune,

Quant à la création d’un observatoire des droits de mutations,  il  existe depuis de nombreuses années dans le cadre de l’intercommunalité.

Il analyse les départs et les arrivées d’entreprises et des particuliers, mais ne se prononce pas sur l’avenir.

 

 

Je terminerai cette longue série de réponses, en me félicitant de votre intérêt tout nouveau pour le comptes de gestion, et en vous rappelant qu’il ne peut pas y avoir d’erreurs comptables dans le compte de gestion et dans le compte administratif, ces documents donnant le même résultat et étant établi, l’un par les services municipaux, l’autres par les services fiscaux

La discussion aurait sans doute dû porter sur le BP qui lui est un document qui traduit une politique et qui de ce fait est discutable et  contestable, selon les opinions de chacun.

Malheureusement ce débat n’a pas eu lieu, mais j’ai noté que,  vous au pouvoir, les cantines et l’ensemble des services municipaux seraient gratuits, les impôts diminueraient (vous êtes le premier élu de l’opposition qui réclame une diminution d’impôts, vos prédécesseurs nous traitant de démagogues à chaque diminution votée.).

Bref tout sera gratuit et nous attendons le salaire pour tout Emerainvillois travaillant ou pas.

Merci de votre attention.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONSEIL MUNICIPAL DU 25 09 2017

Nous pensions à l’ULEM que les vacances étaient terminées, mais nous avons constaté que pour les élus de l’opposition, les vacances sont  sans doute  éternelles.

De TALBI en passant par MOREL, HULEUX, une seule des oppositions était présente, et le rescapé  n’avait aucun  pouvoir des membres de sa liste.

Sans doute roses et verts cherchaient à profiter de l’été indien mais ce pauvre  JEROME faisait peine à voir

Nous rappelons à nos lecteurs que ces femmes et ces hommes voulaient gérer la commune, alors qu’ils ne sont pas même capables de remplir correctement leur fonction d’opposants.

Dans le public plus un seul supporteur, plus un seul membre des anciennes listes.

L’opposition est inexistante et nous ne sommes qu’à mi-mandat

Depuis 1995 toutes les oppositions de gauche dirigées par leurs têtes de listes n’ont jamais travaillé au bien de la commune et la médiocrité de ces oppositions semble augmenter avec le temps.

Le PS de Magagnosc fut mauvais mais courageux, le PS de DAURIAC, fut plus mauvais et beaucoup moins porté sur le travail communal, le PS de Jérôme, et  ses  verts, sont totalement inexistants

En fait tous étaient là pour le titre de maire et pour ensuite entamer une carrière politique avec l’aide de leur parti reconnaissant.

La ville,  ils s’en foutaient.

Nous demandons pardon pour eux aux  électeurs, que ces élus ne représentent pas et ne respectent pas.

Que pensent-ils ces contribuables des personnes qu’ils ont fait élire et qui devaient défendre leurs idées ?

Qui votera encore pour eux aux prochaines municipales ?

Nous espérons que dans 3 ans ces mêmes personnages ne se représenteront pas la fleur au fusil, en oubliant leur grand sommeil de 6 ans.

Ils n’oseront pas fausser la campagne électorale avec leurs mensonges, leur fausse morale, leur faux humanisme et leurs promesses irréalisables.

Le conseil ne dura que peu de temps, car pour débattre encore faut-il être deux, mais toutes les délibérations furent à l’exception d’une seule votées à l’unanimité

Compte rendu du Conseil Municipal du 6 février 2017

La délibération principale portait sur le Rapport d’Orientation Budgétaire (ROB) suivie du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB).

Dans le cadre de la simplification administrative, au Débat d’Orientation Budgétaire, nos amis socialistes ont ajouté le Rapport d’Orientation Budgétaire et leur loi est tellement floue  que personne ne sait réellement si le vote final doit porter sur le rapport ou sur le débat.

Voter pour ou contre un débat est stupide, voter pour ou contre un rapport est raisonnable.

Mais la loi semble préférer un vote sur le débat.

Que de complications !!!!!! Et pour la simplification nous pourrons toujours repasser.

Conformément à ses habitudes, dès le début de la séance, le p’tit Jérôme particulièrement en forme, critiqua tout ce qui lui fût présenté.

1°/ L’heure de la réunion ne lui convenait pas.

2°/ Le contre-rendu du dernier conseil municipal, ne mentionnait pas assez ses interventions,

Et quand il en mentionnait certaines, les mots utilisés, n’étaient pas les bons.

3°/ la possibilité légale donnée aux communes de financer une partie de leurs investissements avant le vote définitif du budget (possibilité utilisée par la plupart des mairies qui attendent de connaitre avec exactitude le montant des dotations d’état qui leur seront attribuées) est illégal et il en référera au préfet.(non mais)

Son grand ami de goooche HULEUX sans doute un peu moins ignorant en la matière s’est abstenu

Donc à écouter ces deux plaisantins, la mairie ne doit pas pendant les 3 mois qui viennent investir, ni dans les écoles, ni sur les voiries etc…..

GAETAN dans  son ignorance des textes, va  déposer une réclamation en préfecture et nous prions, Monsieur le préfet de l’excuser car comme aurait dit le premier  révolutionnaire au monde, il ne sait pas ce qu’il fait.

4°/ il ne comprend pas la délibération qui permet à la commune de recevoir des dons en 2017, et il voudrait sans doute connaitre leurs montants, les personnes donatrices, la date de la donation. La mairie a donc décidé de faire appel désormais  aux services de  madame SOLEIL pour contenter notre GAETAN

5°/ Sur le rapport d’orientation budgétaire, l’homme du PS local (tendance Hamon ?, tendance Valls ?, tendance Montebourg ?,) n’a toujours pas compris, que l’équipe majoritaire réalisait son  programme politique présenté et accepté par les émerainvillois en 2014, et qu’elle n’était pas là pour réaliser un programme socialiste. (Programme qui par ailleurs est totalement impossible à mettre en œuvre pour des raisons financières).

Cette personnalité est un bon blablateur, et pourra dans une cinquantaine  d’années briguer un mandat de député socialiste, car il parle, parle, parle, dit n’importe quoi, promet la lune, le Paradis socialiste, et peut entraîner un nombre important de benêts, désireux d’être assistés au maximum.

Par contre, la fonction de maire, homme de terrain, confronté chaque jour aux dures réalités, n’est certainement pas pour lui.

6°/ Sans expérience de la gestion, il méprise le ROB qui d’après lui :

-Critique les résultats du gouvernement depuis 2012 (les indications retenues étaient les mêmes que celles développées dans le ROB de l’intercommunalité à majorité socialiste) Jérôme  affirme au passage qu’il est le seul  du conseil municipal, lui pauvre socialiste, à être allé manifester contre le gouvernement actuel (le traite).

– Ne mentionne pas FILLON (pourquoi l’aurait-il fait ?). Ce donneur de leçon à la petite semaine, ce politicien d’opérette mélange tout et fut naturellement contré violemment par le maire qui lui rappela les affaires DSK et CAHUSAC et déclara que la droite n’avait pas de leçon à recevoir de la gauche.

– Et surtout n’a pas de vision à long terme, reproche que ceux qui n’ont rien à dire font systématiquement à un document financier.

– Il tire en parfaite mauvaise foi des conclusions sur des chiffres qu’il sait incomplets. (il retient 4 100 € de dépenses pour la jeunesse et 15 000 € pour l’action sociale. Ces chiffres correspondent à charges spécifiques au domaine considéré et ne comprennent pas les salaires. Ils deviennent alors salaires compris 237 292,66 pour la jeunesse et 160 607, 84 pour l’action sociale

Nous avons encore une fois constaté, que cet homme de gauche, sans être tout à fait schizophrène, souffrait :

-D’un complexe de persécution (c’est souvent le cas chez les tout-petits) qui l’incitait à demander toujours plus, même si après avoir obtenu ce qu’il voulait, il ne s’en servait pas comme le font tous les enfants gâtés.

Ainsi sur sa demande  et conformément à la loi, une salle pour l’opposition a été mise à sa disposition en mairie :

Il n’y va jamais.

Une tribune politique lui a été réservée dans le lien, le grand Neuneu vert l’utilise de temps en temps, mais pas, le petit rose.

Pourtant Gaétan-Jérôme, veut plus de place pour l’opposition dans les parutions municipales !!!!!!!.

Après avoir égratigné la communication, dont, le budget augmentera en 2017 de 27 000 euros, (le budget communication correspond à 1.04 % des frais de fonctionnement) monsieur Impellizziéri est revenu  rapidement à ses vieilles lunes à savoir : la cantine, les logements…..

  • Il est excessivement aisé quand on est dans l’opposition, de réclamer la gratuité de tous les services municipaux y compris les cantines.
  • Il est excessivement aisé quand on est dans l’opposition, de critiquer le coût des services techniques sans même connaître les travaux effectués par ce service.
  • Il est excessivement stupide, voire malhonnête intellectuellement de laisser sous-entendre que les logements mairie seraient attribués à des amis de l’équipe majoritaire. La liste des locataires mairie, et le loyer réglé par chacun d’eux, a été fourni à l’opposition de nombreuses fois, sur demande.

Gaétan seul sur son banc, abandonné de l’ensemble de son équipe, jamais présent en mairie, remplissant son rôle d’opposant une fois par mois, lors des conseils municipaux, méprisant et abandonnant le peu d’électeurs qui ont voté pour lui en 2014, nous faisait pitié.

Notre maire lui fit remarquer d’ailleurs son absence permanente sur le terrain, sa méconnaissance totale d’Émerainville  et sa méconnaissance crasse du secteur associatif qu’il ne connaît pas et dont pourtant il tente d’être le champion.

EXEMPLE : Présences aux commissions municipales ayant fournis les éléments pour établir le budget 2017

 

COMMISSIONS UDI SOCIALISTE VERT
Culture Jeunesse Sport 12/01/2017 0 0 1
Réussite éducative 19/01/2017 0 0 0
Travaux Urbanisme Achat Transport 10/01/2017 0 1 1
Ecologie Energie Développement durable 17/01/2017 1 0 1
Finances 1 1 1
CCAS 0 0 1
actions sociales solidarité santé 0 0 1
  2/7 2/7 6/7
       

 

C’est peu non  2 présences sur 7 réunions !!!!!

Notre maire s’interrogea également, sur les absences des oppositions aux petits déjeuners du maire, aux dîners spectacles et à toutes les actions municipales

Après les interventions, du petit inexistant, vint le tour du grand Neuneu vert, et des réponses qu’il avait posées par écrit.

1°/ Sa première question, portait sur une éventuelle transformation de la place de l’Europe, transformation qui n’est pas à l’ordre du jour, seules des modifications étant envisagées.

L’écolo de service nous appris alors, que sa question lui avait été dictée par le vendeur de pizzas, dont le contrat d’occupation n’avait pas été renouvelé.

Le grand Jacques fait son fonds de commerce de tous les mécontents des décisions municipaleset peu importe les raisons du mécontentement.

Hier, il défendait un salarié de mairie, licencié pour fautes lourdes, et devenait  par là-même avocat.

Aujourd’hui, il défend un voisin dont le contrat temporaire, n’est pas reconduit.

Mais ce Zorro d’opérette ne s’arrête pas là et  cherche à faire annuler, nombre des décisions municipales importantes comme :

  • la création de parkings
  • Le macaron

Ce n’est plus de l’opposition c’est du harcèlement.

2°/ la troisième « question-proposition » atteint le summum de la stupidité, de  l’idiotie parfaite et totale, du « neuneuisme » absolu, car monsieur Huleux, demande, à travailler avec la municipalité, à obtenir un bureau, une secrétaire etc.

Il lapide en permanence  les élus majoritaires, traite le maire de dictateur, cherche toutes les occasions possibles pour bloquer les décisions municipales mais veut collaborer

OH fouuuuuuuuuuuuu !!!!!!!!

3°/ enfin, , il  désire la création d’une commission, qui permettrait de préparer les émerainvillois à l’arrivée sur notre commune, de Roms et de réfugiés politiques ou économiques en grand nombre..

Le maire s’interrogea immédiatement, sur les raisons profondes de cette commission, qui, il l’espérait, sans en être certain,  n’avait pas pour but dans l’esprit de son demandeur, de procéder à un lavage de cerveaux des émerainvillois.

Le premier magistrat  expliqua, que des contacts avaient été pris sur la demande du sous-préfet et qu’il suffisait d’attendre des nouvelles de ce haut fonctionnaire, pour examiner ces éventuelles propositions, étant entendu que les terrains constructibles, sur Émerainville, n’existent plus, pour l’habitat du moins.

 

La fin du conseil, fût « rock and roll », monsieur Jérôme Impellizziéri et un membre d’une autre opposition échangèrent des mots d’oiseaux.

Monsieur Impellizziéri qui avait reproché à Monsieur Bitbol d’avoir été sa plume pendant les dernières municipales, de l’avoir aidé personnellement à diverses occasions, de l’avoir aidé pour son commerce,  c’est vu traité  de menteur.

Jérôme Gaëtan, rougit alors comme une tomate espagnole non juteuse, cria au scandale  et voulu faire arrêter l’insulteur par la police municipale.

Cet incident drolatique mais regrettable quand même, nous a permis une fois de plus de constater l’isolement total du socialiste, sans élu disponible, sans public, sans soutien des verts…..

L’isolement d’un homme politique est une tragédie.

 

 

 

 

 

 

La pauvreté de l’opposition Emerainvilloise .

Le socialisme n’existe plus. Sa doctrine n’a pas résisté plus de 5 ans à la réalité économique.

Ses électeurs sont cocus.

Les fameuses valeurs de la gauche qui se résumaient en, un abandon de la notion de patrie, une dévalorisation du travail (n’a-t-elle pas créé le ministère du temps libre ?), un amour pour les délinquants et les immigrés, une haine de la finance …..sont désormais rejetées par les français qui nous l’espérons ont enfin compris que le paradis socialiste n’existait pas.

Dans notre ville, l’Union des libéraux d’Emerainville a  combattu avec  respect tous les candidats socialistes. . Ils étaient dans l’erreur mais ils étaient intellectuellement honnêtes.

Il n’en est pas de même des deux oppositions municipales restantes à ce jour.

L’une qu’il convient de citer  pour l’anecdote est représentée uniquement sur le forum par un anarchiste de salon, un adepte  de Gracchus Babeuf qui tente de  ressembler à IAGO pour faire peur.

L’autre regroupe les verdâtres d’Emerainville et possède les mêmes défauts que le parti national qu’il représente.

Les vers ont abandonné le PS  sans l’abandonner tout en l’abandonnant. Ils sont dehors et dedans. En fait,  ils « s’introspectent »  et se regardent de leur fenêtre passer dans la rue.

Ils veulent une écologie répressive qu’ils ont tenté d’imposer à coups d’interdits et de taxes en tous genres, car incapables ils ne manquent cependant pas de culot. Ils ne peuvent pas  de se mettre d’accord entre eux et ils recherchent avant tout des postes rémunérés pour remplir leur bourse. Ils ont bien évidemment aucune expérience du pouvoir et sont pour la plupart des déçus du communisme, autre doctrine de gauche que le monde entier a abandonnée.

L’intérêt de l’équipe majoritaire de droite au pouvoir municipal à Emerainville, est sans aucun  doute de ne pas répondre aux  tracts débiles de Monsieur HULEUX, qui mélangent allégrement le national et le communal.

La lecture d’un de ces tracts lui fait perdre chaque jour un peu du peu d’électeurs qu’il a eu lors des dernières élections municipales

Mais comme nous nous ennuyons considérablement depuis que les  socialistes (locaux ou nationaux) sont totalement déconsidérés, nous allons prendre la peine d’analyser le dernier tract des verts emerainvillois ou plutôt le tract de JACQUES, de sa femme et de ses voisins.

JACQUES méprise complètement  la comptabilité et la finance et c’est sans doute pour cela que ses passages rapides à des postes de responsabilité ont été catastrophiques.

-Président de l’ASE, association sportive la plus importante d’Emerainville, il a en quelque mois  creusé un tel trou dans les finances que sans l’aide de la mairie, elle déposait le bilan.

-Elu d’une association de propriétaire, il a laissé présenter des comptes entachés d’erreurs qui auraient pu avoir des conséquences gravissimes.

Voilà pour l’élu qui est à l’image de son parti de bègues l’AAAAAVVEE.

Pour la partie écrite du tract, (pour la partie illustrée, il faut absolument changer de dessinateur, car c’est  moche et même très moche, alors que l’idée était bonne), Jacquot est dans  une  confusion maladive  la plus totale.

Ou il est malade de la tête et alors la visite à un psy s’impose d’urgence, ou il nous prend pour des billes, ou il ne connait rien et ne s’aperçoit pas des âneries qu’il écrit ou qu’il laisse écrire à sa femme, ou à ses voisins.

Si la politique menée à Emerainville, repose sur plusieurs piliers qui comportent aussi, la baisse des impôts LOCAUX et  la sécurité LOCALE, le démantèlement des services publics est dû au gouvernement actuel qui réduit considérablement les dotations aux communes et les impose sur tout ce qu’il peut.

A notre connaissance, ce gouvernement a toujours eu en son sein des verts, même si certains sont là uniquement pour la gamelle.

Il est vrai que le grand Jacques qui n’en rate pas une, a toujours voté contre la baisse de la fiscalité locale et notamment de la taxe d’habitation

A sa place nous ne nous en venterions pas.

Quant à son affirmation selon laquelle la baisse des impôts (locaux) ne bénéficie pas aux modestes, mais leur nuit, elle nécessite une visite d’urgence chez le docteur (sans doute un excès de fatigue que nous espérons temporaire)

Imaginons deux minutes ce qu’il ferait arrivé au pouvoir !!!!!!!!! —Triplement du taux de la taxe d’habitation pour soulager les pauvres et punir les riches ?

Doublement de la taxe sur l’EDF toujours pour les mêmes raisons ?

Mais les conséquences de la maladie, sans doute une anomalie cognitive s’aggravent au fur et mesure que nous descendons dans le texte.

-la Hausse de TVA et de la CSG sont, selon  le grand Jacques à  imputer au Maire

-la dégradation du secteur public au profit du secteur marchand ou chacun paie le même prix pour le même service, est selon HULEUX  l’activité essentielle d’une mairie

-la dégradation de l’enseignement public est de la responsabilité des conseillers municipaux emerainvillois.

A ce propos le grand ver aurait mieux fait d’être présent lors du débat d’orientation budgétaire de notre ville.  Il aurait pu constater l’importance dans le  budget 2016  des « secteurs petite enfance et réussite éducative ».

En bref un tract incompréhensible, sans doute un mélange d’un trac national mal digéré de AAAAAAAVVVVEEEE (c’est comme l’andouillette plus il y a de A plus c’est bon) et de quelques illuminations « HULEUIENNES «.

A l’analyse ce galimatias, pourrait être considéré comme une critique de l’action de  notre gouvernement actuel et de ses ministres verts…

Monsieur HULEUX vous êtes un rêveur, incapable d’action véritable.

Les Emerainvillois et les français en général en ont soupé de gens comme vous, qui parlent, parlent mais n’agissent pas.

Les élus qui ont bénéficié de l’appui de l’ULEM sont au pouvoir depuis plus de vingt ans pour trois raisons :

  • Ils ont toujours respecté et réalisé le programme proposé aux emerainvillois
  • Ils ont eu en face d’eux des candidats, anti sécurité, sans expérience qui pensent qu’en construisant des belles maisons aux frais du contribuable, les habitants de ces belles maisons deviendront des gens biens sous tout rapport. Le clos refait à neuf et aux frais du contribuable avec des maisons chauffées au soleil, et des piscines individuelles provenant de l’eau de récupération, sera-t-il d’après vous moins dangereux, moins porté sur la drogue ?
  • Vos amis politiques doivent sans doute le savoir puisqu’ils ont déjà supprimé pour les habitants de ce quartier difficile, le régime des ZEP  qui permettait notamment d’avoir moins d’élèves par classe.

La politique de la ville ne date pas d’hier, et droite comme gauche ont dépensé des sommes énormes (les impôts des français) sans résultats significatifs.

Votre programme était flou et vos intentions actuelles aussi. Tout repose sur peu de choses, sur des économies d’eau et d’électricité, sur une nouvelle urbanisation du clos, sur des toilettes sèches.

Vous ne connaissez rien à la gestion, à la comptabilité, aux finances, domaines que vous et vos proches méprisent surement par incompétence.

Avec vous Emerainville deviendra comme la France de notre Président actuel, un dépotoir, une commune livrée aux délinquants de la pire espèce.

Les taux de taxe d’habitation et de taxes foncières se mettront à monter, à monter comme la bébête….

Bref après l’enfer socialiste actuel que subit notre pays, les habitants de notre ville auront droit pendant six ans (car vous ne serez jamais réélu), à l’enfer vert

 

 

 

 

Lettre à Monsieur Huleux

Monsieur,

J’ai refusé de faire paraître  sur le site internet de la mairie votre dernière diatribe.

Je trouve indécent que vous ayez même osé nous la proposer pour parution,  car émaillée d’insultes, elle ressortait plus du caniveau que du débat politique.

Je vous rappelle, qu’il existe sur le site de la mairie, une rubrique Forum (que vous avez menacé de procès en justice),  entièrement libre d’expressions et je vous conseille de la faire paraître à cet endroit.

Je ne perdrais pas mon temps à analyser l’ensemble de votre missive, mais je voudrais  simplement vous donner les explications suivantes :

1er vous ne connaissiez pas votre ville en écrivant  que la population baisse

En 1995    la population était de      7125

En 2010    la population était de      7228

En 2011    la population était de      7396

En 2012    la population était de      7568

En 2013    la population était de      7423

En 2014    la population était de      7673

Je vous rappelle que dans notre programme électoral nous avons toujours mentionné notre volonté de conserver à notre ville son caractère de petite citée et de ne pas dépasser le nombre de 10 000 habitants

Les deux chantiers  de construction qui se terminent sur le bourg et sur le hameau apporteront à notre ville un bon millier d’habitants nouveaux. Vous devriez connaitre en élu responsable ces réalités.

-2-La décision, de mettre fin à la collaboration que vous m’aviez demandée sur deux sujet importants (Aménagement de la plaine Nord et le clos d’Emery) a été prise à l’unanimité des élus majoritaire (et non pas à la suite d’un procès stalinien, dont compte tenu de votre sensibilité politique  vous devez connaitre mieux que moi les déroulements).  Cette décision a été motivée par votre comportement lors du conseil municipal de Mai 2015, conseil pour lequel vous avez rameuté la totalité de vos troupes (une trentaine de personnes) et organisé une véritable révolte, et conseil dans lequel vous avez d’une manière théâtrale quitté la séance  faisant fi de l’ordre du jour qui comportait pourtant un débat sur le compte administratif débat autrement important que les 20 euros des macarons.

Une collaboration, sur deux sujets précis, n’impose pas un accord dans tous les domaines, mais elle impose au moins un respect du partenaire et nécessite  une opposition constructive.

En un mot et pour faire simple, vous ne pouvez pas travailler avec nous sur la plaine nord et nous insulter, nous cracher à la figure, sur d’autres problèmes.

Il est vrai, que le niveau intellectuel, des personnes qui vous entourent, frise le zéro absolu mais la majorité de mes élus ne supporte plus les insultes que vos amis  déversent  à mi-voix et en permanence sur eux en réunion publique.

Il y a loin de la théorie à la pratique et vous qui vous présentez comme tout homme de gauche, en humaniste, en personne bien élevée, qui respecte l’adversaire, vous avez dans votre équipe (il en est de même dans l’équipe socialiste) des personnages incultes, grossiers, infâmes

Ces personnages avec votre complicité sèment le trouble dans notre démocratie locale et j’ai été obligé au dernier conseil municipal de demander à notre police municipale d’entrer dans la salle du conseil  afin d’éviter tout débordement.

Les débordements que je craignais ont quand même eu lieu mais après le conseil, devant la mairie lorsque monsieur Bitbol et Monsieur Robinet ont failli en venir aux mains.

Je vous saurais gré à l’avenir de tenir vos troupes  afin qu’elles respectent les principes fondamentaux de notre démocratie que vous devriez  par ailleurs et représenter et défendre.

Pour finir je suis obligé de constater, que votre collaboration dans les deux domaines choisis par vous n’a absolument rien apporté à la commune,  même si dans vos  commentaires de vos pseudos actions vous  tentez de faire croire le contraire

1er le clos d’Emery, : Vous cherchez seulement  à vous accaparer les actions et les résultats obtenus par la municipalité.

2ème zone agricole : La mairie n’a pas pu inscrire dans son plan local d’urbanisme, (la région socialiste et le SAN socialiste  s’y opposant formellement à l’époque)

Ce jour la communauté d’agglomération et la région (toujours socialistes)  ont changé totalement de position et désirent maintenant la zone agricole que nous appelions de nos vœux, il y a déjà une dizaine d’années.

Vous n’êtes naturellement pas l’instigateur d’un tel revirement qui s’est produit bien avant notre essai de collaboration.

Vous avez été également d’aucune utilité face à l’EPAMARNE qui en proie à des difficultés financières énormes ne désire pas vendre le terrain concerné au prix de la terre agricole ou  le louer dans le cadre d’un bail emphytéotique

En conclusion je constate que comme en 2008, lorsque la majorité  a tenté de travailler avec votre équipe,  vous avez comme unique but  la récupération de nos idées et de nos résultats afin de vous faire connaître à l’échelon communal.

La commune ne vous intéresse absolument pas.

Vous comprendrez que dans ces conditions mes élus et moi-même refusions de rentrer dans ce marché de dupe

Alain KELYOR

Compte rendu du Conseil municipal du 1er décembre 2014

Le  lundi 1er décembre 2014, le conseil municipal s’est réuni avec un ordre du jour pas folichon,  le but premier étant de fixer le prix des cantines, des CLAEM  et  des études surveillées pour l’année  2015.

3 élus de l’opposition socialiste étaient présents et nous eûmes même le droit d’entendre le doux son de la voix de Madame TALBI qui pour une fois n’était pas  aphone et a prononcé deux mots. (c’est peu mais c’est un progrès)

Evidemment leur présence n’excuse pas leur absence  aux commissions finances et réussite éducative qui ont précédé le conseil.

Toutes les  délibérations furent adoptées à l’unanimité à l’exception de celle concernant les finances refusée par les socialistes (ceux la même qui ne sont pas venus à la commission)

A l’issus de la délibération fixant le nouveau prix  des cantines, Monsieur le Maire lut une déclaration dans laquelle il dressait un tableau des différentes baisses des recettes et augmentations des charges communales

Au niveau des recettes :

Dotation de fonctionnement globale perçue de l’Etat :

2011 :                        1 922 508 €

2014 :                        1 707 137 €

Soit une baisse de recettes sans compter l’inflation de 215 371 € ( 11,2 % )

Au niveau des dépenses :

A – Création d’un fonds de solidarité des communes d’ille de France :   33 572 €

Cette dépense sera multipliée par 6 ou 7 dans les années à venir.

B –perte de la ZUS et surtout de la ZEP (subventions étatiques en moins)

C-obligation par la loi DUFLOT (loi de mi  janvier 2013) d’avoir 25 % de logements sociaux au premier janvier 2013 et pénalités pour les communes qui n’ont pas eu le temps de construire les logements manquants en 15 jours. (Montant de la pénalité : 9000 €)

Sont ils drôles ces apprentis sorciers que le peuple a porté au pouvoir !!!!!!

C- obligation de financer le coût entrainé par les changements des rythmes scolaires (cout pour la commune 300 000 €, sous déduction de la participation de 50 € par élève (45 000 € en tout) versée par l’Etat pour 2014-2015 et peut être pour (2015-2016)

L’Etat décide, la commune paie et si elle augmente les impôts locaux, nos gouvernants vont s’offusquer officiellement.

Sont ils hypocrites ces drôles !!!!!!

D obligations de mettre en conformité avec les nouvelles normes, (normes qui changent chaque jour au gré des fonctionnaires de Belgique ou de France qui en ont assez de faire des cocottes en papier pour occuper le temps),  l’ensemble des établissements publics, (arrêts de bus, écoles…). Coût pour la commune 2 000 000 €, avec amende de 45 000 € si les délais ne sont  pas respectés.

Sont ils bizarres ces rigolos !!!!!!!

Que dire devant l’ensemble de ces dépenses nouvelles ? Que faire devant ces baisses de recettes ?

Même MONTEBOURG, qui conscient de sa nullité est retourné à l’école après avoir géré nos finances pendant des mois et des mois,  devrait  maintenant comprendre que la situation des municipalités est catastrophique

Nous proposons aux autres ministres actuels un stage en CM2 à Emerainville pour parfaire leurs connaissances du monde économique

Et que dire de notre Président  qui avait affirmé dans sa 54éme promesse que :

« le pacte de confiance et de solidarité sera conclu entre l’Etat et les collectivités locales garantissant le niveau de dotations à leur niveau actuel (dotation de 2011)

Nous aurait il menti ?

A noter les tentatives d’explications du p’tit GAETAN qui est pourtant contraint de dire qu’il n’est pas d’accord sur nombre de mesures prises par ses copains

Des socialistes qui refusent des textes du gouvernement socialiste (nouveau territoire des communautés, par exemple) , des socialistes professionnels qui critiquent les mesures fiscales prises par les ministres socialistes, « ce n’est plus une révolte sire, mais une révolution qui se prépare »..

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 27 10 2014

Miracle …..  Les bancs de l’opposition socialiste, (opposition qui refuse dans sa majorité cette étiquette, à part le p’tit pour des raisons évidentes de carrière professionnelle) étaient tous occupés.

Quelle joie de voir ensemble, Jérôme, Madame TALBI (qui semblait moribonde hier soir), Madame FAVORY et le fringuant Monsieur MOREL revenu enfin de vacances mais qui était passé chez lui avant le conseil pour déposer ses valises et son épuisette à crevettes.

D’entrée de jeu, la bande à Jérôme refusa d’approuver le compte rendu du conseil municipal du 29 9 2014, au motif qu’il manquait une virgule par ci par là et que les propos de leur maître à penser n’avaient pas été  reproduits mot à mot.

Sur leur lancée, ils refusèrent également de voter pour l’implantation dans notre ville de nouvelles caméras de télé surveillance.

C’est toujours la même chose avec les socialistes, ils adorent dans le discours, la sécurité et la police municipale, mais votent contre toutes les délibérations qui  facilitent sa tache et participent à la sécurité des habitants.

GAETAN, expliqua le vote de son groupe par l’absence de ses élus dans les commissions municipales. Le Maire remarqua que lorsque les socialistes sont élus  ans les commissions, ils ne viennent pas, et que lorsqu’ils n’y sont pas élus, , ils refusent de voter car ils n’y sont pas.

Va comprendre GAETAN !!!!

Sans doute sommes-nous en pleine cohérence socialiste.

En fin de séance le conseil aborda la délibération la plus importante de la soirée, celle qui devait donner au préfet de région, l’avis de la commune sur le projet de schéma régional de coopération intercommunale d’Ile de France.

Le grand Jacques expliqua que la question était très complexe mais qu’il était quand même favorable au schéma proposé.

GAETAN-JEROME justifia son opposition au texte qui d’après lui n’était pas cohérent car les habitants qui allaient être réunis n’avaient aucun lien entre eux, ne se connaissaient pas personnellement, avaient peut être des mœurs et des accents différents …..

Monsieur Le Maire affirma que ces habitants parlaient tous français, et que rien ne permettait de différencier un habitant de Chelles, d’un habitant de Lognes lorsqu’ils n’étaient pas en costumes folkloriques naturellement.

De plus tous les arguments développés par le P’tit lui apparaissaient comme subjectifs et flous, or comme dit Martine ‘quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup’.

Monsieur KELYOR regretta le manque de concertation entre les collectivités intéressées  et le préfet, s’étonna que ce dernier étant aux ordres du gouvernement ait pu sortir un texte que tous les politiciens locaux de gauche refusent catégoriquement.

Il regretta aussi que l’avis demandé aux communes porta uniquement sur le territoire alors qu’il aurait été bon de prendre le problème dans sa globalité et examiner aussi :

Les interactions entre les différentes collectivités, (régions, départements, intercos, communes),

Les compétences  qui vont être données aux nouvelles intercommunalités, le nombre des nouveaux conseillers communautaires,

Leur mode d’élection ou de désignation.

Il se demanda comment il serait possible juridiquement de supprimer en 2016, des conseillers communautaires qui ont été élus, par le peuple en 2012 ?

Il nota que l’intercommunalité du Val Maubuée avait donné un avis défavorable au schéma mais qu’elle aurait acceptée comme le p’tit venait de le proposer au conseil, un territoire composé de la Brie Francilienne, du Val Maubué et de Marne et  Chantereine.

Cette proposition de territoire étant la seule qui permet éventuellement à la gauche de continuer à être majoritaire, le Maire considéra qu’il s’agissait d’une proposition politique et partisane qui ne méritait pas même une analyse.

Ayant cru comprendre que GAETAN était employé au SENAT, Monsieur le Maire lui demanda des explications sur diverses propositions sénatoriales, mais le ton de l’interrogation déplut au P’tit qui prit la mouche, bouda, refusa de parler et sortit de la salle rouge comme une écrevisse.

Il est à remarquer que le chômage ne sévit pas chez les politiques qui trouvent aisément des postes, bien rémunérés ne demandant pas trop de compétences, à l’Assemblée Nationale, au Sénat, en Mairie, à l’intercommunalité…..  pourvu qu’ils possèdent la carte du bon parti politique.

Dans quelques temps il va y avoir un sacré ménage.

Cependant pour rappeler le principe d’égalité dont nos amis de gauche se gargarisent régulièrement, il serait bon que notre socialiste nous fasse un discours sur l’égalité des chances d’obtenir un emploi en fonction de ses relations ou de ses opinions politiques.
Jérôme n’est il pas plus favorisé que DUPONT ou DURAND dans ce domaine. Est-il passé par pole emploi ?

Nous attendons des réponses qui ne viendront pas naturellement.

Compte rendu du Conseil Municipal du Lundi 30 juin 2014

Pour l’opposition étaient présents :

Monsieur HULEUX, Monsieur BITBOL et deux socialistes sur quatre Monsieur IMPELLIZZIERI et Madame TALBi.

D’entrée de séance Monsieur le Maire fit une mise au point sur les remarques  que lui avait faites au dernier conseil,  le petit Jérôme, remarques  portant sur l’importance du parc automobile de la ville et l’importance du parc informatique.

Il donna la liste des différents véhicules et de leurs d utilisateurs.

A Emerainville il n’existe aucun véhicule de fonction et le nombre de voitures est réduit à son minimum.

En ce qui concerne le matériel informatique le Maire indiqua le nombre de serveurs et le nombre de postes  par école.

Comme à son habitude, la gauche socialiste vota en dépit du bon sens et ne se donna même pas la peine de justifier ses votes.

Ainsi Mr IMPELLIZZIERI et Mme TALBI refusèrent l’achat de logiciels indispensables à la commune pour pouvoir respecter les nouvelles lois notamment sur la dématérialisation obligatoire de l’ensemble des documents à transmettre à la trésorerie .

Cette dépense supplémentaire est due à « la simplification administrative » ordonnée par Bouboule Premier, ce qui complique le travail des fonctionnaires sans apporter aucune simplification réelle.

Mr IMPELLIZZIERI et Mme TALBI se sont ensuite abstenus lors du vote d’une délégation générale accordée au Maire.

Cette  délégation qu’il convenait  de voter de nouveau sur demande de la préfecture, afin de changer un mot de la délégation précédente (simplification oblige),  avait été votée lors du conseil municipal d’avril 2014 et approuvée par  Mr IMPELLEZZIERI  et Mme TALBI

Va comprendre GAETAN ?

Chez les socialistes, vérité en avril, mensonge en juin.

Ce n’est pas tout dans la folie furieuse et l’illogisme total, car si nous pouvons comprendre que Talbi et Jérôme qui ne connaîssent rien à la gestion en général et à la gestion des crèches en particulier, votent contre le principe de la mise en gestion (Mise en gestion qui date de plus de 6 ans) de la crèche des « jeunes pouces » l’abstention de ces deux illustres personnages lors de la résolution concernant le Marché Voirie est inexplicable

Que Talbinounette ne sache pas que les voiries communales doivent être entretenues et que le coût de cet entretien est tellement important qu’il convient de l’échelonner sur les 6 ans du mandat est parfaitement concevable.

Que Jérôme Gaétan ne le sache pas non plus est plus difficile à admettre, ses hautes fonctions à la région lui ayant certainement permis d’aborder le sujet de l’entretien des routes et même d’apprendre qu’il y avait des routes communales, des routes départementales, des routes nationales et des autoroutes .

Les représentants de l’ULEM présents au conseil ont noté encore deux points importants :

1- L’ambiance des séances s’améliore et tout en restant studieuse, elle est de plus en plus décontractée.

2- la majorité qui ne prend pas son opposition socialiste au sérieux ironise et s’amuse franchement des déclarations du petit et des silences de sa première adjointe, Madame Talbi qui ne donne pas l’impression de comprendre grand chose au débat.

3 -La majorité rit de bon cœur devant les saillies de notre cafetier préféré qui ne peut s’empêcher de sortir  un ou deux ‘Bourderies’ à chaque conseil.

Enfin nous avons noté pour terminer que Jérôme Gaétan socialiste de toujours, élu conseiller régional socialiste qui a présenté aux élections municipales une liste socialiste déclare ne pas se sentir responsable des décisions du gouvernement socialiste au motif qu’il n’y participe pas.

Nous pensons pour notre part que compte tenu du nombre d’incapables que comporte ce gouvernement, Jérôme Gaétan y a largement sa place et nous demandons pour notre conseiller municipal d’opposition une place de ministre, dans des domaines qu’il connait parfaitement,  et qui peuvent être par exemple :

1- Le temps libre

2- La gestion des quartiers difficiles (afin d’hâter la guerre civile qui se prépare dans notre pays)

La désinformation

Compte rendu du Conseil Municipal du 4 avril 2014

Ordre du jour :

1- pouvoir général à donner au Maire

La délibération proposée était la même que celle de 2008, seuls  certains seuils ont été augmentés.

Adoptée à l’unanimité.

2- constitution des commissions de travail

Avec trois oppositions (une de 4 membres, et deux de 1 membre chacune) la majorité aurait pu le plus légalement du monde refuser la présence d’élus minoritaires dans les commissions.

Les membres d’Emerainville ont par amour de la démocratie mais aussi sans doute pour rire permis aux oppositions d’être représentées afin que chaque sensibilité politique puisse participer au travail municipal.

L’ULEM sourit, car au dernier mandat l’opposition, à part Monsieur HULEUX, n’a jamais fréquenté les commissions de travail (assistanat est un mot de gauche mais pas mais travail).

Nous pensons que comme en 2001, comme en 2008, l’opposition socialiste disparaîtra progressivement et  que dans un an au plus, Jérôme aura regagné le 94, Madame TALBI se consacrera de nouveau à sa petite famille, et Monsieur MOREL prendra une retraite bien méritée et combien nécessaire vu son état intellectuel.

Reste Madame FAVORY que nous ne connaissons pas assez pour nous faire une opinion sur sa valeur.

Les premiers signes avant-coureurs de ces probables disparitions successives ont  été donnés vendredi soir.

Le groupe socialiste, le plus nombreux de l’opposition a refusé de participer aux commissions suivantes :

CCAS :  1 poste proposé

CLSPD : 1 poste proposé

RESTAURATION : 3 postes proposés aux oppositions

TRAVAUX : 3 postes proposés aux oppositions

ECOLOGIE DEVELOPPEMENT DURABLE ENERGIE : 3 postes proposés aux oppositions

SPORT VIE ASSOCIATIVE FETES ET CEREMONIES : 3 postes proposés aux oppositions

DELEGATION SERVICE PUBLIC : 3 postes proposés aux oppositions

Au motif qu’il préfère peu travailler (ça nous le savions déjà) mais travailler bien (ça c’est à prouver).

Des domaines aussi importants que les investissements municipaux, l’écologie en générale, la vie associative et le sport seront donc ignorés par les socialistes qui ne pourront pas voter sérieusement les délibérations présentées sur ces sujets, car il y a peu de chance, compte tenu de l’ambiance qui règne entre les trois oppositions, qu’elles se rencontrent régulièrement pour échanger des informations.

Jérôme- Gaétan qui nous en avait fait des tonnes sur le secteur associatif et qui méprise la commission « sports et vie associative »  sera sans aucun doute pire que Jean Francis. Il l’a déjà été pendant la campagne municipale et dans le score ridicule qu’il a réalisé.

Socialistes locaux, il ne vous reste plus qu’à vous faire HARA KIRI.

3- vote des indemnités des élus

Il faut à chaque conseil subir une intervention de Monsieur MOREL.

A un conseil précédent, il a comparé le budget 2014 avec celui de 2013 mais sans tenir compte du Budget supplémentaire voté en cours d’année.

Erreur de débutant, conclusions ridicules, mais bon effet de scène pour les personnes qui ne connaissent rien à la matière (Madame TALBI était aux anges)

Vendredi, il s’attaqua aux indemnités proposées pour les élus, indemnités qui pourtant sont demeurées,  rigoureusement identiques à celles qu’ils  perçoivent depuis 2001.

Il reprocha au maire son article contre l’augmentation de 30 % des indemnités du Président et des vices présidents de la communauté d’agglomération.

Le Maire fit remarquer que dans le cas d’espèce il ne proposait pas d’augmentation mais une simple reconduction du montant des indemnités que lui-même, ses adjoints et les conseillers délégués perçoivent depuis de nombreuses années (compte tenu des révisions légales) et que Monsieur MOREL lors du mandat précédent a accepté (CA du 07/04/2008)

Monsieur KELYOR a demandé à l’élu socialiste s’il proposait une diminution des indemnités, et Monsieur MOREL toujours aussi « étrange » a affirmé que non.

Va comprendre CHARLES ?

Dans la même réponse, Le Maire a fait un bref rappel de l’évolution de ces fameuses indemnités dont le montant est rarement connu des Emerainvillois.

A son arrivée en 1995, l’équipe majoritaire a supprimé toutes ces indemnités compte tenu de l’état financier de la commune.

Elle a par la suite et en fonction du redressement communal augmenté progressivement ces  indemnités.

Actuellement le maire perçoit net  par mois      1 599,79

Un adjoint………………………………………………  583,74

Un conseiller délégué …………………………………184,34

Un conseiller municipal………………………………     0

Ce n’est pas dans une mairie que la politique nourrit son homme.

Le maire s’est engagé en cas de problèmes financiers que la commune pourrait connaître par suite des baisses des dotations de l’Etat socialiste, de la communauté d’agglomération socialiste, de la région et du département socialistes, mais aussi par suite des charge que le gouvernement socialiste imposeraient au municipalités, de réduire les indemnités des élus même si ce geste ne pourra qu’être symbolique pour les grands équilibres des comptes.

4- En fin de conseil et sans doute pour faire monter l’ambiance, Monsieur le Maire, reprocha au p’tit, les promesses démagogiques qu’il a fait aux jeunes du clos, promesses qui liées à son échec aux élections ont  créé un sentiment de frustration, responsable en partie du climat actuel dans ce quartier et des évènements gravissimes qui se sont produits dans notre commune.

Tous les lendemains d’élections municipales ont donné lieu dans notre ville depuis 2001, à des « révoltes » de certains jeunes du clos.

Plutôt que faire des promesses d’irresponsables,  Jérôme, Gaétan, peut-il nous dire combien le clos coûte à la commune et à l’Etat français en général ?

Ou sont les remerciements ?

Les socialistes locaux et les gauches dans leur ensemble, par tiers-mondisme, snobisme ou par haine de leur propre culture, tentent à chaque scrutin de conquérir par tous les moyens les voix de la population jeune du quartier difficile.

Ils mécontentent en cela les classes moyennes et laborieuses, c’est-à-dire  tous ces électeurs qui aujourd’hui écœurés de la protection organisée pour les assistés permanents et les délinquants,  votent désormais pour le FN.

Combien aurait obtenu le Front national à Emerainville s’il avait proposé une liste ?

Beaucoup plus que Jean Luc, plus que Jacques et plus que Gaétan.

La gauche et ses valeurs bidons, nous aura laissé économiquement dans une situation digne d’un pays sous développé, et nous aura fait cadeau politiquement du Front national dont elle aura fait le deuxième parti politique de France après l’UMP

Comme quoi les mots et les beaux discours ne suffisent  pas.

Les listes candidates …

Monsieur BITBOL incarcéré au commissariat, Monsieur IMPELLIZZIERI avec sa bande de mal embouchés…..  Les élections emerainvilloises ont bien changé et ressemblent de plus en plus à celles de CHICAGO au temps de la prohibition.

Doit-on venir, armé pour voter dimanche ?

Nous ferons nous insulter par Monsieur MERCIER ou Madame TRAORE ?

Combien de Policiers municipaux de prévu pour éviter les incidents ?

Attention, il n’y aura pas de coups à boire à l’issue de chaque vote afin que notre bistroquet ne se retrouve pas encore une fois au gnouf !

Et ça veut être maire ça ??????