Compte rendu du conseil municipal du 30 Juin 2017

 

Le premier conseil (extraordinaire celui-là), réuni à 17 heures avait pour ordre du jour l’élection des grands électeurs chargés de désigner nos futurs sénateurs.

Quatre listes en présence, Monsieur BITBOL se présentait, Monsieur HULEUX, aussi, Monsieur IMPILLIZIERI, présentait 4 candidats  pour les socialistes, et Emerainville au cœur, le nombre maximum de postulants soit 20.

Les résultats furent les suivants :

Monsieur BITBOL une voix, Monsieur HULEUX, une voix, les socialistes quatre voix et  Emerainville au cœur 23

L’élection se faisant à la proportionnelle Emerainville au cœur obtient  donc 13 titulaires, 5  suppléants, BITBOL et HULEUX, zéro et les socialistes repentis 2 titulaires

Monsieur le maire après avoir constaté l’union parfaite des membres de sa liste et fait remarquer au petit Jérôme qu’il pouvait cesser ses demandes de votes  au scrutin secret en espérant une désunion de la liste majoritaire, clôtura le scrutin, proclama les résultats et prononça la fin du conseil

Le second conseil (ordinaire) avait un ordre du jour particulièrement technique, et la plupart des délibérations furent adoptées à l’unanimité,  certaines donnant lieu à abstention du groupe socialiste, parti politique  prit dans ses problèmes moraux,  philosophiques et surtout dans ses votes précédents

Dans ce conseil de pères tranquilles une ou deux passes d’armes eurent lieu quand même.

La première se déroula entre le maire et Monsieur HULEUX, et portait sur l’attitude de ce dernier qui tout en réclamant une collaboration avec l’équipe majoritaire, passe son temps à chercher par tous les moyens à sa disposition l’annulation des décisions qui sont prises.

L’opposition  du vert contre la construction des parkings, pourtant indispensables à notre ville,   l’opposition  du vert contre la création du macaron, qui pour un  coût modeste a résolu une grande partie des problèmes de stationnement, l’opposition  du vert qui a empoisonné les   rapports entre la municipalité et l’entreprise chargée de l’élargissement de la francilienne,  l’opposition du vert lors de la fin du contrat d’occupation de la place de l’Europe par le vendeur de pizzas, l’opposition  du vert qui se prenant pour un avocat, défend un membre du personnel de mairie sans savoir de quoi il est accusé etc…

Le vert en cause ne put que bafouiller, tenter de donner des explications, mais ne fut pas à la hauteur comme d’habitude.

Il parait que pour le vendeur de pizzas qui insulte et menace des élus, il voulait défendre le commerce local. Une telle explication a fait beaucoup rire l’ensemble des  majoritaires.

Le petit rose quant à lui,  indiqua qu’il ne pouvait pas obtenir de l’intercommunalité, l’organigramme et la composition en nombre de personnel des différents services. Le maire lui répondit que nos  élus n’étant pas dans la sensibilité politique dominante ne pouvaient pas obtenir eux-mêmes les renseignements qu’ils demandaient et qu’ils considéraient que la CAPVM avait les mêmes méthodes de travail que l’ancienne communauté d’agglomération du Val MAUBUEE, comme cela est si bien écrit sur le Facebook Emerainville au cœur de PVM.

Enfin il se lança dans les reproches habituels si chers aux socialistes disparus : la communication.

D’après le p’tit, les articles de l’ULEM, sont ignobles, répugnants, écœurants, et naturellement, il en rend responsable la mairie, en ne faisant aucune différence entre, l’ULEM, la Mairie, et Emerainville au cœur.

Une nième mise au point s’impose donc.

1 -L’ULEM est une association de libéraux, qui partage les idées de l’équipe majoritaire actuelle mais qui ne lui est pas inféodée, pas plus qu’elle ne dépend d’un parti politique quelconque.

Nos parutions sont totalement libres et ceux qui ne les aiment pas ne sont pas tenus de les lire. Ils peuvent  éventuellement nous trainer en justice (action jamais entreprise depuis notre création il y a plus de trente ans)

2-LE FORUM : certains de nos adhérents écrivent, sous des pseudos dans le forum. Cela dérange considérablement l’opposition, le style employé ne lui  convenant pas. La mairie qui a ouvert cet espace d’expression libre (seule collectivité à avoir fait une telle démarche dans le territoire de PVM) ne peut pas être tenue responsable de la teneur des articles.

Par contre, il suffit de prendre connaissance des « posts » des écrivains qui se pensent de gauche, pour s’apercevoir que si l’humour d’une partie de nos membres est particulièrement corrosif, ces gens sont  dans l’insulte en permanence.

Ecrire que Jérôme est petit et rougit comme une tomate quand la colère monte en lui, nous semble moins grave, moins insultant que de traiter notre maire de dictateur ou de raciste.

Tout est question de vocabulaire,  d’instruction  et d’utilisation de mots qui, mis à toutes les sauces perdent toute signification.

3-les publications municipales (le lien, la lettre d’information) qui ne sont pas contestées et qui sont-elles de la responsabilité de la mairie. Il est à noter que dans l’espace réservée aux réflexions politiques, les socialistes n’écrivent jamais et monsieur HULEUX écrit n’importe quoi, et parfois même diffame.

4- les publications de la liste « emerainville au cœur » et ses deux espaces face book (Emerainville au cœur, et Emerainville au cœur de PVM) sont non contestés pour l’instant.

Il faut absolument que GAETAN, pour paraitre sérieux, connaisse la ville qu’il a voulu diriger, avec son équipe, laquelle  a disparu totalement de nos radars.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *