Analyse du budget 2013 de la Communauté d’Agglomération du Val Maubuée

Budget voté le 28 Mars 2013

La totalité des dépenses et des recettes de fonctionnement est de 89 238 392,11€ pour le budget principal et de 93 717 19, 80 € pour l’ensemble des budgets (budget principal, assainissement, budget restaurant communautaire)

Ce projet met en évidence une certaine monotonie.

Aucune grande action nouvelle de prévue, le budget ne possède aucune ambition, cela sent la fin de règne socialiste sur le Val Maubuée.

Les grands problèmes du moment pour les 6 villes du Val Maubuée, et notamment la sécurité ne sont pas même envisagés.

Les communes devront gérer seules leur propre organisation sécuritaire.

Pour les rythmes scolaires aucune participation de la communauté n’est prévue.

Pour le détail des dépenses, il convient de noter une grande propension à utiliser les comptes divers (« comptes fourretout » dans lesquels tout et n’importe quoi peut être inscrit). Ces comptes s’élèvent quand même à 837 090, € ce qui n’est pas négligeable.

Nous sommes en pleine gestion socialiste, le flou règne en maître.

Pour les recettes de fonctionnement, les recettes propres de la communauté ainsi que les dotations de l’Etat socialiste diminuent.

Les impôts payés par les habitants et les entreprises augmentent, les taxe foncière et d’habitation passant de 18 868 703 € en 2012 à 20 012 965, 00 € en 2013,  et la CVAE, (ancienne taxe professionnelle de 9 000 000 à 9 800 000 €)

Politique socialiste : Merci les contribuables

Pour les investissements  les dépenses réelles restent stables ce qui prouve encore une fois une gestion à la petite semaine qui ignore l’avenir.

Il faut noter quatre  éléments importants :

1 – L’endettement qui s’élève tous budgets confondus à 359 127 964,19 € ce qui, pour une population de 88 581 habitants (y compris, donc, les nouveaux-nés), donne 4 054,23 par habitants (auquel il convient d’ajouter l’endettement de chaque commune pour mesurer l’étendue de la catastrophe).

2 – Cette situation loin d’être brillante a permis quand même aux Président et Vices Présidents d’augmenter leurs indemnités de 30 %.

Politique socialiste oblige.

Certes, cette augmentation représente une goutte d’eau dans un océan d’erreurs,  mais cela est révélateur du mode de pensée de nos hommes de gauche qui n’ont honte de rien.

3 – L’embauche d’une quantité non négligeable (10) d’emplois d’avenir (pour faire plaisir au gouvernement actuel) augure mal de l’avenir car la CAVM devra prendre le personnel des communes lorsqu’elle prendra un certain nombre de compétences communales.

Compte tenu des économies d’échelle envisageables à la suite de ces transferts, il n’est pas responsable d’embaucher actuellement.

Nous sommes dans l’inconséquence socialiste

4 – la situation économique actuelle devrait obliger toute collectivité à chercher des économies et il n’est pas raisonnable d’accorder  une subvention 2 057 523 €  à la Ferme du Buisson et de lui attribuer en plus un certain nombre d’avantages en nature (non chiffrés) sous forme de prêts de locaux, mise à disposition de personnel.

Pédantisme socialiste ? …….

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *