Archives de catégorie : billets d’humeur d’Alain KELYOR

Une agression infâme

Après les mensonges, les insultes, les tracts remplis  de haine et de fiel, voilà maintenant les attaques physiques.

Un membre de la liste d’Émerainville au Cœur a reçu samedi 14 mars, veille du scrutin, des crachats de la part d’un membre de CAP’EM (18ème sur la liste). L’intention était de faire peur, en cette période de pandémie, sachant que le virus se transmet essentiellement par la bouche.

Ce monsieur (Stéphane DENARD, pour ne pas le nommer) est allé ensuite tranquillement rejoindre M. QUINION et une partie de son groupe qui attendaient à une dizaine de mètres de l’attaque.

Folie d’un seul membre ? Attaque préméditée par le groupe ? Personne ne le saura réellement mais il est certain que les 3, 4 élus CAP’EM ne pouvaient pas ne pas voir la scène et que l’auteur des crachats après avoir rejoint ses amis, n’a pas été vilipendé.

Nous avons à faire à des personnes indignes d’occuper un poste de responsabilité municipale.

Nous sommes encore descendus d’un niveau dans le déroulement de la campagne.

Pensez-y pour le second tour.    

Le temps du choix

Après des mois de campagne, la parole est, désormais aux électeurs.
Le 15 mars, ils devront choisir leur candidat qui pendant les six prochaines années aura la charge de la commune.

Équipe Huleux

Motivations de l’équipe

  • Obtenir enfin un succès électoral après 20 ans de défaites successives dans toutes les élections.
  • Obtenir enfin un titre à mettre sur sa carte de visite et ainsi satisfaire son égo.

    Programme :
  • Inexistant !

    Ce qu’ils pensent être leurs points forts
  • L’écologie qu’ils considèrent comme leur appartenant, alors que cette matière n’a pas de parti et que l’équipe sortante a dans ce domaine un excellent bilan.
  • La jeunesse : cette étape de la vie a des avantages certains mais ne bénéficie pas de l’expérience nécessaire qui ne s’acquière que par le travail dans le domaine considéré. Où est l’expérience dans cette équipe dont la tête de liste est un bon septuagénaire qui ne connaît rien à la fonction qu’il brigue.

    Composition de l’équipe
  • Des inconnus à l’exception des abonnés habituels.
  • Équipe Quinion

    Motivations de l’équipe
  • Devenir calife à la place du calife puis tenter une carrière politique chez LR.
  • Haine à l’égard de certains fonctionnaires qui se sont opposés à ce que les quatre dissidents ne se conduisent pas comme des chefs de service.
  • Programme
  • Copie du programme d’Emerainville au Cœur, avec pour attirer le gogo des promesses supplémentaires irréalisables financièrement.

    Ce qu’ils pensent être leurs points forts
  • La photo, la barbe et la cravate du chef.
  • Et peut être une volonté de la population de pratiquer le « dégagisme, » comme cela a été le cas aux présidentielles avec les conséquences que nous connaissons actuellement.

    Composition de l’équipe
  • Aucun des grands spécialistes annoncés.
  • Cette liste politique ne pourra pas gérer convenablement la commune car elle sera très rapidement confrontée aux divergences de ses membres, problème que nous avons connu avant l’arrivée au pouvoir municipal d Emerainville au Cœur et qui avait provoqué la ruine dans tous les domaines de notre ville.
  • On ne peut pas être LR le jour et PS la nuit !!!!!

    Équipe Émerainville au Cœur

    Motivations de l’équipe
  • Terminer les actions entreprises qui sont définitives et actées par une décision du conseil municipal. Ces actions sont reprises avec la plus grande mauvaise foi possible par les deux listes concurrentes qui laissent sous-entendre qu’elles vont les créer.
  • Protéger la commune contre les problèmes financiers à venir dans un très proche avenir et le mauvais niveau des membres des équipes qui veulent nous remplacer (voir le débat d’orientation budgétaire, une honte pour les oppositions).

    Programme
  • Il a été diffusé depuis plusieurs semaines, il est clair, précis, financièrement possible et a été copié par les deux autres listes.

    Ce que nous pensons être nos points forts
  • Notre bilan et le classement de notre ville dans toutes les études faites par des organismes neutres.
  • L’expérience de nos élus qui « repartent pour un tour » et la fougue de nos nouveaux candidats.
  • Les connaissances de chacun dans des domaines clés (écologie avec M. MOREL, finances avec M. PARIZIA, l’enseignement avec Mme FABRIGAT, etc.

    Composition de l’équipe
  • Avec une ossature constituée d’une partie des membres de l’ancienne équipe ce qui garantit un bon niveau d’expérience avec des nouveaux arrivants très brillants, jeunes, fougueux et avec deux membres de l’ancienne équipe de M. IMPELLIZZIERI choisis pour les compétences (écologique pour l’un, associatif pour l’autre) nous avons une équipe bien équilibrée dans tous les domaines.
  • Le travail municipal ne se fait pas par une seule personne, il s’agit d’un travail d’équipe et les compétences, la disponibilité, l’envie de servir sa commune doit être les motivations principales des 31 candidats.
  • Depuis de nombreuses années nous avons respecté ces obligations et les résultats sont là.

LE 15 MARS ALLEZ VOTER ÉMERAINVILLE AU CŒUR

ULEM 3

L’ULEM, en a assez d’entendre des traîtres dénoncer des situations parfaitement légales qu’ils connaissent et qu’ils critiquent pour faire croire qu’ils ont un programme électoral.
Tout est faux dans leurs écrits, tout est faux dans leurs menaces et tout est faux dans leurs analyses.
Un socialiste bon teint  investit de fonctions importantes, (suppléant d’un conseiller général socialiste lui aussi, secrétaire de la section PS d’Emerainville),  qui ne doit pas avoir l’accord de son président de Parti pour se présenter  sur une liste LR, se prend pour Attila et  menace les locataires de la mairie d’augmentation  de loyers considérables  et d’évictions rapides.
Les loyers perçus par la commune représentent 408 802,81 euros en 2019 pour l’année.
Les noms des différents occupants et le loyer payé par chacune ont été communiqués aux élus majoritaires dans lesquelles figuraient à l époque,  MM.  Quinion et Le Meur, ainsi que Mme Stocker.
Il faut donc  une grande  dose de mauvaise foi pour pouvoir exposer des contrevérités sur ce dossier.
Pour  l’éthique ou la morale, ce socialiste est déprimant, comme beaucoup de politiques qui « vont à la gamelle » et  ont des convictions à géométrie variable.
Ses  menaces sont  énormes, mais sa sottise encore plus grande et ce renégat politique, devrait consulter un avocat pour connaître la législation sur les baux d’habitations.
Malheureusement  sur la dernière photo de sa tête de liste, le fameux pharaon,  Akhenaton, l’homme à l’arc en ciel, a daigné mentionner  les qualifications professionnelles d’une partie de ses scribes et aucun  avocat ne figure  sur l’affiche.
Mais ce n’est pas tout, et toujours dans le domaine des menaces l’étrange élu socialiste affirme que la plupart des chefs des services municipaux, seront « virés » dès l’apparition en mairie des anges exterminateurs, qui ne veulent plus du DGS, du chef des services techniques, du chef du service compta  etc., etc.
On craint pour la vie des élus battus.
CAP’EM  devra aussi dans ce cas s’attacher les services d’un avocat spécialisé en droit administratif car la France est un pays de droit.
Pour notre ville, nous pensons à l’ULEM, qu’une épidémie de peste bubonique serait préférable à l’arrivée du groupe Quinion,  qui ne présente aucune des qualités  nécessaires pour gérer correctement Émerainville.Ses membres, sans parole, ont trahi les élus  majoritaires grâce auxquels ils se sont fait élire,  et cherchent tous les prétextes pour justifier  leur forfaiture.
Ses membres n’ont aucun respect pour leurs adversaires avec lesquels ils ont travaillé 2 mandats et les traînent dans la boue à tout propos.
Ses membres non aucune compétence dans les matières fondamentales.
Ses membres ne respectent rien et font  peur à la population.
Ses membres mentent effrontément et déforment les tenants et aboutissants des dossiers  que pourtant, ils connaissent, pour les avoir étudiés voire les avoir mis en place eux-mêmes.
L’ambition est un crime lorsque l’ambitieux n’a pas les moyens de ses ambitions. 

Sainte Thomas

La liste conduite par M. Quinion est bien une liste politique (LR) même si elle comporte quelques survivants d’élus PS qui ont oublié le peuple, leurs électeurs et leurs idées.
Ils doivent souffrir de problèmes cognitifs.
La parole donnée, le programme, l’amitié, la reconnaissance, toutes ces valeurs n’ont plus aucun sens dans ce nouveau monde.
Quinion a trahi ses colistiers, il est resté 12 ans avec eux sans jamais leur faire connaître un désaccord quelconque sur la forme et sur le fond.
CAP’EM a le soutien (discret) de LR et la sénatrice Claudine Thomas s’est cru obligée de se fendre d’un article à la gloire de sa tête de liste.
La sénatrice est une élue LR de Chelles que très peu de gens connaissent et qui n’est jamais venue à Émerainville.
Son jugement sur notre déserteur est donc pour le moins suspect d’autant plus qu’elle met en exergue la loyauté du personnage (interdiction de rire).
A la communauté d’agglo dont elle est membre personne n’a entendu le son de sa voix.
L’article qu’elle a publié certainement sur ordre, est stéréotypé et bourré d’erreurs.
Ainsi et par exemple, elle ne sait pas que M. Quinion n’a jamais été élu à la communauté d’agglo mais que notre le maire a demandé à ce qu’il le remplace lorsqu’ il ne pouvait pas se rendre à la commission Finances (2 ou 3 fois pour la totalité du mandat).
La loyauté et le respect de la parole donnée sont des valeurs que Mme Thomas, « la mal nommée » (saint Thomas ne croyait que ce qu’il voyait) ignore.
C’est triste de penser que de pareils élus, pur produit de l’appareil politique des partis, existent dans notre pays.

Médisance systématique

Nos candidats qui se déplacent chez l’habitant, pour compléter son information, sur notre programme, la composition de notre équipe, nos résultats, sont toujours très bien reçus.

L’électeur semble très majoritairement satisfait de la gestion de notre ville et des conditions de vie qui y règnent, même si rien n’étant parfait un certain nombre d’améliorations devront être apportées.

Les habitants contactés par les candidats de CAP’EM sont tous choqués par leurs discours sur les élus majoritaires.

Attaques personnelles, dénigrements, fausses accusations,  promesses fallacieuses, il semble que les adorateurs d’Akhenaton II n’aient, par manque de programme, de compétences et de connaissances, que la médisance systématique de l’équipe en place pour convaincre les Émerainvillois.

Les deux listes (verts et LR) qui vont s’opposer à Emerainville au Cœur, ne sont que des salmigondis de politiciens réunis hypocritement sous la bannière d’un parti politique.

On ne gère pas une commune à coups de promesses irréalisables mais en fonction d’un programme réaliste et accepté par la population.

La campagne municipale et les tracts

Emerainville au cœur a émis à ce jour trois catégories de tracts.

  1. Le programme 2020-2026 et les tracts précisant et résumant ce programme.

Ces documents ne comportent aucune attaque contre les deux listes qui devraient s’opposer à nous.

2 – Des parutions diverses,  « que proposent-ils ? », « Ils nous rejoignent », « Proposition de programme pour l’intercommunalité »…

Pas d’attaque personnelle.

3 -Des documents intitulés « questions/réponses » pour répondre aux critiques qui nous sont faites par écrit ou oralement lors des visites des équipes adverses chez les électeurs.

Ces documents sont précis et portent uniquement sur la gestion municipale. Encore une fois aucune réflexion sur la vie personnelle ou sur le physique de nos opposants.

EELV (M. HULEUX) et LR (M. QUINION) ne se sont pas trop fatigués à ce jour pour expliquer leur politique future, ainsi que leur programme.

M. HULEUX a édité des tracts, comprenant un nombre important de « yaka », de « il nya ka », de « nous quand on sera au pouvoir ça ira mieux »,  tout en restant dans un flou total sur son programme pour  notre ville, programme  qui semble-t-il n’existe pas encore.

M. HULEUX ne possède que le programme de son parti politique ce qui transparait dans les tracts.

L’équipe LR a fait paraître deux photos du leader qui semble être devenu le messie ce  qui nous a fait sourire mais ce qui pose quand même une question sur l’importance de l’ego de la tête de liste et la soumission de ses colistiers.

Par contre en début de campagne un tract d’une rare violence a été distribué par CAP’EM. Ce papier immonde comportait des attaques personnelles et des affirmations diffamatoires (une plainte est en cours d’instruction).

Nous nous posons des questions sur l’inconscience des 5 signataires de ce libelle qui n’ont pas vu l’obscénité et l’incongruité de leur écrit.

Le plaisant de l’affaire c’est que ce sont les « capémistes »  qui pensent que nos tracts les traînent dans la  boue.

Ego surdimensionné, irresponsabilité totale, complexe de persécution, trahison, cela fait beaucoup pour des candidats aux élections municipales, élections dans lesquelles les électeurs connaissent souvent  personnellement les postulants.

ULEM 2

L’ULEM 2

A l’ULEM nous n’avons pas la culture  du chef.

Les articles signés désormais par M. Kelyor, notre nouveau président permettra à M. Huleux de porter plainte  pour diffamation plus facilement et à se ramasser une veste de plus devant les tribunaux.

Nos articles demeurent  d’essence collégiale, le travail étant un travail d’équipe comme dans toute municipalité, ce que les opposants actuels à la majorité semblent ignorer.

À défaut de programme, les membres de CAP’EM collent des affiches de leur Dieu dans toute la ville

Le narcissisme n’est pas loin et comme dans un défilé de mode les avis sont partagés.  Certains trouvent le mannequin boursouflé, trop poilu à leur gré, d’autres s’intéressent davantage aux informations, figurants juste à côté de l’arc-en-ciel.

La représentation de ce phénomène atmosphérique, sur un pseudo-tract de campagne, nous pose question. Les Émerainvillois, sont-ils invités à voter pour un homme, qui semble compter uniquement sur son physique pour gagner les élections, ou pour un pharaon adorateur du Dieu Râ (le soleil chez les Égyptiens) ?

Cette personnification, à outrance de la campagne municipale est en ce qui nous concerne totalement inconcevable.

Et nous n’avons jamais imaginé, même en rêve une campagne uniquement basée sur la photo d’un homme.

Le travail municipal est un travail d’équipe, il nécessite des compétences dans de nombreux domaines et nous sommes impatients de connaître la liste des membres de l’équipe d’Akhenaton. 

Il serait naturellement bon que les élus qui ont quitté la majorité, qui aujourd’hui contestent leur propre travail, prennent note de leur échec et ne se représentent pas.

 S’ils affirment avoir été  mauvais pendant six ans, ils ne peuvent pas être bons, dans les six ans à venir.

Les arguments de campagne

Les verts émerainvillois manquant cruellement d’expérience de la gestion d’une commune font reposer leur campagne sur les dogmes classiques des nouveaux prêtres écologistes sans toutefois proposer pour notre ville (car il s’agit d’une campagne municipale) des mesures concrètes. Pire, ils refusent, comme ils l’ont fait du reste dans le passé, les propositions de la majorité pour améliorer la qualité de l’air, par exemple.
Ils restent donc dans le « il y a qu’à », voire le «y a qu’à » et critiquent tout ce qui a été fait.
CAP’EM se trouve sensiblement dans la même situation que les verts mais ayant participé à la totalité du précédent mandat, il lui est difficile de critiquer les actions entreprises ces douze dernières années sans se déjuger. Les reproches sont donc moins nombreux, plus ciblés et certains font preuves d’une mauvaise foi.
Critiquer le manque de commerces à Malnoue, la circulation routière difficile dans notre ville à certaines heures, les constructions autour du château du Hameau, l’environnement et les mesures écologiques prisent par la majorité. C’est un peu fort de café quand on a été Maire adjoint chargé de l’Urbanisme ou Maire adjoint chargé des Sports ou Maire adjoint chargé de la Culture.
De plus, les deux oppositions font preuve d’innovation, en critiquant désormais le travail du personnel communal.
M. HULEUX reproche au directeur de Saint-Exupéry la procédure d’attribution des salles municipales aux associations alors que bien évidemment la décision appartient au Maire Quant à CAP’EM, insatisfait de tout, il classe  la quasi-totalité des chefs de service dans les incapables après avoir travaillé avec eux pendant douze ans sans s’en apercevoir.
EMERAINVILLE AU COEUR a un programme,
EMERAINVILLE AU COEUR a édité le nom et les photos des membres qui composeront sa liste,
EMERAINVILLE AU COEUR a un bon bilan…

Arrêt sur image

A un mois des élections, la campagne municipale à Emerainville baigne dans un flou inacceptable.

Des trois équipes qui seront probablement en liste, une seule a édité son programme et fait connaître les noms de ses candidats. Cette situation peut être motivée par deux raisons :

  • Une tactique politique qui volontairement limitera le temps de réflexion des émerainvillois sur les choix proposés,
  • Une difficulté à trouver le nombre de candidats nécessaires pour constituer une liste.

Compte rendu de la commission Finances du 6 février 2020

Réunis dans les mêmes conditions que la dernière commission Finances à laquelle, les membres du groupe CAP’EM avaient refusé de siéger prétextant une mauvaise convocation, MM. QUINION, LE MEUR et Mme STOCKER étaient présents prouvant par là qu’ils n’avaient pas de suite dans les idées.
Le débat devait porter sur le budget 2020, budget qui sera présenté au prochain conseil municipal. Le débat porta surtout sur les erreurs commises par Mme STOCKER dans son discours  lors du  débat d’orientation budgétaire.
Sur le budget présenté, M. LE MEUR posa deux questions, Mme STOCKER deux, M. QUINION resta totalement muet. Nous avons noté l’attitude de M. HULEUX qui seul pour l’opposition dans les commissions est une personne agréable qui semble comprendre les sujets abordés mais qui peut aux conseils municipaux ou aux commissions en présence d’autres opposants, être négatif et hargneux. La vox populi nous apprend que M. HULEUX pense gagner les élections municipales pour deux raisons :

  • Les verts ont le vent en poupe,
  • La droite pure et dure LR a quitté EMERAINVILLE AU CŒUR, liste composée uniquement désormais de libéraux non politisés.

M. HULEUX, et plus étonnant M. QUINION, pensent que les idées politiques de leurs partis seront prépondérantes et sont le gage d’une victoire prochaine et certaine.
Il semble que ces deux leaders, le premier voulant perdre son étiquette d’éternel perdant, l’autre voulant satisfaire son ambition, n’aient pas compris les motivations profondes des électeurs aux municipales.
Les émerainvillois veulent avant tout une commune bien gérée, sécurisée, à la  fiscalité minimale, le tout dans un environnement entretenu et des plus corrects.
Notre commune a été classée par « Villes et villages où il fait bon vivre » numéro 1 dans sa strate au niveau départemental et 663 dans toutes les communes françaises (34 841).
Qu’écrire de plus, sinon que nous pouvons présumer, sans connaître le programme exact des listes concurrentes, qu’aucune d’elles ne possèdent de personnes qualifiées dans les finances et la gestion budgétaire compte tenu de la qualité des analyses et des questions posées par ces mêmes listes lors du débat d’orientation budgétaire.
On ne s’improvise pas Maire d’une commune de 8 000 habitants. Il faut des connaissances, de l’expérience mais également du charisme.
Un bon sixième ne fait pas nécessairement un bon premier. Un bon premier ne se trompe pas dans la quasi-totalité de ses analyses.
Quant à M. HULEUX, s’il est vrai que l’âge a cet avantage considérable de procurer l’expérience, il devient un inconvénient lorsque cette expérience n’a pas été acquise, notamment dans le cas d’espèce, par des échecs successifs. Ce n’est pas à 72/73 ans que l’on peut apprendre son métier de Maire.