On rêve

L’association Villes et Villages où il fait bon vivre vient de dévoiler son palmarès 2020. En parcourant le classement on peut constater que Emerainville se place en 663ème position nationale sur 34 841 communes. Elle se retrouve en 80ème position nationale dans sa strate. Au niveau départemental notre ville est en en 13ème position et 1ère au niveau départemental dans sa strate. (Ci-dessus capture d’écran du classement d’Emerainville.)

La campagne municipale devient un défilé de mode.
Nous recevons des tracts avec  la photo du premier mannequin de Cap’EM en cravate, puis sans cravate mais  avec, sur la dernière parution,  au-dessus de lui un arc en ciel.
Alléluia !!!!!
Bientôt nous le verrons en aube avec un petit cercle sur la tête, ou encore à l’adolescence ou en bébé nu sur un joli coussin en velours blanc (avait-il de la barbe déjà à cette époque ?).
Son équipe n’existe pas, il y a lui et encore lui qui souhaite être le maire de la redynamisation de la commune.
Mais la commune a-t-elle besoin de redynamisation ?
D’après une étude de « villes et villages où il fait bon vivre », Emerainville serait la meilleure ville du département dans sa strate Et puis il convient de dire à M. QUINION qu’un maire seul ne peut rien faire même s’il est un être exceptionnel comme lui.
Le travail communal est un travail d’équipe avant tout.
Mais qui connaît son équipe ? Qui connaît son programme ?
Personne !
Il a été 6ème adjoint au maire pendant 12 ans, sa femme était déléguée à la petite enfance. Les 2 autres qui apprenaient avec lui le « métier » ont été aussi adjoints.
Aujourd’hui, ils dénigrent tous leur propre travail.
Qui peut faire confiance à de tels élus ?
« Adjoints au maire, pendant 12 ans nous avons été dans l’équipe d’Emerainville au Cœur, sans jamais nous plaindre mais aujourd’hui touchés par la Grâce Jupitérienne, nous constatons que  tout ce que nous avons fait est nul, le maire actuel est nul et les 18 autres  élus majoritaires aussi
Autrefois, adversaires de M. IMPELLIZZIERI et des socialistes nous acceptons par repentance, sur notre liste aujourd’hui,  Madame FAVORY qui pourtant a brillé par son absence de  2014 à 2020. »
La politique est vraiment une chose infâme pratiquée de cette manière, et nous conseillons vivement aux Emerainvillois de ne pas se laisser abuser par ces belles images.
Trahir son équipe, se déjuger avec une mauvais foi évidente, tenter de rendre responsable de ses propres carences une autre personne est indigne d’un élu de la République.
Dans « l’autographe » que Jupiter a distribué par charité,  aux humains, il constatait :
– des pertes de commerces sur la ville. La mairie a, en 6 ans,  sauvé la Gascogne (en devenant  propriétaire du fonds de commerce place Saint Just) et a supprimé un commerce ambulant place de l’Europe, avec l’accord total de M. et Mme QUINION.
– Une circulation difficile au quotidien : qui était responsable de l’Urbanisme sinon notre nouveau Dieu ? Que peut faire la mairie pour la circulation sur la 104 et l’A4 , responsable des bouchons sur l’avenue de l’Europe et la rue d’Emery ?
– Des projets écologiques au placard : comme par miracle un accord a été trouvé avec EPAMARNE,  après le départ de M. QUINION,  sur  les principaux projets écologiques (jonction de la réserve naturelle communale et du bois de Célie, ferme biologique sur la plaine nord…).
– Une jeunesse oubliée : il suffit de connaître l’importance du secteur associatif (sport et culture) pour rejeter cette récrimination bidon.
De plus, il convient de noter que les adjoints au maire, chargés des Sports et de la Culture (qui se retrouvent chez Cap’EM), acceptent que leur patron affirme qu’ils n’ont rien fait pendant leur mandat.
Une ville dortoir : qui était l’adjoint chargé de l’Urbanisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *