ULEM 2

L’ULEM 2

A l’ULEM nous n’avons pas la culture  du chef.

Les articles signés désormais par M. Kelyor, notre nouveau président permettra à M. Huleux de porter plainte  pour diffamation plus facilement et à se ramasser une veste de plus devant les tribunaux.

Nos articles demeurent  d’essence collégiale, le travail étant un travail d’équipe comme dans toute municipalité, ce que les opposants actuels à la majorité semblent ignorer.

À défaut de programme, les membres de CAP’EM collent des affiches de leur Dieu dans toute la ville

Le narcissisme n’est pas loin et comme dans un défilé de mode les avis sont partagés.  Certains trouvent le mannequin boursouflé, trop poilu à leur gré, d’autres s’intéressent davantage aux informations, figurants juste à côté de l’arc-en-ciel.

La représentation de ce phénomène atmosphérique, sur un pseudo-tract de campagne, nous pose question. Les Émerainvillois, sont-ils invités à voter pour un homme, qui semble compter uniquement sur son physique pour gagner les élections, ou pour un pharaon adorateur du Dieu Râ (le soleil chez les Égyptiens) ?

Cette personnification, à outrance de la campagne municipale est en ce qui nous concerne totalement inconcevable.

Et nous n’avons jamais imaginé, même en rêve une campagne uniquement basée sur la photo d’un homme.

Le travail municipal est un travail d’équipe, il nécessite des compétences dans de nombreux domaines et nous sommes impatients de connaître la liste des membres de l’équipe d’Akhenaton. 

Il serait naturellement bon que les élus qui ont quitté la majorité, qui aujourd’hui contestent leur propre travail, prennent note de leur échec et ne se représentent pas.

 S’ils affirment avoir été  mauvais pendant six ans, ils ne peuvent pas être bons, dans les six ans à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *