Le dernier conseil

Le 2 mars 2020, s’est tenu le dernier conseil municipal de la mandature.
Etaient absents pour les  élus dissidents : Mme QUINION,  pour les socialistes : Mme TALBI.
Nous tenons à féliciter  Mme Favory (socialiste, CAP’EM, LR) pour sa constance en fin de mandat (3 présences sur 3 conseils, mieux que les années précédentes dont nous avons donné les scores lamentables) et espérons qu’il en sera de même (avec son mari) pour la prochaine mandature.
A l’ordre du jour peu de délibérations mais certaines  fort importantes.

1 – Le budget 2020

M. IMPELLIZZIERI se demanda les raisons pour lesquelles la majorité actuelle faisait voter le budget, alors qu’elle aurait pu le laisser à la future équipe.
RÉPONSE : un budget demande des semaines pour sa préparation, son  absence limite la possibilité d’investissement de la commune et ce, jusqu’à son approbation par le conseil municipal.
Les deux listes qui composent l’opposition ont suffisamment démontré leur limite dans les finances et il est préférable d’avoir un bon budget au moins une année sur six en cas de victoire de M. QUINION ou de M. HULEUX.
A ce propos, monsieur le Maire demanda au nouveau groupe d’opposition, comment il pensait  pouvoir réaliser tout ce qu’il promettait dans son programme électoral.
Les promesses bidon augmentent les frais de fonctionnement de 15 à 20 % et les investissements de 4 000 000 €.
C’est naturellement irréalisable sans augmenter les impôts de plusieurs points, ou d’endetter la commune d’une manière considérable. Mo. QUINION fera sans doute une grande carrière à l’intercommunalité.
C’est un programme délirant, impossible à tenir et qui se moque des Émerainvillois.
Puis monsieur le Maire ouvrit les débats et comme pour les deux débats d’orientations budgétaires précédents les  oppositions n’eurent aucune question à poser.
Du jamais vu dans la commune.
PAS UNE SEULE PROPOSITION, PAS UNE SEULE QUESTION, PAS UNE SEULE CONTRADICTION !!!!!
Deux oppositions qui dénoncent tout ce qui  a été fait et qui se fait dans la commune et qui n’ont aucune proposition, aucune critique à présenter lors du débat conçu pour leur permettre justement de faire connaître leur différence.
Nul, nul, nul, et inadmissible pour des candidats à la mairie.
Émerainvillois, vous risquez de voter pour des cancres qui vous prennent pour des idiots et vous promettent l’impossible alors qu’ils ne sont pas capables de comprendre un budget.
  2 – La rétrocession d’une partie de la base GARMATEX

Cette opération que M. QUINION maire adjoint à l’Urbanisme n’a pas réussi à conclure, est d’une importance capitale pour notre environnement, car nous allons pouvoir créer une liaison verte entre le bois de Célie et la réserve naturelle volontaire.
Le groupe CAP’EM qui n’a peur de rien, a du reste inscrit cette réalisation dans son programme (qui n’est qu’une pâle copie du programme d’Emerainville au Cœur).
L’honnêteté voudrait qu’il supprime  ce point dans ses propositions à la population mais également la ferme biologique projet signé avec l’EPA MARNE depuis son départ de la majorité.
Le leader LR s’est inquiété de la date de tous ces accords pensant qu’il s’agissait sans doute d’une machination contre sa liste. Dans les cas ci-dessus, la décision finale appartenait à l’EPA MARNE et la personnalité de M. QUINION n’est, sans doute, pas pour rien si tout s’est décidé après son départ de la majorité.
De même, monsieur le Maire a indiqué au conseil que l’après-midi même, la Région avait donné son accord pour une subvention globale de 800 000 € afin de construire :
Un multi accueil, repris dans le programme QUINION,
une maison des associations, repris dans le programme QUINION,
Et agrandir l’Espace Guy Drut action refusée dans le programme QUINION car cet espace n’est jamais mis à la disposition des associations à 100 % et sert aussi aux dîners spectacles (250 personnes), dîners que monsieur QUINION (jamais venu)  ne trouve sans doute pas de son niveau intellectuel.
Les 250 fidèles de ces réunions prisées des Émerainvillois apprécieront.
Pour pallier cet agrandissement CAP’EM propose la construction d’un nouveau gymnase d’une surface inconnue, dans un endroit inconnu et pour un prix inconnu. Et allez dont !!!!!
Nos quatre dissidents  furent sans doute bon comme maire adjoint pendant 5 ans mais dès qu’ils commencèrent à trahir ils ne s’occupèrent plus de l’intérêt communal.
Nous pensons que dès lors,  leur départ a été profitable à la commune et qu’il ne faut absolument pas les voir revenir. Le conseil se termina par un départ précipité des élus des deux oppositions qui refusent la démocratie et ne veulent pas entendre  les réponses qui sont données à leurs accusations voire exactions.
M. ANTROP n’a pas pu se justifier des accusations portées par M. HULEUX, contre lui lors d’un précédent conseil.
Les verts mal embouchés étant sortis dans un brouhaha digne des manifestations de la CGT et en insultant la terre entière.
M. BITBOL a confirmé qu’il avait porté plainte contre CAP’EM, pour injures et diffamations, et que CAP’EM ayant  à son tour porté plainte contre M. BITBOL pour avoir osé afficher dans son établissement la photo de notre équipe avait vu sa plainte classée sans suite.
Là aussi toute l’opposition se drapant dans sa dignité est sortie en hurlant des injures.
LR-verts, même combat.
On rêve de ce que pourrait être la démocratie directe avec ces individus, qui atteignent  des sommets dans la mesquinerie, la bêtise, le juridisme, l’insulte…….
Plutôt que de créer un climat à Emerainville digne de celui de Varsovie sous le régime soviétique nos adversaires feraient mieux de nous expliquer leurs programmes.
A propos du programme de M. Quinion, quel est l’institut qui a fait les sondages ? Quel est l’importance de l’échantillonnage retenu  (100-200-600 personnes) ? Encore un énorme mensonge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *