Des traîtres qui dénoncent !

L’ULEM, en a assez d’entendre des traîtres dénoncer des situations parfaitement légales qu’ils connaissent et qu’ils critiquent pour faire croire qu’ils ont un programme électoral.
Tout est faux dans leurs écrits, tout est faux dans leurs menaces et tout est faux dans leurs analyses.
Un socialiste bon teint investit de fonctions importantes, (suppléant d’un conseiller général socialiste lui aussi, secrétaire de la section PS d’Emerainville), qui ne doit pas avoir l’accord de son président de Parti pour se présenter sur une liste LR, se prend pour Attila et menace les locataires de la mairie d’augmentation de loyers considérables et d’évictions rapides.
Les loyers perçus par la commune représentent 408 802,81 euros en 2019 pour l’année.
Les noms des différents occupants et le loyer payé par chacun ont été communiqués aux élus majoritaires dans lesquels figuraient à l’époque, MM. Quinion et Le Meur, ainsi que Mme Stocker.
Il faut donc une grande dose de mauvaise foi pour pouvoir exposer des contrevérités sur ce dossier.
Pour l’éthique ou la morale, M. Mercier est déprimant, comme beaucoup de politiques qui « vont à la gamelle » et ont des convictions à géométrie variable.
Ses menaces sont énormes, mais sa sottise encore plus grande et ce renégat politique, devrait consulter un avocat pour connaître la législation sur les baux d’habitations.
Malheureusement sur la dernière photo de sa tête de liste, le fameux pharaon, Akhenaton, l’homme à l’arc en ciel, a daigné mentionner les qualifications professionnelles d’une partie de ses scribes et aucun avocat ne figure sur l’affiche.
Mais ce n’est pas tout, et toujours dans le domaine des menaces l’étrange élu socialiste affirme que la plupart des chefs des services municipaux, seront « virés » dès l’apparition en mairie des anges exterminateurs, qui ne veulent plus du DGS, du chef des services techniques, du chef du service compta etc., etc.
On craint pour la vie des élus battus.
CAP’EM devra aussi dans ce cas s’attacher les services d’un avocat spécialisé en droit administratif car la France est un pays de droit.
Pour notre ville, nous pensons à l’ULEM, qu’une épidémie de peste bubonique serait préférable à l’arrivée du groupe Quinion, qui ne présente aucune des qualités nécessaires pour gérer correctement Émerainville.Ses membres, sans parole, ont trahi les élus majoritaires grâce auxquels ils se sont fait élire, et cherchent tous les prétextes pour justifier leur forfaiture.
Ses membres n’ont aucun respect pour leurs adversaires avec lesquels ils ont travaillé 2 mandats et les traînent dans la boue à tout propos.
Ses membres non aucune compétence dans les matières fondamentales.
Ses membres ne respectent rien et font peur à la population.
Ses membres mentent effrontément et déforment les tenants et aboutissants des dossiers que pourtant, ils connaissent, pour les avoir étudiés voire les avoir mis en place eux-mêmes.
L’ambition est un crime lorsque l’ambitieux n’a pas les moyens de ses ambitions.

Un produit quelconque

La totalité de la communication de CAP’EM, depuis le premier tour, fait penser à une publicité pour un produit d’utilisation commune (préservatifs sans latex, pâtes Lustucru, couches Pampers camembert Président…).
Ce groupe vend à l’électeur, un programme basé essentiellement sur des études de marché « BIDONS ». Son programme ne repose sur rien, ni sur la composition du produit, ni sur sa qualité et il n’est, pour ses rares actions intéressantes, qu’une pâle copie du programme d’Emerainville au Cœur. Quant aux vendeurs, ils sont composés d’un mélange de braillards hargneux, incompétents, violents, et de quelques personnes qui se demandent ce qu’elles font dans ce groupe.
CAP’EM n’est ni beau ni grand, ni propre, ni béni des dieux. Tous ces slogans publicitaires ne résistent pas à la réalité des faits. Il n’est pas propre et deux plaintes ont été déposées en justice, l’une pour diffamation, l’autre pour attaque physique sur la personne d’un élu,(une vidéo de l’ « attentat » a été diffusée et lue par plus de 3 000 personnes. Il n’est pas uni et la contestation gronde parmi ses membres, ce qui laisse mal augurer de la gestion de la ville en cas de victoire électorale.
Il n’est pas utile, et son inexistence pendant toute la pandémie le prouve sans qu’il soit besoin d’en écrire plus.
Nous pensons que pendant cette période de confinement sa disparition totale aura permis aux Émerainvillois de constater, son manque d’abnégation, d’amour de la ville et de sa population.
En ce qui concerne Émerainville au Cœur, le bilan est visible, et reconnu par les Émerainvillois, par les pouvoirs publics et par tous les organismes qui s’intéressent à la vie des communes.

Financièrement – La fiscalité est la plus faible de l’ensemble des communes de PVM. L’endettement est plus que modeste et nous permet d’envisager l’avenir avec sérénité.
La trésorerie est plus que correcte et permettra de financer les investissements nécessaires dont certains sont déjà prévus voire commencés).

Qualité de vie – Émerainville est première, dans sa strate, des villes où il fait bon vivre et classés (663ème sur plus de 36 000 à l’échelon national). La facilité et le prix avec lesquels les propriétés sont vendues est une preuve évidente de cette qualité de vie.
L’ environnement est des meilleurs pour tout ce qui dépend de la municipalité, même s’il conviendra d’accentuer la pression sur les nouveaux élus de notre communauté d’agglomération, pour la qualité de l’air, le bruit, l’entretien des routes et des pistes cyclables qui ne sont pas de la compétence de la mairie.
La pandémie a été gérée, sans que les services municipaux soient interrompus, et la population a été protégée par la distribution de 30 000 masques lavables et d’une grande qualité.
La reprise des activités scolaires se déroulera dans les meilleures conditions possibles et le respect du règlement sanitaire. Non seulement la mairie était prête pour la date de rentrée prévue (14 mai), à remplir la totalité des actions mise à sa charge, mais elle a demandé un délai supplémentaire (25 mai) pour connaître et prendre à son compte la totalité des actions que l’éducation nationale impose au personnel enseignant et que ce même personnel ne peut pas exécuter par manque de moyens matériels et humains.
Et les autres braillards qu’ont-ils faits ? Pas un candidat CAP’EM à la mairie pendant 2 mois. Aucune action entreprise avec les élus majoritaires …. Par contre des reproches permanents, des harcèlements continuels…. Ils sont très forts sur Facebook mais sur le terrain !!!!!!! PERSONNE.
Un de leur membre, chef de la police municipale de LAGNY est même entré « illégalement » dans le local technique du cimetière après avoir appris que des squelettes avaient été retrouvés. Il a ensuite « cafter » au procureur de la République en pensant sans doute que, par hasard, un élu majoritaire aurait pu assassiner une ou plusieurs personnes.
On croit rêver, mais comme les ossements datent de 1973,
CAP’EM va sans doute porter plainte contre le maire de l’époque Mme BRAS elle-même décédée .
Ils ne font rien mais devant leur incompétence il ne reste plus qu’à rire ou qu’à pleurer.

Aller vivre à Émerainville

Nous sommes « tombés » par hasard  sur un blog de Pontault-Combault, dans lequel figurait un post d’un habitant de cette ville destiné au maire, post rédigé comme suit :

« Bonjour M. le Maire,
La ville voisine d’Emerainville a déjà distribué 5 masques (en fait 10) par personne dans les boîtes aux lettres des habitants. Sachant que nous payons 2 fois plus d’impôts locaux ici à Pontault, que compte faire notre municipalité ? Merci d’avance en souhaitant que la ville de Pontault ne se comporte pas comme l’État français. »

M. Gilles Bord, le maire a répondu : « une seule chose à faire …aller vivre à Emerainville. »

Ce sont naturellement des affaires entre Pontallois-Combalusiens qui ne nous regardent pas, mais j’ai le regret de dire à cet habitant que s’il est vrai que nous avons été classé comme « première ville du département où il fait bon vivre » nous ne pouvons pas recevoir toute la misère du monde et notre cité a déjà accueilli de nombreux exilés  de Pontault et nous avons déjà dépassé le  pourcentage permis d’immigration. De plus, les places sont limitées dans notre belle ville. La réponse du maire est sans doute la bonne mais le conseil est irréalisable actuellement.

L’australopythècuse Agglo

 Chacun sait que l’homme est un mammifère, un  primate, très proche du chimpanzé avec lequel il partage plus de 95 % de son ADN.
Chacun sait  aussi qu’il est le produit d’une évolution et qu’il est passé par différents stades de transformation dus pour la plupart aux variations climatiques.
Mais ce qui est valable pour l’homme ne l’est pas pour les structures administratives qu’il invente.
Contrairement à l’australopithèque qui a évolué en homo habilis, puis en homo erectus, pour donner enfin l’homo sapiens, la communauté   d’agglomération peut changer de nom (SCA, SAN, VAL MAUBUEE et aujourd’hui PVM.) rien ne change dans son efficacité.
Les grands dossiers de sa compétence  se perdent dans un nombre incalculable de discussions, palabres, textes, sans que jamais ou très rarement une action en sorte.
Ainsi,
-elle refuse de s’intéresser à la sécurité de ses habitants et de créer une PM intercommunale laissant la dépense à la charge des communes ;
-elle a enfin commencé à s’occuper du sport de haut niveau mais impose des conditions draconiennes pour se faire ;
– elle refuse d’acheter des masques pour protéger ses habitants de la pandémie, laissant encore une fois les communes financer le tout.

Par contre, pour prouver qu’elle s’intéresse à l’épidémie, elle édite pour ses 1000 salariés, un document de 7 pages, intitulé « guide du télé travail occasionnel pour les agents en situations exceptionnelles ».
Ce document explique doctement qu’il convient de se créer, un environnement à son domicile, aménager son poste en respectant les principes d’ergonomie pour le travail sur écran, avec une posture équilibrée. Pour finir en beauté, le document propose des exercices d’étirement avec croquis à l’appui.
Cet australopithèque qui n’évolue pas coûte aux communes et aux habitants, une fortune et cela risque d’aller de mal en pis.µ
Pour notre commune,
-le parc de l’ancien monastère qui dépend de PVM, n’est pas entretenu et est dangereux pour les enfants qui le traversent et pour les riverains ;
-les routes dont la communauté à la responsabilité sont très mal entretenues et la piste cyclable est dans état catastrophique ;
-par arguties juridiques et pour respecter un plan habitat à l’étude depuis des années, l’intercommunalité nous oblige à construire des immeubles alors que la loi sur le bruit nous interdit de le faire ;
-elle tergiverse sur la qualité de l’air que nous respirons et ne prend pas les mesures nécessaires à la santé des habitants. Etc.

Et le tout sans parler du coût financier de cette structure administrative supplémentaire qui s’ajoute à la commune, au Département, à la Région et à de multiples autres organismes étatiques ou paraétatique.
Le président, qui ne se représente pas ne fût pas un président d’exception. Il dût  certainement, sa première place dans l’intercommunalité à sa couleur politique et j’ai compris ce jour-là, que rien n’était possible dans une telle intercommunalité.
J’attends avec impatience la nouvelle composition du conseil communautaire de PVM, en espérant que la direction politique pratiquera une autre gestion, qui tiendra compte de l’intégralité du territoire, et des besoins réels de la population.(voir le programme proposé par Emerainville au Cœur).
Je ne serais pas étonné que la dissidence de M. QUINION, et la création de CAP’EM aient  été encouragées  par  cette intercommunalité ou droite et gauche ne désirent pas  de contestation et encore moins de publicité sur le fonctionnement du « truc » et des ennuis financiers futurs qu’il va apporter aux communes.

Recherchons toujours un Cap’émiste

Mardi 14 avril 2020, nous recherchons toujours un « Cap’émiste » en mairie, pour participer au travail commun dans le cadre d’une solidarité commune, pour le bien de tous.

Personne comme depuis le début de l’épidémie.

Émerainvillois te souviendras-tu de ton  abandon par une  opposition très forte dans la critique mais nulle sur le terrain ? Machiavel, avait observé que l’expression la plus courante des oppositions était la calomnie et que cette forme d’expression, ces paroles sans preuve et dépourvues de sens,  pour des raisons occultes et étrangères à la raison, pouvaient avoir un effet certain sur le peuple. Je ne perds pas de temps à lire les articles figurant sur le site de CAP’EM, mais en fonction de ce que l’on me rapporte, je pense que les époux QUINION ont lu « Le PRINCE », sans bien le comprendre.

Chaque Émerainvillois peut voir la bonne gestion de notre commune mais aussi les efforts déployés par la municipalité, pour en cette période de pandémie, maintenir un service public de qualité.
Et je ne parle pas des risques pris par tout le personnel municipal et les élus qui viennent travailler. Par contre au XXIème siècle, la calomnie  compte tenu du degré d’instruction générale se doit d’être pas trop ridicule et porter sur des menteries possibles.
Ainsi, affirmer que pour des raisons de cupidité, (Mme QUINION) la mairie ne donne pas des masques à ses policiers, est non seulement faux mais d’une stupidité incommensurable. La municipalité voudrait-elle tuer ses policiers ?
Ainsi reprocher à la municipalité (M. MERCIER) de ne pas avoir vers 22 h prévenu les Émerainvillois qu’il y avait un feu à Croissy-Beaubourg, atteint aussi des sommets dans la sottise. Ce nuage n’avait rien avoir avec celui de Tchernobyl et réveiller une partie des habitants pour les avertir de ce non évènement devient du délire.
Et puis les reproches sont une chose, mais il faut connaître la personne qui les fait.
Imaginons le couple QUINION reprochant à l’un d’entre nous la traitrise. Ce serait marrant !
Mme FORTUNY, reprochant notre absence de la mairie, alors que pendant 6 ans elle fut invisible comme conseillère municipale socialiste. Hilarant !!!
M. MERCIER nous faisant un cours sur la fidélité à un parti politique. Drôlatique, lui qui membre du PS est inscrit sur une liste LR.
M. COURTOIS dénonçant les locations bidons !!! à faire pipi dans son pantalon.
Dans son  premier tract (le pire) CAP’EM reprochait à la mairie de défavoriser le commerce local en transportant une partie de nos aînés à Pontault pour faire leur course.
Mais où va M. QUINION pour se ravitailler. Il a été vu à Pontault, à Croissy, bref partout sauf à Émerainville ou alors chez Intermarché, magasin que la mairie a fait venir sur son territoire.

ET TOUS LES REPROCHES SONT A L’AVENANT.

De saines lectures

Par une belle journée de confinement, j’ai retrouvé des citations que j’ai notées  lors de mes différentes lectures.
SUR NOS TEXTES DE LOI QUI FOISONNENT ET QUI SEMBLENT ETRE LE SEUL MOYEN POUR NOS DIRIGEANTS DE NOUS SOIGNER :

« Nous avons en France plus de loi que n’en a le reste du monde tout entier et plus qu’il n’en faudrait pour règlementer tous les mondes.
Qu’ont donc gagné nos législateurs à distinguer cent mille espèces de faits particuliers et à y associer cent mille lois. Ce nombre est sans commune mesure avec l’infinie diversité des actions humaines.
Nos lois françaises prêtent en quelque sorte la main par leurs imperfections et leurs incohérences, au désordre et à la corruption que l’on peut observer dans leur application et leur exécution.
Leurs injonctions sont si troubles et si peu fermes qu’elles excusent en quelque sorte la désobéissance et la mauvaise interprétation dans leur administration et leur observance.
Les lois les plus souhaitables sont les plus rares, les plus simples et les plus générales et je crois même qu’il vaudrait mieux ne pas en avoir du tout, plutôt que d’en avoir autant que nous en avons
 ». Montaigne  (1533-1592)

« Jamais les lois ne furent plus multipliées que quand l’État fut le plus corrompu. » Tacite (58-120)

Toutes ces maîtres à penser  qui nous ont précédés devaient connaître le Covid-19.

SUR L’ÉQUIPE CAP’EM

« Ce fier à un perfide, c’est lui donné les moyens de nuire. » Sénèque (01-65)

« Se contenter par tricherie de s’acquérir l’ignorante admiration du peuple  est une grande sottise, car on s’attire du même coup le mépris des connaisseurs.
Aujourd’hui contre eux l’entreprise réputée infâme paraît légitime ; contre eux le mensonge est vrai ; la calomnie louange ; la trahison loyauté. Il convient de troubler l’opinion par les attaques personnelles les plus violentes et tous ceux qu’on n’aura pu redouter un jour seront exposés à subir ce qu’auront accumulé de sentiments inavouables, les appétits inassouvis, les intérêts menacés, les  espérances trompées, les ambitions déçues. »  Clémenceau (1841-1929)

« L’ingratitude est tout à la fois une ignorance est une grossièreté. »
Marc-Aurèle (121-180)

« Ils concluront à la profondeur de mon intelligence du fait de mon obscurité.
Les hommes aiment à changer de maître dans l’espoir d’améliorer leur sort. (…) Mais qu’en suite l’expérience leur fait voir qu’ils se sont trompés et qu’ils n’ont fait qu’empirer leur situation. » Machiavel (1469-1527)

« Rien n’est cru aussi fermement que ce que l’on connaît le moins.
Personne n’est  exempt de dire des bêtises. Ce qui est grave c’est de les dire sérieusement
. » Montaigne  (1533-1592)

 » Lui qui s’est mis dans la tête d’avancer à reculons. »  Lucrèce

SUR L’ATTITUDE DE L’EQUIPE CAP’EM PENDANT LA PANDEMIE ACTUELLE

« Je hais les hommes lâches dans l’action, philosophes en paroles seulement. » Pacuvius

« Nous sommes nés pour agir. » Ovide

« Il faut agir. L’action est le principe, l’action est le moyen, l’action est le but. » (1841-1929)

 Et nous ne résistons pas à terminer sur une note d’humour devant les connaissances financières des élus CAP’EM.

« Comment admettre que ce qui est carré et rond ? En admettant que ce qui est rond est carré. »  Leconte de Lisle (1818-1894)

« Ne faut-il que délibérer, CAP’EM en conseillers foisonne. Est-il besoin d’exécuter l’on ne rencontre plus personne. »
Parodie d’une citation de Jean de La Fontaine (1621-1695)

Nous présentons nos excuses aux membres de CAP’EM, qui n’auront pas goûté la saveur des citations contenues dans ce texte mais parfois il est bon de monter un peu le niveau et prendre de la distance avec les QUINIONADES habituelles.

Des sondages plus que bidons

Le confinement  permet de ranger son bureau, sa maison, sa cave et son grenier. Mais il permet aussi de lire de nombreux textes laissés sur la table de travail par manque de temps.
A Emerainville nous pouvons ainsi,  relire les tracts des listes qui se sont présentées à nos suffrages le 15 MARS 2020.
Evidemment les verts n’ayant pas beaucoup distribué d’informations à leur gloire et à celle de leur programme, nos relectures et nos analyses ont porté principalement sur les tracts de GANELON, le chef de file du groupe CAP’EM.
A part le fait de l’omniprésence du chef, qui semble tout décider et tout gérer et qui se représente sur  les affiches avec un arc en ciel au-dessus de la tête, (on attend l’auréole), nous ne découvrons rien de nouveau dans les propositions.
Dans  un énorme mensonge justifié par des sondages bidons,  jamais réalisés,  les questions soulevées ne pouvaient apporter que  les réponses convenues et attendues.
On ment mais on ne veut pas prendre de risque.
Mon cher GANELON, avec tes sondages, tu enfonces des portes ouvertes et tu te moques de tes électeurs que tu prends pour des demeurés.

Qui peut être contre :  
-des centres villes plus vivants et plus de commerces,
-la création d’un pôle médical,
-la réhabilitation des quartiers,
-la création d’une salle polyvalente et d’une salle des fêtes,
-plus d’animations et de liens entre les habitants.
Tu oublies sciemment que tu étais maire adjoint à l’urbanisme et que toutes  ces demandes  auraient dû être satisfaites par toi.
Évidemment cela ne fut pas le cas.
Mais pour quelles raisons,  tomber dans la démagogie ?
Les habitants attendent des réponses, pas des questions, ni des interrogations, ni des accusations, ni des mensonges.
Plutôt que d’enfoncer des portes ouvertes ils voulaient de toi, au roi de l’arc en ciel, des solutions, mais pas des solutions impossibles à tenir, compte tenu du budget de la commune que tu mets à mal par des promesses d’investissements excessifs et impossibles à financer.
Tu devrais savoir oh toi le béni des Dieux, que :
-les commerçants ne viennent que s’ils peuvent gagner correctement leur vie et malheureusement ce n’est pas le cas actuellement dans le bourg mais surtout à Malnoue. Cela s’arrangera pour le hameau avec l’arrivée de nouveaux habitants, arrivée que tu as tout fait pour retarder voir rendre impossible.
Nos élus ont tenté sans t’attendre de créer un marché place St Just mais les ambulants ont cessé leur activité après 3 semaines le chiffre d’affaires étant insuffisant pour survivre.
Leurs prédécesseurs avaient  essayé aussi sur le bourg et obtenu le même résultat.
Par contre nos élus  se sont contentés d’installer un Intermarché (pas si mal non ?).
Naturellement tu sais tout cela mais affirmer le contraire est bon pour ta propagande.
-Un pôle médical ne se conçoit qu’avec des médecins et l’ULEM te conseille  de prendre bouche avec ceux d’Émerainville pour connaitre leur opinion.
Naturellement tu sais tout cela, mais  il te faut les voix de ceux que tu trompes.
-La réhabilitation des quartiers n’est pas du ressort de la mairie qui ne peut qu’accompagner le processus.

Naturellement tu sais …
-Plus d’animations et de liens entre les habitants sont une formule creuse et surtout racoleuse. Les deux anciens adjoints qui figurent sur ta liste seront plus précis que nous dans leurs explications, à moins qu’eux aussi aient perdu la mémoire.
Mentir aux habitants pour gagner une mairie est indigne et tu mens car contrairement à une opposition classique coupée du pouvoir depuis de nombreuses années, tu connais les problèmes.
Allez pour finir et te montrer que nous aussi nous sommes capables d’écrire des carabistouilles.
Nous avons réalisé un sondage unique sur les 8 000 Émerainvillois à qui nous avons posé la question suivante :

Préférez-vous être en bonne santé et riche que malade et pauvre ?
99 % ont répondu riche et en  bonne santé,  le 1 % restant n’avait pas compris la question.
Extraordinaire non ?

GANELON ou l’art de mentir

Menteries par omission Ou PAIES-TU TES IMPÔTS LOCAUX ?

 CAP’EM oublie de nous dire que M. COURTOIS n’a jamais payé d’impôts sur notre ville et que sa domiciliation sur Émerainville est bidon.
Ce genre « d’oubli »  pour un chef de la police municipale d’une ville importante,  est d’une grande gravité.
Comment confier la PM à un menteur, venu sur notre commune sans doute pour régler ses comptes personnels

ES TU LR, SOCIALISTES OU ATTRAPE TOUT ?

 -Après avoir obtenu le soutien de LR, CAP’EM reste silencieux,  (par honte de son parti ou par intérêt ?). Il n’indique pas que son numéro 2 est une socialiste et que dans ses membres figurent un responsable éminent de ce parti.
CAP’EM ment donc à son propre parti et il est certain que LACROUTE (responsable LR pour le département) et QUINION (cadre LR),  ne vont pas faire longtemps bon ménage. Nous allons assister bientôt à une bagarre de boulangers (les pires).

QUE VAS-TU FAIRE APRÈS ?

M. QUINION en cas d’échec aux municipales devra se reconvertir et abandonner pendant un très long moment ses ambitions politiques.  (à vouloir partir trop tôt……ou rien ne sert de courir, il faut partir à point …)

REGARDE LES GENS DE TA LISTE ?

CAP’EM dénonce les élus et les colistiers logés par la mairie mais oublie d’écrire  que des membres de sa liste ont été ou sont encore logés par la mairie.   La fille de Mme RONCIN, fut logée dans les communs, Mme GILET habite un appartement au château et son fils en habite un autre.
Ceci démontre que les appartements mairie ne sont pas accordés en fonction des opinions politiques de chacun.

Menteries par tracts
MAIS OU SONT PASSÉS LES SPÉCIALISTES ANNONCÉS

Dans un tract M. QUINION détaille son équipe et mentionne faussement : un expert-comptable, un président d’association, une spécialiste de l’alphabétisation. Aucun de ces spécialistes ne figure dans la liste officielle. Dans une autre parution il se dit conseiller communautaire alors qu’il ne le fut pas ni à la communauté d’agglomération de Marne la Vallée, ni dans celle de Paris  Vallée de la Marne.
Certes sa carte de visite étant particulièrement mince, il  remonte dans le passé. Nous pensons qu’il a sans doute dans une autre vie, et  sous Charlemagne eu des responsabilités. Il s’appelait alors GANELON.

QUEL CABINET SPECIALISÉ A RÉALISÉ LES SONDAGES ?

CAP’EM invente des sondages qui  n’ont jamais existé.
Et je te colle 78 % d’accord pour ceci, 92 % d’accord pour cela. Il serait bon de connaître les comptes de campagne pour savoir le coût du cabinet qui a réalisé les sondages. Par contre nous, nous  en connaissons un,  grandeur nature et non contesté : 32.30 % au premier tour. Nous reviendrons plus en détail sur ces sondages dans une autre parution.

POUR QUELLE RAISON DÉNONCER DES INCIDENCES ÉCOLOGIQUES QUI N’EXISTENT PAS ?   

CAP’EM « dénonce » les incidences écologiques  du château de Malnoue mais sans préciser que le responsable de l’Urbanisme était à l’époque en mairie, notre chevalier carolingien  et que les incidents écologiques ont disparu depuis son  départ de la majorité.
Va comprendre CHARLES !!!!
Qu’est ce qui pouvait bien motiver cette attitude pour bloquer toute la construction ?
On vous le donne en mille, Emile !!! Et, nous nous avons notre petite idée.

UNE CONSTESTATION D’IMPORTANCE

CAP’EM a fait circuler une lettre de M. BORD qui dans des termes ampoulés lui apporte son soutien. Cette lettre est contestée par son «  auteur » et il semble bien qu’il s’agisse d’un faux.
CAP’EM après le comportement de voyous de ses membres aurait-il  aussi dans son groupe  des faussaires ? GANELON serait-il aussi un GUY RIBES ?

Menteries orales
MÊME ORALEMENT IL NE FAUT PAS AFFIRMER N’IMPORTE QUOI

Nous passons par manque de preuves sur les Menteries orales forts probables et d’ailleurs dénoncées par de nombreux Émerainvillois visités par CAP’EM,  et même par certains membres de sa liste dont au moins l’ un d’eux, nous a indiqué qu’il avait rejoint le groupe car on lui avait assuré que KELYOR ne se représentait plus.
Par contre nous savons de sources fiables  que :
– le personnel cadre  de mairie va subir une vague de mise au placard considérable. Il faudra créer une « cour » de courtisans  à la dévotion du couple maître des lieux.
– les locataires mairie seront tous « virés » sauf naturellement ceux de la nouvelle équipe logés actuellement par la ville.

EN CAS DE VICTOIRE FORT PEU PROBABLE, MAIS TOUJOURS POSSIBLE,   AU SECOND TOUR DE GANELON ON VA VÉRITABLEMENT SE MARRER

Une agression infâme

Après les mensonges, les insultes, les tracts remplis  de haine et de fiel, voilà maintenant les attaques physiques.

Un membre de la liste d’Émerainville au Cœur a reçu samedi 14 mars, veille du scrutin, des crachats de la part d’un membre de CAP’EM (18ème sur la liste). L’intention était de faire peur, en cette période de pandémie, sachant que le virus se transmet essentiellement par la bouche.

Ce monsieur (Stéphane DENARD, pour ne pas le nommer) est allé ensuite tranquillement rejoindre M. QUINION et une partie de son groupe qui attendaient à une dizaine de mètres de l’attaque.

Folie d’un seul membre ? Attaque préméditée par le groupe ? Personne ne le saura réellement mais il est certain que les 3, 4 élus CAP’EM ne pouvaient pas ne pas voir la scène et que l’auteur des crachats après avoir rejoint ses amis, n’a pas été vilipendé.

Nous avons à faire à des personnes indignes d’occuper un poste de responsabilité municipale.

Nous sommes encore descendus d’un niveau dans le déroulement de la campagne.

Pensez-y pour le second tour.    

Le temps du choix

Après des mois de campagne, la parole est, désormais aux électeurs.
Le 15 mars, ils devront choisir leur candidat qui pendant les six prochaines années aura la charge de la commune.

Équipe Huleux

Motivations de l’équipe

  • Obtenir enfin un succès électoral après 20 ans de défaites successives dans toutes les élections.
  • Obtenir enfin un titre à mettre sur sa carte de visite et ainsi satisfaire son égo.

    Programme :
  • Inexistant !

    Ce qu’ils pensent être leurs points forts
  • L’écologie qu’ils considèrent comme leur appartenant, alors que cette matière n’a pas de parti et que l’équipe sortante a dans ce domaine un excellent bilan.
  • La jeunesse : cette étape de la vie a des avantages certains mais ne bénéficie pas de l’expérience nécessaire qui ne s’acquière que par le travail dans le domaine considéré. Où est l’expérience dans cette équipe dont la tête de liste est un bon septuagénaire qui ne connaît rien à la fonction qu’il brigue.

    Composition de l’équipe
  • Des inconnus à l’exception des abonnés habituels.
  • Équipe Quinion

    Motivations de l’équipe
  • Devenir calife à la place du calife puis tenter une carrière politique chez LR.
  • Haine à l’égard de certains fonctionnaires qui se sont opposés à ce que les quatre dissidents ne se conduisent pas comme des chefs de service.
  • Programme
  • Copie du programme d’Emerainville au Cœur, avec pour attirer le gogo des promesses supplémentaires irréalisables financièrement.

    Ce qu’ils pensent être leurs points forts
  • La photo, la barbe et la cravate du chef.
  • Et peut être une volonté de la population de pratiquer le « dégagisme, » comme cela a été le cas aux présidentielles avec les conséquences que nous connaissons actuellement.

    Composition de l’équipe
  • Aucun des grands spécialistes annoncés.
  • Cette liste politique ne pourra pas gérer convenablement la commune car elle sera très rapidement confrontée aux divergences de ses membres, problème que nous avons connu avant l’arrivée au pouvoir municipal d Emerainville au Cœur et qui avait provoqué la ruine dans tous les domaines de notre ville.
  • On ne peut pas être LR le jour et PS la nuit !!!!!

    Équipe Émerainville au Cœur

    Motivations de l’équipe
  • Terminer les actions entreprises qui sont définitives et actées par une décision du conseil municipal. Ces actions sont reprises avec la plus grande mauvaise foi possible par les deux listes concurrentes qui laissent sous-entendre qu’elles vont les créer.
  • Protéger la commune contre les problèmes financiers à venir dans un très proche avenir et le mauvais niveau des membres des équipes qui veulent nous remplacer (voir le débat d’orientation budgétaire, une honte pour les oppositions).

    Programme
  • Il a été diffusé depuis plusieurs semaines, il est clair, précis, financièrement possible et a été copié par les deux autres listes.

    Ce que nous pensons être nos points forts
  • Notre bilan et le classement de notre ville dans toutes les études faites par des organismes neutres.
  • L’expérience de nos élus qui « repartent pour un tour » et la fougue de nos nouveaux candidats.
  • Les connaissances de chacun dans des domaines clés (écologie avec M. MOREL, finances avec M. PARIZIA, l’enseignement avec Mme FABRIGAT, etc.

    Composition de l’équipe
  • Avec une ossature constituée d’une partie des membres de l’ancienne équipe ce qui garantit un bon niveau d’expérience avec des nouveaux arrivants très brillants, jeunes, fougueux et avec deux membres de l’ancienne équipe de M. IMPELLIZZIERI choisis pour les compétences (écologique pour l’un, associatif pour l’autre) nous avons une équipe bien équilibrée dans tous les domaines.
  • Le travail municipal ne se fait pas par une seule personne, il s’agit d’un travail d’équipe et les compétences, la disponibilité, l’envie de servir sa commune doit être les motivations principales des 31 candidats.
  • Depuis de nombreuses années nous avons respecté ces obligations et les résultats sont là.

LE 15 MARS ALLEZ VOTER ÉMERAINVILLE AU CŒUR