Après les résultats de l’élection

Nos parutions surnommées par nos détracteurs « les torchons de l’Ulem » ont aujourd’hui plus de 30 ans d’existence.

Comme tout écrit, ils ne font pas l’unanimité (un peu plus de 60 % d’entre vous les apprécient), le principal reproche étant le style mais jamais le fond.

Nous tenons à rappeler que les articles de l’ULEM sont volontairement satyriques et moqueurs, mais que derrière l’humour se cache la vérité, ce qui explique qu’aucun procès n’a été attenté à notre association depuis sa création.

Les équipes que nous avons soutenues et que nous soutenons toujours sont au conseil municipal depuis 1995 et ont fait un travail remarquable pour notre ville.

Le score réalisé par Emerainville au cœur dimanche dernier, prouve que vous êtes satisfaits de la gestion de notre ville. Vous avez rejeté par un score sans appel (56%), les promesses inconsidérées des équipes concurrentes sans programme et sans expérience.

Un tien vaut mieux que deux tu l’auras.

Nous regrettons pour notre part que les membres des listes de Monsieur IMPELLIZZIERI et de Monsieur BITBOL soient tombés dans l’insulte et l’invective et aient  ramené ainsi  les débats au niveau du caniveau.

Aucune insulte, dans nos tracts ni dans ceux d’Emerainville au cœur, ni dans ceux de Monsieur HULEUX.

L’inexpérience des deux autres têtes de listes explique sans doute la plupart des propos inexcusables qui ont été tenus et qui nécessairement laisseront des traces dans les mémoires.

Mais aujourd’hui ne boudons pas notre plaisir.

La liste Emerainville au cœur à 23 élus sur 29, Monsieur HULEUX 1, Monsieur BITBOL, 1 et Monsieur IMPELLIZZIERI 4.

La totalité des conseillers communautaires sont élus sur la liste Emerainville au cœur.

Il ne nous reste plus qu’à espérer que l’opposition fera son travail pendant les 6 années qui viennent, que Madame TALBI ne disparaîtra pas pendant 5 ans et 10 mois, que Jérôme ne partira pas sous des cieux politiquement plus cléments, que les démissions ne succéderont pas aux démissions et que les 4 élus de « Bavardons pour Emerainville » réviseront leur vocabulaire et cesseront de menacer de plainte pénale tout le monde.

Quand aux élus de « notre liste » nous, leur faisons confiance pour ne pas tomber dans la « libido domandis » (si chère à Grégoire le grand, décédé comme chacun le sait en 604  après JC) et  pour accepter avec philosophie,  les débordements de  Calixte III Borgia et les  fantaisies de sa favorite notre TALBINOUNETTE à nous.

Une pensée émue pour Monsieur MOREL qui sous une apparence d’un personnage consensuel fut l’un des pires adversaires de Monsieur KELYOR dans le mensonge et les attaques personnelles.

NB :

Si Monsieur HULEUX fut un adversaire franc et loyal, son fils ne semble pas avoir été bien élevé. Il est sorti de la salle municipale après avoir pris connaissance des résultats en traitant les élus majoritaires,  nouveaux et anciens de sales bâtards……

Ca fait désordre pour le fils d’un homme de gooooooooche .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *