Des tigres de papier

Comme prévu, nos tigres de papier au conseil municipal se sont transformés sur leur FB, lu par une petite dizaine de personnes qu’ils ont fort mal représenté, en dragons crachant le feu.
Sans parler de hargne ou de haine (qui sont leur moteur essentiel), sans parler de mensonges ou de d’erreurs (dues à l’incompétence probable du rédacteur) nous ne voulons pas répondre point par point.
Nous relevons que sur 10 résolutions proposées au conseil, 9 furent votées à l’unanimité (une seule donna lieu à 2 abstentions qui ne constituent pas un vote négatif et 6 refus).
Les Émerainvillois peuvent désormais visionner les conseils municipaux dès leur mise sur le site de la mairie.
Comment les élus de Cap’em peuvent-ils critiquer des résolutions qu’ils ont acceptées librement ?
Comment peuvent-ils expliquer cette tactique qui consiste à dire oui au conseil pour ensuite crier non sur Facebook ?
Comment se fait-il que l’adjointe au maire chargée de la petite enfance soit prise particulièrement et en permanence  à partie.
Ne serait-ce pas parce que la rédactrice en chef  de Cap’em est une ancienne délégués à la Petite Enfance ? Jalousie ?
Mme Butul remplit parfaitement sa tâche, ses rapports avec l’ensemble du personnel des crèches municipales, ainsi qu’avec celui des crèches privées, sont excellent ce qui ne fut pas le cas autrefois pour l’ancienne élue à ce poste.
Par contre, il est nécessaire que les élus de l’opposition comprennent les résolutions qui leur sont proposées et ne posent pas des questions qui n’ont rien à voir avec les textes présentés s’ils désirent une réponse.
De plus, en vertu du « plus c’est gros plus ça passe », affirmer que le maire a refusé la candidature d’un acheteur éventuel pour y « placer un ami » est une diffamation publique qui ne restera pas impunie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *