HYMNE A LA GLOIRE DE CAP’EM

1- Élections Municipales 1er tour                    BATTU
2- Élections Municipales 2ème tour                 BATTU
3- Plainte en annulation des élections           BATTU
Le tribunal n’a retenu aucun des reproches invoqués.
4- Plainte pénale pour utilisation des moyens de la mairie :    BATTU
La plainte a été classée.
5- Plainte déposée par M.  Courtois pour des problèmes au cimetière. Le procureur n’a pas donné suite                        BATTU.
A ce jour Cap’em a tout perdu et risque de se voir condamné sur trois points :
– diffamation
– attaque sur personne
– faux et usage de faux
Comment peut-on expliquer un tel comportement de la part d’une opposition municipale d’une ville de 8 000 habitants ?
Seules, la haine des vaincus pour leurs vainqueurs et l’ambition démesurée  d’un homme, qui fut un temps persuadé de la victoire, peuvent permettre de comprendre cette attitude, qui est en contradiction totale avec la démocratie laquelle  implique le respect du vote populaire.
Évidemment ces procès à répétition ne sont pas sans influence sur la gestion de la commune. Ils créent une perte financière importante et pire un mécontentement du personnel qui participe à ces procès à titre de témoins.
Mais Cap’em s’intéresse-t-il à la commune ?    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *