Il y a 75 ans la paix retrouvée

Pour ce second 8 mai confiné (sur les 27 que j’ai eu l’honneur de commémorer avec la population) la participation du public, du personnel de mairie, des élus, des anciens combattants ne devait pas dépasser 10 personnes, (je n’y suis pour rien mais il y a beaucoup de choses à dire sur ce nombre).
L’administration municipale avait donc demandé aux oppositions le nom d’un de leur membre pour les représenter.
Cap’em, ne répondit pas et les verts n’étaient pas disponibles. Dont acte.
La commémoration se déroula normalement sans élu de l’opposition.
Par contre, 5 ou 6 personnes du groupe Cap’em, dont le leader, se réunir sur la place de l’Europe côté commerçant, tandis que M. Courtois, (un élu) se glissait lui, entre les voitures pour surveiller de près les évènements.
Tous ces conseillers municipaux n’avaient sans doute pas envie de se joindre aux élus et voulaient montrer leur différence.
Ce non-respect de la cérémonie en hommage au sacrifice des victimes de la guerre 39-45 ne grandit pas notre opposition la plus virulente dont par ailleurs la plupart des membres écoutèrent l’hymne national avec désinvolture et les bras croisés.
Je tiens à remercier le candidat socialiste aux départementales, M. Smaïl Djebarra  qui est venu avec son binôme assister à la cérémonie, comme je tiens à remercier l’ancien maire de Pontault,  Mme Monique Delessard qui nous a rejoints à la fin de la commémoration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *