Les collectivités territoriales

J’ai reçu récemment de « l’association nationale des élus communistes et  républicains » un tract dénonçant (naturellement au nom de la liberté), les projets, les propositions consacrées à la Région Capitale et au Grand  Paris.

Des communistes qui défendent la liberté, cela me réjouit toujours. Certes pendant la guerre de 40, ils ont combattu les nazis et en ont débarrassé une grande partie de l’Europe, mais pour mettre en place un système également totalitaire qui a supprimé toute forme de liberté dans les pays concernés et les a réduits au sous développement.

Etre communiste aujourd’hui et en être fier prouve une méconnaissance totale de l’Histoire et la France est un des rares pays libres et démocratiques à compter encore un parti communiste.

Je m’étonne encore une fois que les membres des  partis de gauche  qui osent  s’appeler « hommes de  progrès », se prononcent contre toute réforme. Il n’y a pas plus conservateurs : ils défendent uniquement leurs privilèges et ceux de leur électorat qui depuis bien longtemps n’est plus populaire.

Notre Président, notre majorité à l’Assemblée ne peuvent pas avoir systématiquement tort.

Alors que reprochent-ils au projet proposé ces élus communistes ?

Le rapport Balladur indique qu’il est temps de décider

Cela va trop vite pour nos hommes de gauche, alors que cela fait plus de trente ans que rien ne se fait et que droite comme gauche réfléchissent. Combien de temps encore doit-on laisser à la réflexion ?

 

Le projet du grand Paris a pour objectif de faire tenir à notre capitale

un rôle dans le club très fermé des métropoles de rang mondial

Et alors où est le problème ? Paris devrait-il se contenter d’un rôle de chef lieu de province au profit de Berlin, Londres, ou Rome ? Nous  comprenons, avec de tels dirigeants, les raisons pour lesquelles nous n’avons pas obtenu les jeux olympiques

           

La diminution du nombre de collectivités locales

Sur Marne la Vallée nous avons 6 communes, un SAN qui se transformera en une communauté d’agglomération, un conseil général, un conseil régional et plusieurs syndicats de commune.

 N’est ce pas un « peu beaucoup » et le système est il plus efficace pour autant ?

 

 

Non bien sur : Il ne faut rien changer et améliorer la démocratie locale en créant des formes nouvelles de démocratie participative

Autrement dit il convient d’alourdir encore le système, et créer de nouvelles charges financières que le contribuable devra régler par des impôts nouveaux ou par l’augmentation de ceux existants (voir à ce sujet l’augmentation des impôts de la région Ile de France  et du département de seine et marne depuis qu’ils sont dirigés par la gauche)

Quant à la démocratie locale, les 4 communes de gauche du Val Maubuée et le SAN, lui aussi de gauche depuis plus de 30 ans en donnent un fort mauvais exemple. Les minoritaires y sont exclus de toutes les décisions, leurs propositions et leurs critiques sont ouvertement méprisées et les insultes sont parfois à l’ordre du jour.

Il faut maintenir et moderniser la taxe professionnelle

et créer un nouvel impôt sur l’argent facile

Pour la taxe professionnelle, je ne pense pas que le gouvernement recherche autre chose, mais encore avant de sortir dans la rue faut-il connaître ses projets.

Quant à la création d’un impôt sur l’argent facile, il conviendra que l’association des élus communistes définisse la notion d’argent facile, et que les hommes de gauche comprennent une fois pour toute  que la création d’un impôt supplémentaire ne résout rien car dans le cas contraire,  avec tous les impôts que nous supportons, la France serait un paradis sur terre.

 

Alain Kelyor 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *