L’ULEM est toujours là

Il est important de regarder périodiquement  derrière soi, et de relire des articles anciens pour juger de leur véracité à l’épreuve du temps.

Échec aux :

  1. Élections Municipales 1er tour 
  2. Élections Municipales 2ème tour                                       
  3. Échec pour :

3- Plainte en annulation des élections                               
4- Plainte pénale pour utilisation des moyens de la mairie :      
5- Plainte déposée par M.  Courtois  pour des problèmes au cimetière.                                        
En bref, depuis sa création Cap’em a tout perdu et risque de se voir condamné sur trois points :

Diffamation– attaque sur personne– faux et usage de faux.

Bien sûr, au jour de notre parution nous ne pouvions  pas savoir que :
– Mme Stocker après voir porté plainte allait se désister. 
Et il reste encore des affaires en cours pour en terminer avec les élections et ses séquelles.

Le conseil municipal a voté la protection fonctionnelle pour le maire et une nouvelle plainte pour diffamation a été  diligentée par la ville.

Évidemment cela ne sera pas facile car Cap’em qui actuellement se dégonfle comme une baudruche, avait comme seul programme : salir le maire.

La ville, les Émerainvillois, tout cela était secondaire du moins pour les premiers de liste.

Dans cette optique, la composition de l’équipe n’avait donc aucune importance et les colistiers, choisis sans formation, ne savaient pas la galère dans laquelle ils s’engageaient, ne savaient pas qu’un mandat de conseiller dure 6 ans, et qu’il  exige une présence sur place et un  travail considérable.

La réussite électorale, nécessite un programme sérieux et une équipe municipale capable de l’appliquer, car dans le cas contraire l’électeur s’aperçoit très vite qu’on le « gruge ».

Il convient aussi de respecter ses propres valeurs et ne pas en changer comme on change de chemises. Les traîtes n’ont jamais obtenu de grands succès. Brutus, Judas  ont eu chacun une fin lamentable.

L’équipe Cap’em n’a pas intégré la totalité de ces paramètres et les résultats sont là.

Qu’on en juge :

– Mme Désir démissionne sans que nous n’ayons jamais entendu le son de sa voix dans une réunion quelconque.

– M. Mercier ne veut pas remplacer Mme Désir et démissionne pour cause de déménagement en banlieue parisienne. Où est l’impossibilité d’exercer son mandat, sa nouvelle demeure est plus proche d’Émerainville que celle (la réelle) de M. Courtois.

L’amour de la ville transparaît. C’est je gagne et mon égo est comblé, je perds alors je m’en vais ailleurs.

  • M. Le Meur est révoqué, par le tribunal de Melun pour n’avoir pas respecté ses obligations d’élu, ce qui permet de penser que son épouse, Mme Biasotto (30ème de liste), est également hors circuit.

– Que fera son remplaçant, M. David Fabre  (9ème de liste) ?

– Que fera M. Simonneau ( 15ème de liste), socialiste et suppléant des élus de gauche au département, si la lutte politique droite-gauche s’amplifiait ?

– Que feront Mme Favory (2ème de la liste Cap’em, mais également 2ème de la liste socialiste lors du dernier mandat) et son mari M. Favory (29ème) ?

– Que fera Stéphane Denard (19ème de liste) en cas de condamnation dans son procès pour crachat sur un élu d’Émerainville au cœur en pleine période de pandémie et devant plusieurs membres de sa liste qui bien évidemment n’ont rien vu.

– Que fera M. Courtois qui n’a aucun centre d’intérêt à Émerainville,  quand il comprendra qu’il est dans l’opposition pendant encore 5 ans, période très longue pour justifier sa domiciliation bidon chez Mme Stocker ?

En un mot que nous réserve cette équipe composée de trois couples (Quinion, Le Meur, Favory), de personnalités de doctrines politiques totalement différentes, de personnes qui se sont inscrites sur la liste, sans doute, dans un moment d’égarement ou pour faire plaisir à une connaissance ?

Il court de nouveau des bruits de déménagement de certains dont une personne logée par la commune. PS : Le site de l’ULEM mérite d’être consulté comme le forum d’Émerainville, même si l’opposition préfère cracher son venin sur un site de Pontault-Combault, dont j’attends toujours la visite promise du président.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *