Comme1idée et la ZUS du Bois d’Emery

Sur un site méconnu de la population Emerainvilloise, Monsieur HULEUX, dans un article approximatif rédigé à partir de ce qu’il croit savoir de la gestion quotidienne des dossiers, critique le rapport sur la zone sensible qui a été proposé au conseil municipal du 19 décembre 2011.

L’intention évidente est d’affirmer que le Maire et sa majorité ne servent à rien, mais une fois supprimé le coté systématiquement polémique et la mauvaise foi politique, les réflexions sont pour le moins contradictoires et n’apportent rien.

Dans son style habituel, l’opposant écrit que l’équipe municipale n’a aucune vision, aucune prospective, sur les actions menées (donc il en existe) ou à mener et qu’elle ne fait que subir en laissant le soin de la gestion aux services municipaux concernés.

Peut-on nous expliquer comment les élus majoritaires peuvent n’avoir aucune vision sur les actions déjà faites ? Peut être sont-ils aveugles ?

Tout Emerainvillois qui s’intéresse à sa ville, sait que depuis 1995 l’action de la municipalité en direction de la ZUS, et notamment de la copropriété du Clos, comporte 4 volets principaux :

1 – décohabitation des familles polygames

Elle ne peut se réaliser rapidement pour des raisons multiples (état d’esprit des bailleurs sociaux, manque de logements, etc…) mais les résultats obtenus sont plus que significatifs

2 – création d’une mixité sociale dans le Clos

Elle dépend en partie de la décohabitation et de la qualité du quartier.

A notre connaissance aucun des donneurs de leçons de l’opposition ne nous a proposé d’y loger ou d’y loger ses enfants. Il nous serait alors très facile d’accéder à leur désir et il pourrait ensuite parler enfin de ce qu’ils connaitraient de l’intérieur.

Comme pour le paragraphe 1 les résultats dans ce domaine sont très importants.

3 – réhabilitation de l’ensemble immobilier

Le Clos est une copropriété en état de délabrement, (délabrement du à ses copropriétaires qui ne l’ont pas entretenue) qu’il convient de réhabiliter

Après avoir réalisé le désenclavement de la rue des montagnes bleues, la mairie a obtenu dans le cadre de la Région une aide de 1 023 000 € pour la réhabilitation de la ZUS du Bois d’Emery, évaluée 1 130 000 €

En ce qui concerne plus particulièrement le Clos d’Emery, le projet qui a été approuvé par toutes les instances décisionnaires, constate que les propriétaires du Clos se repartissent en trois catégories :

L’office d’HLM, la Mairie, et des privés.

Il conviendra, selon la convention, que chaque propriétaire prenne à sa charge une petite partie du coût global des travaux.

Nous sommes donc en négociation avec les propriétaires individuels, mais notre tâche s’est singulièrement compliquée depuis qu’une association Théodule, composée d’amis, (notamment Monsieur VESVRES pour ne pas le nommer) de Monsieur HULEUX tente de récupérer l’affaire politiquement.

Ils ont cherché à décrédibiliser le projet signé et opérationnel, et proposé l’étude d’un autre projet que nous avions rejeté, compte tenu de son impossibilité à être mis en œuvre.

Une fois de plus les intérêts de la ville sont sacrifiés à l’intérêt d’une opposition qui ne pense qu’à prendre le pouvoir communal par tous les moyens sans mesurer les conséquences de ses actions.

Nous rappelons que le projet prévoit en toute priorité la suppression des garages et leur remplacement par des parkings en green, pour de multiples raisons (sécurité, état de délabrement ….) et que la mairie a déjà commencé à détruire les siens.

Ce début d’exécution de la réhabilitation a permis à Monsieur HULEUX de porter plainte au pénal contre la municipalité pour cette action ! Bien entendu, sa démarche n’a été suivie d’aucun effet.

C’est dire la volonté de Monsieur HULEUX pour mener à bout la réhabilitation.

Les plaintes, les gémissements de l’élu d’une des deux oppositions municipales, ne sont que des larmes de crocodiles.

Derrière un humanisme de façade, se cache un désir morbide et malsain de pouvoirs qui conduit l’élu à des actions sournoises, et imprévisibles.

4 – enseignement de qualité dans la ZUS du bois d’Emery

Pour la ZUS, nous avons obtenu de l’Education Nationale, la création d’écoles de niveaux et l’excellence pédagogique.

La fuite des élèves vers les écoles privées a pris fin, et les demandes de dérogations scolaires n’existent pratiquement plus.

A noter que dans cette affaire, l’opposition municipale était encore contre le projet et à joué un rôle très négatif en s’opposant à toute modification scolaire dans notre commune.

Il nous parait impossible d’affirmer, dans ces conditions, que le Maire et sa majorité n’ont aucune vision et aucun projet sur l’évolution de la ZUS.

Par contre nous pouvons nous interroger sur les buts réels de l’opposition qui cherche par tous les moyens à bloquer les projets municipaux.

Il est bien évident que la population du Bois d’Emery ne se limite pas aux résidents du Clos et qu’il serait anormal que les subventions octroyées par la Région soient consacrées uniquement à la réhabilitation d’une copropriété non entretenue par ses habitants, comme il serait anormal que les mêmes habitants ne participent pas aux charges de réhabilitation.

Dans la ZUS, nous avons donc construit, un city stade, et nous allons y élever une Maison de la Famille

Qui peut nous le reprocher ? Les habitants du Clos qui semblent être l’unique souci de Monsieur HULEUX, profiteront des ces infrastructures.

Mais naturellement les actions dans la ZUS sont innombrables au quotidien et il nous parait impossible de les citer toutes dans un rapport par ailleurs synthétique.

De plus certaines actions sur l’ensemble de notre territoire, profitent à la ZUS

– L’action de la Police municipale (que Monsieur HULEUX n’aime pas, et que lui et ses amis ont tout fait pour l’interdire dans notre ville), a permis de réduire la délinquance émerainvilloise d’une façon drastique grâce à la vidéo protection,

– L’épicerie sociale,

– La friperie sociale,

– Le Conseil des Droits et Devoirs des Familles (boycotté par l’unité sociale de Noisiel sur ordre du département),

– La pose de boites à lettres par la municipalité en coopération avec la Poste,

– L’action sociale,

– L’action du service Logement,

– Le prêt par la Mairie de matériel pour permettre au Clos de faire son toilettage périodique, etc…..

Si nous les citons toutes, nous allons terminer par un inventaire à la Prévert que Monsieur HULEUX nous reproche déjà.

En conclusion :

– Nous gérons depuis 1995 un grave problème laissé par les amis socialistes de Monsieur HULEUX et les résultats sont plus que probants à la date d’aujourd’hui.

– Nous avouons ignorer toujours ce qu’il veut, ce qui le contenterait, ce qu’il est décidé à comprendre.

– Pour nous, le seul reproche valable du brulot de « Comm’1 idée » consiste en une erreur de titre : « ZUS du clos d’Emery » à la place de « ZUS du Bois d’Emery »

– Nos grands axes sont clairs et nets et un détail de toutes les actions entreprises peut lui être transmis.

– Nous refusons de mobiliser et de focaliser tous nos moyens sur la copropriété du Clos, (ce qui aurait sans doute à plus ou moins long terme comme conséquences d’opposer une population à une autre) et nous nous posons des questions sur sa volonté affichée de favoriser outrancièrement ce quartier.

– Nous continuerons à critiquer le SAN qui n’a pas réuni son comité depuis deux ans, pour son mode de gestion global du dispositif CUCS (dispositif uniquement dédié à la ZUS)

– Nous sommes fiers de porter une attention quotidienne à la gestion de notre commune dans le respect de tous les habitants.

Comme en matière de finances dans laquelle il manque de connaissances, comme en matière d’environnement et d’urbanisme dans lesquels son désintérêt est évident, nous lui conseillons de compléter son instruction pour la politique de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *