Compte rendu du CM du Lundi 1er Septembre 2014

Compte rendu du CM du Lundi 1 er Septembre 2014

Joyeuses bonnes nouvelles :

Jérôme, Talbi et  FAVORY, sont  toujours vivants. Il faut dire que  leurs absences systématiques  aux commissions municipales, nous angoissaient.

-Monsieur MOREL est toujours en vacances.

L’ordre du jour du conseil n’était pas particulièrement folichon, il était très technique et ne permettait pas de grandes envolées lyriques.

Il n’en demeure pas moins qu’à l’occasion des différentes discussions sur les résolutions proposées un certain nombre de thèmes furent abordés :

1- A l’occasion de la résolution portant sur la répartition du résultat 2013 le petit Jérôme se déchaina.  Il allait porter plainte.  Il allait demander la nullité de la délibération car sacrilège des sacrilèges, aucune commission Finances n’avait été réunie.

Plus drôle tu meurs !

Non seulement Gaëtan ne vient jamais aux commissions,  (pas plus que les autres élus socialistes du reste,) mais réunir une commission pour répartir un résultat annuel  est inimaginable

Cet intermittent du travail municipal, ne connait rien à rien. Il ne sait pas que les commissions ne sont pas obligatoires (à part la commission d’appels d’offres).

Et puis réunir une commission finance pour virer dans les comptes 2014 le résultat des comptes 2013, c’est perdre son temps.

Il est vrai que GAETAN ne serait pas venu et nous sommes admiratifs devant ce « culot » extraordinaire qui lui permet de réclamer des réunions alors qu’il ne vient à aucune.

2- Lors du débat sur L’autorisation d’achat par la commune d’un logement situé au Clos d’Emery,  Jérôme, qui pourtant dans le social devrait tout savoir, reprit de nouveau le sempiternel discours et la sempiternelle demande :

Comment les logements sociaux sont-ils attribués ?

Le Maire répondit avec exactitude à la question posée (question qui revient dans la bouche des opposants  tous les six mois) .

Que la gauche Municipale se rassure la  majorité n’achète pas des logements pour le plaisir ou  pour faire une plus-value lors d’une éventuelle revente.

Elle achète les logements au Clos afin de poursuivre la création  d’une certaine mixité sociale, action  qu’elle a engagée depuis 1996,

3 –Enfin, au hasard des diverses interventions, le problème de l’Intercommunalité fut abordé.

La communauté d’agglomérations du val Maubuée devra si les textes ne sont pas modifiés d’ici-là, fusionner pour le 1 janvier 2016 avec  d’autres intercommunalités pour réaliser une nouvelle  collectivité.

Le projet de schéma régional de coopération intercommunale présenté par le Préfet, regroupe la CA Marne et Chantereine, la CA du val Maubuée, la CA brie francilienne, la CA Marne et Gondoire, le SAN du val d’Europe.

Cet ensemble regroupe 35 communes pour une population de 344 311 habitants

Certaines villes qui sont à la limite du Grand Paris  (Emerainville, Pontault, Champs, Chelles) et qui font partie de la nouvelle CA pourraient en sortir et rejoindre le Grand Paris.

Le Maire énuméra une partie des  problèmes qui vont se poser dans les deux hypothèses (Adhésion Grand Paris ou Adhésion à la nouvelle communauté).

Il expliqua que dans ces conditions le budget 2016 va être quasiment impossible à établir

Le p’tit, qui déjà a déclaré qu’il ne sent pas responsable des conséquences tragiques de la politique de ses amis sur l’économie du pays, déclara  qu’il n’était pas d’accord avec le gouvernement VALLS 1 et VALLS 2.

C’est étrange. Comment peut-il faire pour  rejeter deux politiques totalement différentes ?

Comme en 1981, nos gauchos ont d’abord pratiqué une politique de la demande pendant 2 ans et demi, puis comme en 1983 après avoir constaté les dégâts causés, ils reviennent à une politique de l’offre, et à l’austérité, baptisée pour les besoins de la sémantique : rigueur.

GAETAN, connaît-il une autre politique possible ?

GAETAN est-il toujours socialiste ?

GAETAN manque-t-il de courage ? Il nous semble qu’un élu purement politique devrait pour le moins défendre le parti qui lui a permis d’obtenir sans considération pour ses capacités propres une place de conseiller régional.

Ce n’est pas la reconnaissance qui l’étouffe.

PS :

Nous nous interrogeons sur l’état des cordes vocales de Madame TALBI, qui n’a pas prononcé un mot durant la durée du conseil municipal.

Nous lui souhaitons si son silence est dû à une maladie,  un prompt rétablissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *