Compte rendu du Conseil Municipal du 21 Juin 2010

COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL

DU 21 JUIN 2010

 

Début de la séance 20 h 30 – fin de la séance 21 h 10

 

50 % des élus de l’opposition sont absents : M. DAURIAC, Mme TALBI, M. BOULLEY

 

L’ordre du jour comportait notamment

          l’approbation du compte de gestion et du compte administratif

          validation par le conseil du choix de l’entreprise Babylou pour la gestion de la crèche des jeunes Pouces

 

1°) Lors de l’approbation du compte rendu du conseil précédent, Monsieur HULEUX fit remarquer que la réflexion de M. le Maire sur le réchauffement climatique n’était pas mentionnée.

 

M. KELYOR confirma que ses doutes ne portaient pas particulièrement sur le changement de climat, phénomène qui existe depuis toujours, mais sur sa cause essentielle, l’émanation de CO2 dont l’homme est responsable. Il répéta donc que selon certains climatologues, l’émission de ce gaz n’était en aucune façon la raison principale du réchauffement de la planète ;

 

Il confirma qu’il s’était opposé à la taxe carbone, anti économique, qui aurait handicapé une fois de plus l’économie française qui n’a pas besoin de ça, et qui n’aurait strictement servi à rien si les autres pays (Chine, Inde, USA, Brésil, etc…) n’adoptaient pas la même législation.

 

Monsieur HULEUX et son éminence grise qui était dans la salle semblent avoir compris ;

 

 

2°) Vote du compte de gestion :

 

La résolution a été adoptée à l’unanimité –

 

Aucune question n’est posée par l’opposition.

 

On peut cependant se demander ce que MM GAMET et MOREL ont pu comprendre à ce document, aucun d’eux n’étant présent à la commission finance qui l’a disséqué.

 

 Les relations entre les deux groupes de l’opposition ne permettent pas de penser que Monsieur HULEUX leur a fait part de ses lumières.

 

3°) vote du compte administratif :

 

 MM GAMET et MOREL, les fameux duettistes, ont cette fois-ci voté contre, bien que M. le Maire, étonné de ce vote, leur ait expliqué que le compte administratif et le compte de gestion sont deux documents absolument semblables,

 

Le compte administratif est établi par la mairie, le compte de gestion par la Trésorerie. Les deux documents sont ensuite comparés lors d’une réunion entre la Trésorerie et la mairie, et ils doivent naturellement de donner les mêmes résultats.

 

A l’issue de cette explication, les deux opposants concernés faisant preuve d’une ouverture d’esprit extraordinaire, déclarèrent qu’ils ne pouvaient pas voter pour un document établi par les services municipaux, alors qu’ils pouvaient s’abstenir sur  le même document établi par la Trésorerie !

 

Il est regrettable pour la démocratie locale, que des représentants de l’opposition fassent preuve d’une telle incompétence et d’un tel sectarisme.

 

4°) Ils firent preuve du même sectarisme lors du vote sur le choix de l’entreprise appelée à gérer la crèche des Jeunes Pouces.

 

 MM GAMET et MOREL ont voté contre.

 

Interrogés par le maire sur la raison de leur refus, ils ne purent pas répondre (ce qui est logique puisqu’ils n’ont assisté à aucune des commissions chargées d’étudier le projet et de proposer un bénéficiaire du marché)

 

C’est pathétique de voir cette pauvre opposition qui ne connaît absolument rien aux problèmes abordés, voter en dépit du bon sens, sans même savoir pourquoi.

 

Rendez-nous DAURIAC !

 

Avec lui, le fond était rigoureusement le même, mais au moins, nous avions droit à des effets de manches et à des discours philosophiques qui égayaient notre soirée.

 

Aujourd’hui c’est morne, on s’ennuie ferme.

 

Par manque de débat nous sommes au lit à 9 h 30 et le public n’apprend rien.

 

Mais pour débattre il faut au moins être deux et il n’y a plus personne en face de l’équipe majoritaire.

 

Quelle différence entre l’équipe fringante de BVEM qui devait réformer la planète, faire de la politique autrement, amener la montagne à Malnoue et la mer au Bourg et ces 3 ou 4 survivants perclus de rhumatismes et  qui intellectuellement agonisent devant nous à chaque conseil municipal

 

Mais où sont passés les TALBI, les DAGA, voire les CARITTE ? Ils ont disparu abandonnés de tous à l’exception du président de la section du Souvenir Socialiste Français, seul présent dans le public.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *