Compte rendu du Conseil Municipal du 29 septembre 2014

Présents pour l’opposition socialiste : un p’tit 50 %

Jérôme IMPELLIZZIERI

Claude MOREL, rentré récemment de vacances

La réunion a été motivée en grande partie pour modifier deux marchés : l’un se rapportant à la restauration scolaire, l’autre au nettoyage des classes.

En effet, les écoliers ont désormais cours, le mercredi matin,  de nombreux élèves mangent à la cantine et  les locaux nécessitent supplément d’entretien.

Les charges supportées par la commune augmentent. Ces sommes s’ajoutent aux 300.000 € de frais supplémentaires nécessités par la modification  des temps scolaires.

Après que l’ordre du jour ait été épuisé, Monsieur le Maire indiqua aux élus que le prochain conseil municipal devra sur demande de Monsieur le Préfet donner son avis sur le projet de « Schéma Régional de Coopération Intercommunale d’Ile de France ».

Le projet sera envoyé à l’ensemble des élus, et pour commencer la réflexion, Monsieur KELYOR fit un bref résumé de ce qui s’était passé le jeudi précédent à la Communauté d’Agglomération du Val Maubuée.

La Communauté d’agglomération de Marne la Vallée (CAVM) a refusé purement et simplement le schéma proposé ( voir le compte rendu de la réunion de la communauté d’agglo : http://ulem-asso.com/blog/?p=1058 )

Monsieur le MAIRE indiqua qu’il  avait du mal à comprendre la position des élus locaux  de gauche, des députés de gauche, des conseillers de gauche, qui sont en complète contradiction avec les projets de textes que leurs amis de gauche ont préparés.

La majorité socialiste  de la Communauté d’Agglomération du Val Maubuée a, semble t’il été choquée de l’abstention de son opposition, sur le texte proposé par le Préfet. .

Mais tout est flou dans l’organisation proposée.  Quels sont les pouvoirs qui resteront à la commune ? Quels sont les nouvelles compétences  qui seront donnés à l’intercommunalité ? Que devient le Conseil Général ? Que devient la Région ?

Autant de questions actuellement sans réponse et auxquelles il convient de joindre la nébuleuse du Grand Paris dont l’organisation actuelle est incompréhensible.

Monsieur Cressend donna le calendrier prévu par les pouvoirs public pour réaliser cette reforme, mais le petit Jérôme affirma qu’aucune de ces dates ne serait tenue, (étant socialiste il s’y connait en mensonges et délais non respectés).

Notre ami Gaétan se lança ensuite dans un monologue qui, au lieu d’éclairer l’assemblée, amplifia le caractère opaque du projet.

Il déclara, par ailleurs, que comme tout bon socialiste il était contre le projet de ce gouvernement.

Va comprendre Charles !

PS : nous notons chez Gaétan, une propension à l’autosatisfaction qui frise la schizophrénie, maladie bien connue du président de la CAVM

Il a tout vu, tout lu, tout bu et la ville d’Emerainville a obtenu par son charisme et ses relations toutes les subventions qu’elle a demandées

Marrant non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *