Compte rendu du Conseil municipal du lundi 4 mai 2015

Le show Huleux !

Nous nous interrogeons encore sur les motivations profondes de Monsieur  HULEUX qui a fomenté une mini révolution en rameutant une quarantaine  de personnes, dont certaines fort mal élevées, ULEUX et de son obédience politique,  au Conseil municipal d’hier soir.

L’ordre du jour était principalement,  le suivant :

-Tarification du macaron de stationnement

-Approbation du compte  administratif

-Approbation du compte de gestion

Mais les amis de Monsieur HULEUX étaient venus uniquement pour la  zone bleue, le macaron et les 20 euro qui vont avec.

Le  grand Jacques fit son cinéma et  demanda l’impossible, pour avoir la possibilité de ne rien faire. Il  se lança dans une violente diatribe contre la Mairie et réclama, une  analyse du nombre de voitures stationnant à Emerainville et  provenant des villes avoisinantes,  le prix de revient exact de la mise en place du dispositif, le nombre de secondes que perdront les policiers municipaux à vérifier le macaron etc.

Enfin , se drapant dans sa dignité, il décida de quitter la salle prouvant par là  son peu d’intérêt pour  les affaires communales, pour les délibérations du conseil municipal et même pour les personnes qu’il avait convaincu de venir l’admirer.

Cette attitude indigne d’un élu ne le grandit pas et n’augmentera pas son prochain score électoral qui est déjà des plus petits. (10.90 % aux dernières communales)

Il faut dire que la qualité de ses électeurs présents ce soir là, reflète largement ses  qualités personnelles

Exit M. Huleux.

Les socialistes privés de leur grand chef, le petit Jérôme et de sa première de cordée Mme Talbi, nous firent par l’intermédiaire de M. Morel des réflexions sur le compte administratif qui nous firent penser à la phrase suivante « être pris pour un crétin par un imbécile est un plaisir savoureux et rare ». Il a fallu que le  maire lui réexplique pour la centième fois,  la politique fiscale de la mairie

Un grand nombre  d’émerainvillois étant locataire,  ne règle pas la  taxe foncière.  Quant aux propriétaires occupants,  ils paient les deux taxes municipales.

La baisse du taux d’habitation est donc profitable à tous.

Ces taxes s’élevaient à l’époque ou Monsieur MOREL était dans la majorité à :

Taxe d’habitation : 23,21

Taxe foncière bâtie :  39.04

Taxe foncière non bâtie : 99.72

Elles sont aujourd’hui de :

Taxe d’habitation : 10,50

Taxe foncier bâtie : 39.27

Taxe foncier non bâtie : 57 .20

Il est très étonnant par ailleurs que depuis 2012 les socialistes et les verts au pouvoir ayant  matraqué fiscalement le bon peuple en créant un nombre incalculable de taxes et de redevances nouvelles ou  en augmentant les taux de celles qui existaient déjà, reprochent à nos  élus une participation modique pour pouvoir se garer « hors zone bleue ».

Entendre un membre socialiste réclamer la gratuité ou la baisse du prix facturé de toutes les prestations communales alors que son gouvernement étrangle les finances des municipalités, montre le degré de responsabilité de cet élu ou sa capacité immense  de mensonges.

Nous sommes obligés de nous  demander si nous  ne rêvons pas   et si l’élu qui  tient ce discours ne prend pas les français et les émerainvillois pour des crétins.

Il n’en demeure pas moins  vrai que l’essentiel des débats portèrent sur la zone bleue et surtout sur les 20€ pour obtenir le macaron,  alors que dans le même conseil,  le compte administratif de la commune qui  se chiffre à 16 265 575.60 € de dépenses et 16 779 550.50 € de recettes fut adopté sans aucune remarque, et sans la présence de Monsieur HULEUX et de Jérôme.

A la fin du conseil M. Le maire donna la parole au public, écouta et répondit aux questions qui lui étaient posées.

Ces questions étaient évidemment du même tonneau que celles de la »diva verte » dont la sortie en début de réunion ne fut pas bénéfique pour sa réputation. Le conseil municipal d’Emerainville ne doit pas être confondu avec un studio de cinéma.

L’arrivée de sa femme dans le public ne compensa pas  cette erreur de stratégie et M. Huleux qui aurait pu sans doute briller devant son public n’a pas véritablement assisté aux débats  et n’a donc pas pu envenimer la situation

Quelles furent les questions posées :

Premièrement pour quelles raisons le macaron est-il payant ?

Pourquoi 20€ ?

Pourquoi un délai de 24h a été fixé comme temps maximum de stationnement du véhicule à la même place ?

Des habitants qui n’ont jamais mis les pieds à la mairie d’Emerainville, des habitants qui n’ont jamais fréquenté une seule  réunion municipale, des habitants qui n’ont jamais utilisé le numéro vert pour appeler M. le Maire, des habitants qui ne sont jamais venus au petit déjeuner, des habitants qui ne connaissent rien à la gestion d’une commune, et d’une intercommunalité, rien au fonctionnement d’une démocratie représentative, (bref des HULEUX en second) emportés soudain par une soif inextinguible de connaissances,  voulaient tout savoir.

Ils  désiraient  obtenir immédiatement : le coût global des opération, les recettes que la mairie en tirera, le bénéfice énorme qu’elle fera etc..

Nous avions en face de nous de futurs conseillers municipaux prêts à travailler pour la commune même si ce soir-là ils étaient venus défendre avant tout leur casse-croûte.

Parmi les Konneries entendues durant ce conseil, il convient de faire sa voir une bonne fois pour toute à tous les personnes présentes que

LES AMENDES MISES PAR LES POLICIERS (MUNICIPAUX OU PAS N ENTRENT PAS DANS LES CAISSES DE LA MAIRIE , MAIS DANS CELLE DE L ETAT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *