Compte rendu du conseil municipal du lundi 8 Avril 2013

Opposition égale à elle-même, trois représentants  présents sur 6 élus.

L’ordre du jour comportait les points suivants :

FISCALITE :

vote des taux d’imposition pour abaisser le taux de la taxe sur le foncier non bâti qui passe de 62,65 % à 52,20 %

AFFAIRES SCOLAIRES

Précision sur le calcul du taux d’effort

CULTUREL

– Demande de subventions pour l’animation sociale des quartiers

– tarification d’un stage cirque

URBANISME :

– Rétrocession à la commune de parcelles appartenant à l’association de la Ferme d’Emerainville et à l’ASPRHCT

– Autorisation de signer un bail 6 place St Just pour un local dans lequel la Municipalité installera une antenne de la PM

Toutes ces délibérations ont été votées à l’unanimité à l’exception de la baisse de la fiscalité qui a été refusée par Monsieur HULEUX.

Il sera bon de s’interroger un jour sur le rejet (maladif sans doute) de l’élu écolo en ce qui concerne toutes les baisses fiscales proposées par la mairie.

Si un jour Monsieur HULEUX est appelé aux fonctions municipales suprêmes, Emerainvillois, surveillez attentivement vos feuilles d’impôts,  elles risquent de grimper de façon vertigineuse !

Dans le public, le courant socialiste (celui de CAHUSAC, AUGIER …) était représenté par le petit Jérôme, muni de son petit crayon et de son petit carnet (il serait temps qu’il s’intéresse à notre commune ce petit parachuté) et  le courant écolo par Monsieur VESVRES, homme taciturne, renfrogné, totalement isolé et que chacun évite comme la peste.

Durant la séance nous avons eu droit comme d’habitude au numéro spécial du chef écolo, qui veut, comme toujours, la preuve de l’utilité de la PM et du système de vidéo surveillance.

Il doit bien être le seul à se poser ces questions métaphysiques….

Nous avons regretté que l’équipe municipale qui ne souhaite pas mélanger « politique communale » et « nationale » (c’est tout à son honneur) n’ait pas, par l’intermédiaire d’un de ses membres,  lu une déclaration pour dénoncer

– tous les scandales financiers de nos gouvernants,

– l’incompétence de nos ministres et de notre Président,

– la baisse du pouvoir d’achat, l’attitude inadmissible et indéfendable des élus socialistes qui (lors d’un conseil de  la communauté d’agglomération) ont augmenté leurs émoluments de 30 %

Elle aurait pu aussi dénoncer

– la baisse des dotations de l’Etat socialiste à la commune, 

– les nouvelles charges que le même Etat met à la charge des collectivités locales (rythmes scolaires)

Il faudra y penser au prochain conseil et annexer la déclaration au PV de la réunion.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *