Compte rendu du conseil municipal du 17 Juin 2011

Deux conseils municipaux pour le prix d’un seul le 17 juin 2011.

 

Le 1er, à 19 h 30 pour élire les délégués Grands électeurs qui voteront aux sénatoriales.

Pour l’occasion, notre Dauriac était présent (1ère fois depuis le 22 mars 2010) et avait un pouvoir de Mme TALBI (disparue depuis le mois d’avril 2009)

Quel plaisir de le revoir en bonne santé, et quelle joie d’apprendre que Mme TALBI existe toujours !

 

Tous étaient naturellement venus pour contrer Monsieur HULEUX et éviter qu’il ne soit élu.

 

Le coup était mal préparé : l’opposition eut 3 élus (DAURIAC, MOREL et HULEUX), la majorité 12.

 

C’est beau l’esprit de groupe.

 

Le 2ème conseil, à 20 h 30, avait pour ordre du jour le vote du compte administratif (bilan de la commune) et le compte de gestion, ainsi que diverses résolutions concernant notamment le personnel.

 

Personne de l‘opposition ne s’intéressant aux comptes, aucune question ne fut posée et l’affaire bouclée en 5 minutes. Le compte administratif et le compte de gestion furent adoptés par 22 voix pour et 6 voix contre.

 

Petite anecdote : par défaut de compréhension sans doute, l’opposition a voté contre le compte administratif mais pour son résultat.  Va comprendre, Charles !

 

Nous sommes dans le domaine des éléphants roses, de la fantaisie, voire de l’humour.

 

Ce conseil, fort ennuyeux par ailleurs, fut tout de même animé lorsque Monsieur le Maire expliqua à Monsieur HULEUX pour la 3ème ou la 4ème fois qu’il ne pouvait pas répondre au conseil municipal, aux questions de Comm’une idée, cette association n’existant pas en mairie, le conseil ne connaissant que la seule liste conduite par Monsieur DAURIAC.

 

Monsieur HULEUX ne peut donc poser de questions qu’en sa qualité de membre de cette liste.

 

Nous ne pensons pas que le grand Jacques ait compris, mais il a encore 3ans pour digérer la réponse.

 

D’après nos sources, deux questions avaient été soulevées par un groupe politique qui n’existe pas :

          pourquoi la médiathèque porte le nom de Raphael CUEVAS

Le nom é été choisi par le SAN, à l’unanimité sur proposition de la mairie, puisqu’il s’agit d’une structure intercommunale. Lors de l’inauguration, le président du SAN a rendu hommage à Raphaël, en présence de sa veuve et de sa mère, et nous n’avons pas entendu le grand Jacques ou son compère VESVRES protester.

Leurs opinions sont à géométrie variable, comme d’ailleurs leur appartenance à des partis politiques ou leurs certitudes sur beaucoup de sujets importants

 

          pourquoi vouloir créer un parking de 70 places dans le bourg

Le problème est en voie d’être réglé, les propositions alternatives des riverains concernés ont été faites et les services techniques en étudient la faisabilité.

HULEUX et VESVRES ont encore et toujours joué les mouches du coche. Ils ne connaissent pas les dossiers. Ils ont fait une brève apparition et Monsieur HULEUX a eu sa photo dans le journal.

 

A noter, pendant le conseil, l’arrivée d’un petit nerveux qui en ce moment bat la campagne pour se faire connaître des émerainvillois , car, parait-il, il vise le fauteuil du Maire lors des prochaines élections municipales.

 

Il s’agit de Monsieur Jérôme IMPELLIEZZERI, demeurant à Alfortville, né à TOURNAN, (alors qu’il fait croire à tout le monde qu’il est né au Clos, surement par amour de l’exotisme), conseiller régional du Val de Marne, (c’est la raison pour laquelle il connaît comme sa poche la Seine et Marne ?), jamais président mais souvent suppléant d’un important nombre de commissions Théodule, comme :

 

          Conseil d’administration du centre régional d’observation et de ressources de l’écrit et du livre

          Commission départementale de la présence postale dans le Val de marne

          Comité de lecture pour les résidences d’écrivains.

Comment pourrait-on se passer d’un homme qui occupe des fonctions aussi importantes et cruciales pour la vie quotidienne des Emerainvillois ?

 

Ce jeune homme, dont la particularité est de rougir lorsque la conversation s’anime, fait tout pour se faire voir ce qui ne lui est pas aisé compte tenu de sa hauteur…

Il a représenté le conseil régional lors de l’inauguration de la médiathèque. Pourquoi avoir invité un conseiller Régional du Val de Marne et oublié sciemment notre Député et Conseiller Régional de seine et Marne, Madame BRUNEL ?

 

Ne serait-ce pas parce que le petit a du piston de la part du SAN qui, comme à chaque élection, croise les doigts pour qu’enfin quelqu’un arrive à déloger « la bande à Kelyor » ?

 

Quoi qu’il en soit, le soir Jérôme apparut à la commémoration du 18 juin, ceint de son écharpe tricolore et alla s’imposer dans le rang des officiels, sans invitation et sans même avoir eu la correction de prévenir de sa venue.

 

Ce petit bonhomme ne manque pas de culot et ce qui devait arriver arriva : il se fit vertement tancer par le Maire qui lui rappela les règles élémentaires de bienséance.

 

Immédiatement, il afficha ce visage rouge lie de vin qui lui sied si bien et qu’il arbore chaque fois que la conversation prend un tour qui lui déplaît.

 

Après la cérémonie et pendant la collation, il agressa verbalement deux conseillères municipales, allant jusqu’à demander à l’une si elle « n’avait pas honte d’être dans une telle équipe ». Ce blanc bec exagère et ni la jeunesse ni la bêtise n’excusent  tout.

 

Monsieur le petit Conseiller régional les élus majoritaires sont respectables. Ils mènent depuis 1995 une politique qui plait aux émerainvillois, ils ne vont pas chercher leurs amitiés dans les bas fonds et ce sont des gens honnêtes qui, bien que ne partageant pas vos idées politiques, n’en sont pas moins respectables. Mais vous, êtes vous aussi respectable qu’eux ?

 

Monsieur Jérôme, avant de nous juger, il faut d’abord nous connaître et nous allons vous fournir tous les éléments pour ce faire.

 

Pour vous être agréable et pour vous souhaiter la bienvenue, (nous savons que vous cherchez un logement sur Emerainville pour avoir le droit de vous présenter aux élections), la mairie se propose de vous en louer un au Clos.

Adressez vous au service du logement de la mairie, nous pensons qu’il pourra vous proposer un petit nid douillet pour pas cher.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *