Compte rendu du Conseil Municipal du 20 mars 2017

Le déroulement du conseil municipal du 20 03 2017 pourrait faire l’objet selon notre humeur de deux comptes rendus distincts

1 °/ Un compte rendu humoristique

Gaétan Jérôme, le  bougre, après avoir appelé canal coquelicot pour lui faire des « révélations », , a joué hier soir avec sa troupe de bras cassés aphone, les Argan et les Toinette à la fois, deux personnages du  malade imaginaire

Argan avait mal à Emerainville et Toinette lui expliquait que son mal provenait non pas des poumons comme dans la pièce de Molière, mais de l’emprunt suisse.

Augmentation du prix des cantines : l’emprunt suisse !!!!

Augmentation du cout du service communication : l’emprunt suisse vous dis-je !!!!!!!.

Les montées de sang au visage du leader socialiste : encore et toujours l’emprunt suisse !!!!!.

C’était hilarant mais en même temps déprimant de voir la nullité de ce petit bonhomme qui a brigué aux dernières municipales le poste de maire pour lui servir de marche pieds dans sa carrière politique.

Cet homme n’est visiblement pas à la hauteur (nous ne parlons pas de sa taille au garrot).  Il peut éventuellement briller sur une estrade, dans les foires. Il peut disserter sur n’importe quel sujet mais en restant dans les généralités, car c’est avant tout un bateleur comme il en existe malheureusement beaucoup chez nos politiques.

2°/ Un compte rendu de gestionnaire :

A- Le compte administratif et le compte de gestion, présentés aux votes sont des documents comptables qui chiffrent les actions de l’année passée. Ils sont établis l’un par les services municipaux, l’autre par les services de l’état, et les élus doivent approuver la sincérité et la régularité des 2 documents.

Les roses ne doivent pas connaitre ces subtilités et ont voté contre mettant ainsi en doute les documents établis par l’administration fiscale

Monsieur Jérôme va  donc en bonne logique porter plainte contre le trésorier pour présentation de documents insincères et irréguliers !!!!!!

On attend

Le Compte Administratif 2016 fait apparaitre un excèdent que le petit socialiste (tendance HAMON)  n’a pas remarqué et qui permet à la commune de se constituer des réserves pour des temps plus difficiles (2017-2018 …)

B- Le Budget Prévisionnel : ce document chiffre le cout des actions envisagées par la municipalité pour l’année 2017

Il est politique et correspond pour l’année considérée, à la réalisation du programme électoral qui a été présenté en 2014 aux dernières municipale

Le débat est habituellement courtois et ouvert. Jérôme se prenant sans doute pour ST JUST le transforma en accusation publique mais en restant dans le non-dit, l’allusion, le sous-entendu.

Bref un homme courageux et certain de la valeur de ses arguments

Le budget 2017 peut se résumer comme suit :

– Une baisse généralisée des recettes provenant de l’Etat (plus de 2 000 0000 € en 2012 à moins de 1 000 000 en 2017, soit une diminution des recettes globales de 10 % rien que pour cette dotation)

C’est énorme, insupportable et c’est dû aux amis de Jérôme, de Jacques, de Hollande, de Macron, d’Hamon

– Une baisse du taux de la taxe communale d’habitation qui passe de 10.50 % à 9.9 %.

Cette baisse sans doute unique ou du moins très rare dans le contexte économique actuel a obéi a deux motifs principaux :

– Faire profiter les contribuables Emerainvillois de la saine gestion de leur ville, et

– Compenser la hausse, décidée par l’intercommunalité (pour la part lui revenant) de cette taxe.

Les oppositions de gauche  votèrent contre, car chez les gauchistes habitués à augmenter les impôts, les mesures de réductions d’impôts sont toujours considérées comme démagogiques.

Depuis 1996, le taux de la taxe d’habitation est passé de 23.21 % à 9.90 % et aucune de ces réductions n’a été approuvée par l’opposition verdo- socialiste.

Par contre  les augmentations d’impôts leur procurent une satisfaction évidente si l’on constate l’évolution de la fiscalité notamment nationale depuis 2012

Toinette devrait pouvoir soigner ce mal qui provient sans doute des poumons.

Le tout fut du niveau  « caniveau ». Il faut absolument supprimer les medias pour retrouver un Gaétan normal, la télévision le rendant fou furieux.  Il a dans sa fureur :

– Mis en doute la commission d’appel d’offres dans laquelle siège monsieur HULEUX et monsieur BITBOL, quant à sa neutralité dans le choix des entreprises.

– Accusé le service communication de faire de la  propagande

– Suspecté la procédure d’attribution des logements municipaux

Mais enfin qui est ce Gaétan qui se permet de critiquer et de juger tout ce qui se passe sur la commune ? Les Emerainvillois lui doivent-ils un bienfait quelconque ?

Sa présence en mairie se résume à 1 h par mois au Conseil Municipal et dans les cas exceptionnels à une petite apparition dans une seule commission municipale

Son équipe de muets est totalement absente de la vie municipale et cela en devient écœurant. Elle fait mieux que briller elle resplendit par son inexistence et son incompétence

Les Talbi, les Morel les Favory sont trop occupés par leurs problèmes personnels.  Ils ne consacrent aucun temps à leur commune et nous pouvons nous demander les raisons pour lesquelles ils ont désiré se faire élire sachant qu’ils ne pourraient pas tenir d’une façon décente leur rôle de conseiller municipal ?

C’est de l’abus de confiance vis-à-vis des électeurs. Cela devrait faire l’objet d’un procès ce qui permettrait peut-être de réduire le nombre d’irresponsables qui se présentent aux élections.

Et ce sont ces gens-là qui veulent juger les élus majoritaires, qui veulent leur faire la morale et qui leur prodiguent des conseils.

Quant au chef de cette armée mexicaine, c’est un véritable mirage qui :

–  Ne connait rien au secteur associatif Emerainvillois qu’il ne fréquente pas et qu’il fait semblant de défendre pour des raisons électorales

– N’est jamais présent aux manifestations sportives ou culturelles de notre ville (sauf si la télé est là)

– N’apporte rien à notre commune

– Ne connait aucun des domaines de la gestion communale

Bref ce petit monsieur est un nuisible qui chaque mois trouve son heure de gloire en critiquant les actions municipales sans jamais avoir fait l’ombre du début d’une action.

Pour finir le bateleur fit un discours pour demander avec des sanglots dans la voix aux élus majoritaires de voter contre le budget qu’ils présentaient au conseil.

Ce pauvre garçon, habitué aux querelles socialistes et aux scissions qu’elles entrainent  joue la  division de l’équipe majoritaire

Il ne sait pas que les documents présentés au Conseil municipal, ont d’abord été présentés au bureau municipal, qui  ne réunit pas que les maires adjoints, mais aussi tous les conseillers municipaux de l’équipe Émerainville au cœur.

Ce petit bonhomme fait faute sur faute, se rend ridicule avec son équipe fantôme.  Il est pathétique, le ton de ses questions et  ses arrières pensés ridicules, le rendent de plus en plus exécrable.

Dans son cas ce n’est plus, l’emprunt suisse, ou  les poumons, mais certainement la tête qui patine.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *