Compte rendu du Conseil Municipal du 9 mai 2016

Chez les socialistes, 2 présents sur 4 élus. Les absents n’ont pas donné  de pouvoir.(manque de confiance, je m’en foutisme ?????)

Heureusement, nous avons pu admirer le sourire de Mme Talbi, qui visiblement ne s’intéressait pas au conseil municipal. Elle était là pour faire de la présence.

Le pauvre Jérôme finira les six ans tout seul et devra reconstituer, une équipe complète, s’il continue à viser la mairie d’Émerainville.

Monsieur Huleux seul élu des verts n’avait pas dans le public ses supporteurs habituels et lui aussi devra reconstituer en 2020 une nouvelle équipe de voisins pour viser le poste de magistrat suprême.

58 membres : 3 présents. On sent leur volonté de défendre les valeurs de gooooche

22 membres sur 23  de la majorité étaient présents, l’absente excusée était en vacances, et avait donné un pouvoir.

L’ordre du jour pas  folichon,  portait notamment

  1. sur l’embauche en contrats aidés  de 3 personnes pour les services techniques (bâtiment et environnement).

Il fallut que la majorité réexplique  à Mr  Huleux que ces contrats aidés, comportent une partie d’enseignement théorique et que les personnes ayant bénéficié dans le passé  à Emerainville de contrats similaires ,  sont aujourd’hui soit en mairie soit dans une autre collectivité à des postes de responsabilités.

Le grand vert semble avoir une mémoire déficiente ;

  1. l’embauche d’un responsable service environnement. Les deux rescapés socialistes pour des raisons qui nous échappent encore votèrent contre au motif que ???
  1. lors du vote des contrats d’entretien, le ’ptit Jérôme poussa sa crise habituelle car lors de la mise en place du conseil municipal en 2014, il n’avait pas été élu dans la commission d’appel d’offre.

Il rappela pour la énième fois que c’était illégal, il menaça, pour la énième fois d’écrire au préfet, si bien que monsieur le maire las d’écouter ses sornettes lui conseilla vivement et rapidement de faire sa lettre, afin que le haut fonctionnaire tranche et qu’il juge si une CAO sans Jérôme est illégale.

Pour information, la CAO comporte deux élus des oppositions, monsieur HULEUX et monsieur BITBOL

Les deux socialistes refusèrent de voter les contrats proposés.

Mr Impellizziéri développa ensuite une théorie sur l’anticipation et s’inquiéta de la non réactivité de l’équipe majoritaire devant des éléments qu’elle ne connaît pas. !!!!!!

Il lui reprocha aussi de parler de l’expérience qu’elle a acquise depuis 20 ans. Monsieur le maire lui répondit  que l’expérience est effectivement un avantage certain mais qu’en travaillant comme il travaillait, il ne risquait pas d’en acquérir.

Jérôme, ne connaît rien au fonctionnement d’une commune. De plus,  comme il a été battu à la région, comme le département et l’intercommunalité ne lui sont pas ouverts, comme son travail auprès d’un sénateur socialiste semble sans avenir compte tenu de la déculottée probable que va prendre le PS,  notre premier magistrat, lui conseilla de remplir correctement sa mission d’élu communal.

Monsieur le maire constata aussi :

-Qu’une salle en mairie a été donnée à l’opposition pour recevoir les émerainvillois, et que Jérôme n’y a jamais mis les pieds,

-Qu’une tribune lui est ouverte pour son groupe dans  le mensuel le « LIEN » et qu’il ne l’a jamais utilisée.

-Que ses passages en mairie sont plus que rares et que ses absences aux commissions dans  lesquelles il a été élu sont inadmissibles.

Il ne suffit pas de demander toujours plus, sans utiliser ce qui vous a été donné par la loi et par  la municipalité.

  1. Un point a été fait sur l’intercommunalité et monsieur le maire pour sourire avant de commencer son exposé, demanda aux deux oppositions si elles avaient des questions à poser.

Elles n’en avaient aucune, preuve qu’elles travaillent sur l’intercommunalité comme elles travaillent sur la commune.

 

Nous conseillons aux élus majoritaires de cesser de faire de la formation professionnelle pour une opposition qui attend sa pitance, qui est  incapable du moindre effort, et de ne répondre qu’aux questions écrites faites par les roses et les verts  sur l’intercommunalité.

  1. L’ptit Jérôme ayant remis en cause la comptabilité de l’ancienne communauté d’agglomérations de Marne et Chantereine, monsieur  Kelyor répliqua vivement que s’il n’était pas d’accord sur les comptes que cette communauté a communiqués,  il n’avait aucun  doute sur  la droiture des élus concernés. De plus  il lui semblait mal venue  qu’un socialiste qui a compté parmi ses chefs des DSK, des CAHUSAC, et aujourd’hui des BAUPIN se  permettre des réflexions sur l’intégrité des élus… Il rappela par ailleurs, que de nombreuses dettes de la communauté de Marne et Chantereine datent de la période Planchou avant que ce maire n’aille  en prison.

L’ptit Jérôme bondit et demanda à ce que cette expression soit inscrite au procès verbal du conseil. Nous devons reconnaître que monsieur le Maire s’est trompé et que l’ancien maire de Chelles n’a pas été en prison mais a été condamné dix  mois de prison avec sursis et 61 000 € d’amende pour délit de recel d’abus de biens sociaux par le tribunal correctionnel de Grenoble puis pour emploi fictif par la cour d’appel

Pour finir le maire termina le conseil en parodiant notre président de la République :

« Tout va beaucoup mieux, tout va beaucoup mieux, tout va beaucoup mieux ».

NB : les supporteurs d’une équipe sont souvent à l’image de cette équipe.

Monsieur Huleux était en permanence accompagné dans sa campagne, par un élu fort mal embouché, qui insultait le maire et son équipe en public. Cet élu semble avoir disparu du paysage politique consacrant tout son temps désormais à apprendre « l’asiatique ».

Jérôme avait amené hier soir dans ses bagages une moitié folle qui insulte par des propos orduriers, le maire et sa descendance pendant encore 20 générations.

Certes ces deux personnages l’un socialiste, l’autre vert sont de gauche, certes ce sont sans doute des humanistes, qui respectent les valeurs spécifiques à la gauche française mais il n’en demeure pas moins que des barjots pareils n’existent pas dans les soutiens de l’équipe majoritaire, que cette équipe n’accepterait pas la présence de tels bouffons et qu’il conviendrait que gauche et vert mettent un peu d’ordre dans leurs écuries.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *