Compte rendu du conseil municipal du 26 avril 2009

 

L’ordre du jour était particulièrement important puisqu’il comportait notamment :

A – le vote du compte administratif 2008 et le vote du compte de gestion

B – la modification du plan d’occupation des sols

C – l’adoption du règlement de publicité locale

 

Comme à son habitude, l’opposition ne faisait pas le plein de ses membres et sur les 5 personnes du groupe de Monsieur DAURIAC, 2 seulement étaient présentes : Mmes TALBI et BESSONIES, les autres (Mrs DAURIAC, BOULEY et GAMET) n’ayant même pas eu la correction de donner des procurations à leurs colistiers.

 

BVEM  continue ses bouderies : aucun participant à la cérémonie commémorative en mémoire des déportés le dimanche 26 avril, et 60 % d’absents au conseil municipal.

 

A – vote du compte administratif 2008 et le vote du compte de gestion

Tout ce joli monde ne connaissant pas ces dossiers (faute d’avoir participé à la moindre commission finances), le débat sur le compte administratif et le compte de gestion fut rapidement expédié, aucune question n’ayant été posée de la part de l’opposition.

 

La méconnaissance du sujet les a contraints à s’abstenir, sans doute par principe…

 

Nous rappelons qu’il existe une commission « finance » dans laquelle les budgets et le compte administratif sont débattus et où toutes les explications nécessaires sont données pour comprendre, analyser et éventuellement refuser les documents financiers qui sont proposés au conseil municipal.

 

B – modification du plan d’occupation des sols

Il s’agissait de changer la destination du parc du château (et non du bois de Célie) afin de rendre le château de Malnoue habitable et de prévoir la possibilité de construire à côté un certain nombre restreint d’habitations et de structures commerciales ou sociales.

 

La commission « urbanisme » comme la commission « finances » étant totalement délaissée par les élus socialistes et communistes, le débat n’eut pas lieu, ce qui n’empêcha pas Monsieur HULEUX de voter contre la résolution proposée, sans doute encore une fois, par principe, et Mesdames TALBI et BESSONIES de s’abstenir.

 

C – l’adoption du règlement de publicité locale

 

Le règlement de publicité fut quant à lui voté à l’unanimité sans aucune question posée.

 

Naturellement, d’autres délibérations de moindre importance furent adoptées et force est de constater qu’au fil des mois, les deux tendances de la liste unique d’opposition s’éloignent de plus en plus l’une de l’autre et que lors des votes, leurs voix sont très souvent divergentes, même entre membres de  la même tendance.

 

Nous regrettons leur insuffisance personnelle et la méconnaissance des dossiers qui ne permettent pas le débat démocratique alors que tous les éléments nécessaires sont réunis.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *