Réponse au « trop c’est trop » de Monsieur VESVRE

Réponse au « trop c’est trop » de Monsieur VESVRE

 

Monsieur,

Je suis heureux de pouvoir enfin vous répondre, vous qui jusqu’à présent, travailliez dans l’ombre de Monsieur HULEUX.

Le tract de l’ULEM n’a rien de violent ou de haineux et seule sans doute la trop grande sensibilité de notre opposition lorsqu’elle est brocardée, vous a permis de le recevoir comme tel

Je ne vais pas pour la centième fois vous expliquer la différence qui existe entre l’ULEM et Emerainville au cœur, comme je ne vais pas vous demander pour la centième fois de cesser de m’inscrire au FN alors que je suis à l’UMP après avoir été au RPR

Ces accusations ne sont pas crédibles et ne donnent pas une bonne image de votre honnêteté politique

Je suis pour une liberté totale d’expression et je fais mien le slogan principal de 1968 :

« Il est interdit d’interdire ».

Pour moi, la  liberté ne se divise pas, ne se limite pas.

Seuls nos tribunaux peuvent juger du contenu des textes parus et en sanctionner éventuellement,  l’aspect haineux, raciste,  diffamatoire etc.

Un conseiller municipal fut-il d’opposition, ne possède pas ce pouvoir et j’ai trouvé de ce fait l’intervention de Monsieur HULEUX totalement déplacée.

Peut être ai-je eu tort de vouloir un forum libre à Emerainville même si ce genre d’espace est utilisé par des personnes qui écrivent  le plus souvent sous un pseudonyme ?

J’interviens rarement et je le fais sous mon nom, ou lorsque je désire engager la municipalité sous mon titre de Maire.

J’ai refusé de gérer moi-même ce forum et c’est effectivement le webmaster qui a pris librement la décision de supprimer la vidéo incriminé du site mais en permettant la création d’un lien pour la retrouver.

Je n’étais pas d’accord avec lui et je ne le suis toujours pas.

Me reprochez-vous  ce mode d’organisation qui n’a rien de « dictatorial » ?

Il est vrai que le ton peut monter sur notre forum compte tenu des passions qui s’y défoulent, mais les tenants de l’opposition (et sans doute dans le lot des personnes qui vous sont proches) me paraissent, et de loin, les plus virulentes, les plus vulgaires, en un mot les moins démocrates.

J’ai apprécié vivement votre référence « aux heures sombres de notre histoire ».

L’opposition municipale qu’elle soit rose, verte ou rouge ne se renouvelle guère dans ses références historiques et « ces heures sombres de notre histoire » nous sont servies à toutes les sauces.

Cela fait maintenant soixante dix ans, et la majorité des français vivants aujourd’hui n’a pas connu ces fameuses heures qui se sont déroulées dans un contexte inimaginable aujourd’hui.

Avez-vous reçu des agents de la gestapo chez vous ? Risquez-vous, la torture,  les camps de concentration, le STO ? Crevez-vous de faim ? Quels sont vos rapports avec DORIOT ? Que pensez-vous du Maréchal ? Avez-vous la francisque ?

Qui se rappelle de tout cela ? Il faut une bonne dose de mauvaise foi, d’inconscience ou de méconnaissance historique, pour sans honte, comparer les tracts ULEM avec les dénonciations de 1939-1945.

Tout cela est ridicule …..

Enfin et pour finir pourriez-vous communiquer aux membres élus de l’Ulem la lettre ouverte que vous ne leur avez jamais envoyée et  qui figure pourtant sur le site de Comm’une idée ?

Je pense cependant qu’il est inutile, comme vous cherchez à le faire, de tenter de diviser ces associatifs qui travaillent ensemble depuis 1980. Ils sont tous solidaires.

PS je vous conseille de changer le  projet figurant sur votre site. Il est totalement obsolète et affirme de plus que vous n’êtes lié avec aucun parti politique !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *