Les opposants déclarés … ou presque !

ULEM 01-2014

 

« Emerainville au cœur » se pose légitimement la question sur la personnalité, la vie, les réalisations  de Monsieur IMPILIZZIERI, le parachuté qui désire sans aucune expérience et avec pour seul bagage son inscription au PS, et un mandat de conseiller régional du 94, devenir avec la majorité des voix des électeurs qui ne le connaissent pas, Maire d’Emerainville.

Rappelons à ce candidat qu’il existait autrefois avant que la gauche ne prenne le pouvoir en 2012, deux sortes de socialistes. Les socialistes de raison qui évidemment ont tous disparus, (il faut être fou pour être encore socialiste de nos jours) et les socialistes génétiquement programmés.

Seule chance de Jérôme, ces derniers socialistes de père en fils constituent de plus en plus des exceptions.

A l’ULEM, nous nous interrogeons sur l’autre opposition et l’utilité des verts Emerainvillois.

Absents des grands débats et des grandes actions environnementales  (Plan Local d’Urbanisme, Agenda 21 communal, achat par la commune de la réserve naturelle volontaire, achat par  la commune du bois de Malnoue ….), ils cachent leur inutilité en tentant de réaliser des coups médiatiques pour faire parler d’eux.

1-La commune manque de place de parkings :

 Les Emerainvillois ne peuvent  pas respecter le code de la route ni le plan de circulation des handicapés, ils sont obligés de  garer leurs véhicules sur les trottoirs

Monsieur HULEUX qui se moque de l’environnement convoque la presse et  obtient  sa photo dans le Parisien alors qu’il soutient sur l’emplacement d’un futur parking municipal,  un arbre qui n’avait pas l’intention de tomber.

Les verts veulent seulement créer l’évènement médiatique

Plus personne et surtout pas les verts,  ne parle ensuite du fameux parking qui donne entière satisfaction aux habitants automobilistes.

2 pour le clos d’Emery, les verts ont une tactique identique.

Ils crient, ameutent  encore une fois les médias, cherchent à avoir leur photo dans le journal, critiquent ce qui est fait, promettent n’importe quoi aux habitants du quartier, paralysent en un sens l’action de la municipalité puis disparaissent faute de projet véritable.

Leur motivation profonde n’est pas de proposer des solutions fiables dans un dossier qu’ils ignorent, mais de faire encore une fois leur publicité et de faire croire à leurs électeurs qu’ils servent à quelque chose et qu’ils sont capables de prendre le pouvoir municipal.

3 politiquement, les verts ne brillent pas par la constance de leurs idées.

Après avoir constitué aux dernières élections une liste à eux seuls, ils s’unirent aux socialistes lors du deuxième tour et quittèrent la liste unique 3 ou 4 mois après la défaite pour former au conseil municipal un groupe de 2 personnes qui se réduisit très rapidement à « un groupe » d’une seule personne.

Ces changements constants qui  ne sont pas une surprise venant d’une personnalité socialiste à Emerainville, puis socialiste à Pontault, puis vert à Emerainville, prouvent à l’évidence l’importance des  convictions de Monsieur HULEUX

4- aujourd’hui les verts semblent avoir trouvé un nouveau cheval de  bataille dans la destruction par la région,  du parking construit par la mairie rue de la convention à Malnoue

 

Naturellement ils ne connaissent rien au dossier, mais cette affaire est pour eux, une aubaine pour marquer leur présence.

Naturellement, nos adorateurs de l’environnement ne se posent pas de question sur l’intérêt dudit parking pour les habitants du hameau

Connaissent-ils même le hameau ?

Naturellement, ils ne cherchent pas à comprendre les raisons pour lesquelles la région socialiste a détruit l’aire de stationnement en deux jours, en fonction d’une procédure exceptionnelle, malhabile et sans doute  illégale, sans chercher un accord avec la municipalité

Naturellement, ils ne voient pas que cette affaire est avant tout politique et qu’un conseiller régional socialiste  se présente aux municipales à Emerainville en 2014

Comment expliquer, que la région socialiste de l’Ile de France ait détruit  un parking construit sur une route abandonnée et sur un terrain de 520 m2 entretenus par la mairie depuis 15 ans alors qu’au même moment elle  demande à notre municipalité de lui rétrocéder le bois de malnoue de 49 hectares pour l’€ symbolique ?

Comment expliquer que le conseiller régional socialise en question et son équipe ne communiquent  pas sur cette affaire ?

Incapacité ? Incompétence ? Inconséquence ? Défaut d’analyse ? On se perd en conjectures.

Les relations verts et socialistes locaux sont exécrables (c’est pire  que du temps de Monsieur DAURIAC en 2008).

Ils vont avoir du mal à faire une  liste commune crédible  au deuxième tour des municipales.

Cette liste serait irrémédiablement,  condamnée comme sa glorieuse ancêtre à ne durer que quelques mois et à tromper encore une fois les électeurs.

Affaire à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *