Les transports à Emerainville

LES TRANSPORTS A EMERAINVILLE

Les « hommes de progrès » lorsqu’ils sont au pouvoir ne sont pas des adorateurs de la participation directe si chère à Monsieur HULEUX qui lui est dans l’opposition et peut se permettre de dire et d’écrire n’importe quoi.

De toutes les façons l’opposition municipale que ce soit le courant (aujourd’hui disparu) DAURIAC ou le contre courant HULEUX ne s’est jamais  trop      avancé sur le problème des transports dans notre commune.

Ils ont critiqué comme toujours les propositions faites au SAN par la commune et puis comme d’habitude….. C’est tout

La compétence en matière de transports  a été donnée lors de sa création au SAN par les six villes le composant.

Depuis de nombreuses années une commission, pas très efficace, ayant comme Président Monsieur GUILLAUME, (maire adjoint communiste  de Champs (planche sur le problème.

Voici,  la note explicative de synthèse qui a été fournie à chaque élu, pour le prochain comité syndical, ainsi que le scénario de restructuration.

Il eut été bon que ces propositions aient été discutées par les habitants des communes concernées qui auraient sans doute, en tant qu’utilisateurs,  apporté des idées nouvelles.

Nous attendons vos réflexions, vos propositions qui nous permettrons de prendre une position définitive au SAN.

 

 

La « note explicative de synthèse » dans son intégralité est reproduite ci après.

En résumé , dans cette note explicative, le SAN rappelle que le réseau de la RATP est inchangé depuis 1995 sur le Val maubuée et ne prévoyait majoritairement, à l’époque, qu’une desserte des gares. Or, depuis 15 ans les besoins ont évolué (ex cité Descartes, etc…)

Le scénario proposé aux membres du SAN consiste, en ce qui concerne Emerainville, à modifier le tracé de la ligne 312, qui sera rabattue sur la gare des Yvris, avec création d’une liaison Yvris-Cité Descartes-Gare de Noisy Champs.

La mise en œuvre de la totalité des modifications devrait s’étendre sur les années 2010 et 2011 et générer un surcoût de 5 millions d’euros par an pour le Syndicat des Transports d’ile de France.

 

 

 Note explicative du SAN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *