Les verts et les prochaînes municipales

Comme nous nous y attendions, mes amis et moi-même, la campagne des municipales va porter uniquement sur mes défauts ou sur mes faibles mérites.

Les attaques personnelles vont succéder aux attaques personnelles sans que ne soient abordées la question essentielle : l’avenir de notre commune.

Que nous proposent les Verts qui n’ont absolument rien fait pendant la dernière magistrature ? Que nous propose le parti socialiste dont les élus ont tous disparus dès leur échec aux dernières municipales ?

Le site internet de Monsieur HULEUX, ne me ménage pas, il ne sait faire que cela du reste.

Mais où sont les propositions, où est  le bilan de l’action des Verts depuis 6 ans ?

– Certes, je suis traité de « gros mytho », ( mais  ils reconnaissent ensuite que je ne suis pas gros mais seulement enveloppé !!! ouf ),

– Certes ils sont les premiers à se moquer de l’aspect physique des personnes, ce  qui ne vole pas haut quand même,

– Certes le forum d’Emerainville ne plait pas beaucoup à Monsieur HULEUX et à ses amis  qui ne semblent pas aimer la liberté d’expression,

Mais quid des propositions certainement géniales qu’ils vont soumettre à la population, pour faire de notre ville un paradis sur terre ?

Nous attendons avec impatience les 80 ou 100 mesures et les 1000 promesses ( que nous demandons dans  un langage  compréhensible, de préférence ) qu’ils vont nous concocter.

Emerainvillois attention, pensez aux promesses récentes que la gauche vous a faites et constatez vous même les résultats.

Et puis qu’écrire sur les critiques qui sont faites  ?

Même les titres des articles sentent le réchauffé.

A – L’affirmation «Fin de règne difficiles à Emerainville» a déjà servi dans un tract socialiste de 2008 ( il faut absolument qu’ils se renouvellent )

B – Le rapport de la cour des comptes qui est ressorti constamment date de Mathusalem et il n’a eu aucune conséquence  sur la gestion de la commune. D’ailleurs, les Verts omettent de dire que la conclusion de ce rapport mentionne la bonne gestion de la ville

C – La gestion du personnel qui serait « calamiteuse » car le poste de DGS n’existe plus. Pourquoi serait-elle de ce fait calamiteuse ? Nous avons fait des économies sur les salaires et le poste de la DGS est aujourd’hui réparti sur trois chefs de service.

Il est vrai que pour se rendre compte de la réalité encore faut-il passer de temps en temps en mairie.

D – Par contre attaquer un fonctionnaire qui ne demande rien à personne et fait son travail correctement  est inadmissible et je rappelle que le Maire a obligation de protéger le personnel avec lequel il n’a du reste aucun problème dans sa quasi majorité

Il faut que Monsieur HULEUX et consorts cessent d’écrire des sornettes et de prendre leurs rêves pour des réalités

E – Enfin la conclusion d’un des articles analysés ci-dessus : « on ne gère pas une commune comme une entreprise,  une commune s’administre » est d’une stupidité incroyable « administrer » voulant aussi dire « gérer ».

Nous comprenons naturellement l’idée que l’écrivain a voulu faire ressortir, même si son vocabulaire laisse à désirer.

La gauche et les Verts ont toujours été contre les entreprises qui créent des emplois et ils ne peuvent comprendre leur gestion.

Nous avons toujours administré  la commune comme une entreprise, sans penser que toutes les dépenses nous étaient permises car nous pouvions augmenter les impôts ou les emprunts  à notre gré, pour masquer nos éventuelles erreurs.

Comme dans les entreprises nous avons surveillé notre endettement, diminué nos frais généraux  et diminué nos facturations ( les impôts des contribuables )

Je mets donc au défi les Verts de me citer une seule commune qui soit passée de plus de 20 % de TH à 10 % et le nom d’un seul client qui traiterait une baisse de sa facture de « démagogique ».

Pourtant, à chaque baisse de la fiscalité locale, c’est ce qu’ils ont affirmé.

Je pense que dans le contexte actuel ils doivent être aux anges et se régaler des augmentations d’impôts que les Français subissent depuis 2 ans et vont encore subir en 2014.

Pour conclure, nous ne pouvons que conseiller à ces soixante huitards attardés d’abandonner le « langage jeune » qu’ils disent adopter, (« jeune » des quartiers Nord de Marseille sans doute… ?), de faire l’acquisition d’un bon vieux dictionnaire qui leur permettra de mieux maîtriser notre belle langue française, ainsi que d’un Bescherelle pour limiter les fautes d’orthographe dans leurs pamphlets.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *