Et de trois !

 

Notre commune, si belle, si florissante, si bien gérée intéresse de nombreux apprentis sorciers qui rêvent de devenir Maire d’Emerainville. Il est vrai que c’est plus avantageux d’être candidat dans une ville sans dettes que dans une commune dévastée par l’incompétence ou la négligence d’élus successifs.

Mais attention, Messieurs, la gestion d’une telle ville n’est pas chose facile et les électeurs peuvent se poser des questions sur votre expérience, sur vos connaissances, sur vos réelles intentions.

Nous avons aujourd’hui en liste :

1        – un jeune parachuté du PS qui devrait être compétent en matière théâtrale, (ce qui sera un bon point pour la Ferme du Buisson) mais insuffisant pour le poste de maire

2        – un éternel étudiant qui a passé ses six années d’opposition à tenter d’apprendre, d’apprendre toujours d’apprendre. Pour lui il est sans doute trop tard, c’est une  question de neurones

3          et désormais un  bistrotier qui se découvre une passion pour notre ville.

Les deux premiers candidats se présentent,  l’un (le PS) pour faire carrière en politique (il semble ne savoir faire que cela puisqu’il n’a pas d’autre emploi), l’autre, le Vert,  pour faire plaisir à ses voisins, à son quartier, et sans doute aussi pour parfaire sa formation à la Rochelle lieu idéal pour travailler.

Le troisième notre bistroquet, ne représente que la défense de ses intérêts propres.

Ce Monsieur qui, il y a peu, était encore de l’UMP, a changé casaque dès que ses intérêts personnels ont été en jeu. L’UDI passait à ce moment là, va pour l’UDI, mais il aurait pu être au MODEM ou a tout autre parti qui défendrait SA CAUSE

Son programme officiel tient en 7 points

1-      Réorienter l’activité de la Police Muncipale et sans doute de la police nationale. Aurait-il eu des problèmes avec ce service municipal ? Aurait-il été déjà condamné pénalement ?

2-      Réunir le bourg et Malnoue : cette idée n’est pas novatrice, quant à réunir ces deux pôles par des loisirs…… Il faudra qu’il nous explique

3-      Développer et soutenir le commerce de proximité : lire : soutenir et développer son commerce, sa candidature  résultant  de l’interdiction de circuler  décidée par la DDE, en juillet 2012 sur la route de Croissy Beaubourg à Emerainville, (perte de chiffre d’affaires selon lui), et  de la mise en zone bleue de SON parking place de l’Europe. Quant à son souhait de voir s’établir de nouvelles entreprises, c’est tout simplement parce que 95 % de sa clientèle n’est pas émerainvilloise mais travaille dans les zones industrielles de la commune.

4-      Faciliter l’accès de la propriété individuelle. Cette phrase difficilement compréhensible pour un lecteur qui ne connait pas bien le postulant, permet de contester le  Plan local d’Urbanisation d’Emerainville qui ne permet pas de densifier l’urbanisation de notre ville et interdit de ce fait la vente d’une parcelle de terrain sur lequel est déjà construit un immeuble. Or il s’avère que l’adhérent de l’UDI possède un terrain qu’il voudrait bien diviser. Un peu d’argent est toujours bon à prendre même au préjudice de la collectivité.

5-      Les propositions 5 à 7 sont des propositions que tout un chacun peut écrire pour remplir un programme très,  très faible par ailleurs. 

6- Quant aux actions :

Pour les associations notre candidat n’a rien fait alors qu’il est à Emerainville depuis 15 ans.

Pour la communauté d’agglomération depuis 15 ans notre candidat n’a jamais été une seule fois au SAN et doit ignorer l’adresse de l’intercommunalité.

Dans ce domaine il serait bon qu’il précise les actions qu’il va entreprendre pour recréer des liens entre nos collectivités respectives.

Pour les jeunes et les séniors, seuls les clients de son café le connaissent et ils sont peu nombreux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *