Octobre 2010 :Des faits et quelques réflexions !

 

 

 

 

AVIS DE RECHERCHE

Monsieur DAURIAC a disparu depuis 6 mois. Madame TALBI a disparu depuis 18 mois !

Des milieux bien informés nous ont fait savoir qu’ils étaient en bonne santé. Ouf !!

 Les ravisseurs n’ont toujours pas pris contact et réfléchissent au montant qu’ils vont nous proposer pour nous rendre leurs prisonniers.

 

 

 

 

TU VEUX OU TU VEUX PAS ?

La police municipale d’Emerainville va retrouver ses Tasers. Cette arme en vente libre jusqu’en 2006, fut interdite, à nouveau autorisée en 2008, puis encore interdite en 2009, et enfin autorisée en mai 2010.

Nous avons ici une idée de l’efficacité de notre administration, de notre système législatif et réglementaire……

Et dire que les gens aujourd’hui, au pouvoir sont issus de la génération de 1968, dont le slogan principal était : « Il est interdit d’interdire ! »

 

 

Octobre 2010

 

 

LA BLAGUE DU MOIS 

La Sous Préfecture a demandé au SAN (qui est farouchement anti-vidéoprotection),  d’organiser une étude sur l’implantation de ce système de protection sur le Val Maubuée

L’Etat a de l’humour

Le cabinet chargé de l’étude, payée avec nos impôts confirma naturellement ce que tout le monde savait :

a)  La seule ville du Val Maubuée, à avoir développé avec ses deniers propres, pour garantir la protection de ses habitants,  (PM et vidéo surveillance) un système complet de sécurité était Emerainville.

b) Les autres villes et le SAN sont globalement contre le fait d’assurer la tranquillité publique eux-mêmes. Leur PM s’occupe de la sortie des écoles et des mauvais stationnements, leur embryon de vidéo est réservé à la surveillance de leur bâtiment administratif.

c) L’Etat n’a pas d’argent pour sa police et fait miroiter des subventions qui n’arrivent pas.

L’ULEM trouve regrettable que des élus confrontés aux carences de notre Etat, ne mettent pas en priorité dans leur programme la sécurité de leurs habitants même si cela n’est pas leur fonction principale.

Il n’y a pas de liberté sans sécurité,  et il est inutile de pleurer sur l’insécurité tout en ne faisant rien.

 

 

 


 

LE SAN et LA JUSTICE :

Pour des raisons inexplicables la mairie ne peut pas  obtenir depuis Mai 2006,  une audience au Tribunal Administratif  de Melun pour trois dossiers dans lesquels elle s’oppose au SAN.

Les tribunaux attendent-ils la disparition du SAN pour statuer ?

 

 

 

 

 

DU NOUVEAU A GAUCHE :

Ça y est. La campagne des municipales est lancée. Monsieur HULEUX invite des vedettes de l’écologie qui lui proposent un programme à mourir de rire, dans lequel figurent :

– Le retour aux couches culottes lavables écolos et durables 

– La création de laveries municipales, pour la convivialité et comme lieux d’échanges (sans doute de couches culottes)

– La construction de  tours à Emerainville, le lien social est prépondérant dans ces immeubles,  grâce à  l’occupation des escaliers, des caves ou lors de  tournantes

– La municipalisation des maisons avec jardin individuel qui génèrent des conflits de voisinage en cas de haies communes et qui isolent leurs habitants du reste de la ville.

Des fêtes tous les jours et toutes les nuits

Qu’est qu’on va rire !

 

 

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *