Compte rendu de la réunion du Conseil Communautaire 29/01/2015

Jeudi 29 Janvier 2015, la réunion du conseil communautaire de notre agglomération a eu lieu avec comme ordre du jour principal, le débat d’orientation budgétaire.

Il avait été communiqué aux élus avant le comité, un exposé de la situation de l’économie nationale, et donc, du contexte dans lequel le budget du Val Maubuée sera établi.

Cet exposé fut critiqué au nom de l’opposition par le maire d’Emerainville qui contesta la véracité de la plupart des chiffres transmis et n’accepta pas les prévisions pour 2015, qui en résultaient.

Son discours fut le suivant :

1er / Analyse de  la situation nationale que vous nous avez exposée.

A : Produit intérieur brut :

Vous prévoyez  1% d’augmentation en 2015  et 0.40%  en 2014

Nous pensons  que le 1% de 2015 n’est pas crédible. Il s’agit  d’un effet d’annonce (pour  2013 et 2012, l’augmentation a été  de 0.30%, quant à 2014 nous attendons les chiffres définitifs).

B : consommation des ménages

Vous prévoyez en 2015,  une augmentation de 1.50 %, alors qu’en 2014,  une estimation donne 0.30 % (en 2013 notre gouvernement a  réalisé 0.20 % et en 2012   moins 0.50 %)

Vous  comprendrez  que le 1.5 prévu en 2015 n’est pas plausible.

C : Le pouvoir d’achat :

Vous basez vos prévisions sur une augmentation de + 0,90 %  en 2015 et de  +0.70% en 2014 alors que la réalité a été de  moins 1.80 % en 2013, et moins 0.90 %  en 2012

2ème / Augmentation des  investissements productifs

Nous sommes obligés de rire des chiffres communiqués.

Comment nos gouvernants peuvent-ils envisager une augmentation même très faible  de l’investissement productif alors qu’il baisse les dotations aux collectivités locales  lesquelles financent 70% des investissements publics.

Nous voulons bien accepter votre foi du charbonnier, mais  nous remarquons  qu’après avoir  détesté la finance et les riches, votre gouvernement qui devient social-démocrate utilise, l’économie ultra libérale dont il ne connait pas les mécanismes

Enfin, nous sommes ravis car ce soir, vous allez enfin nous expliquer  les raisons qui vous permettent de  soutenir la baisse des dotations de l’état aux collectivités locales, et nous pensons vivre un grand moment.

Quant au futur budget 2015 l’élu fit de grandes réserves sur sa sincérité.

Les  réponses furent étonnantes du côté  des socialistes qui refusaient de discuter des chiffres qu’ils avaient avancés et se dégageaient de toute responsabilité concernant les mauvais résultats économiques au motif qu’ils n’étaient pas députés ni ministres.

Ils ne sont donc pas responsables de leurs votes lesquels ont pourtant permis le choix de notre Président actuel, de ses  ministres et des députés sévissant à   l’assemblée nationale.

Plus faux culs tu meures

Mais la réponse la plus farfelue fut celle des communistes qui accusèrent par l’intermédiaire de l’inénarrable GUILLAUME, Monsieur KELYOR d’être d’accord avec eux,  de lire l’Humanité (qui d’après l’orateur avait déjà écrit tout cela) et surtout de faire de la provocation.

Emporté sans doute par sa verve, Monsieur GUILLAUME retrouva les principes de liberté des bolchéviques et proposa de condamner le maire d’Emerainville qui épouvanté, trembla durant toute la séance de se retrouver dans un goulag construit sans doute dans le plus grand secret à Champs sur marne

Ha !!!!! Ces reflexes pavloviens de nos chers communistes qui ne peuvent pas oublier les années 50 et leur bon vieux Staline.

Nous nous demandons encore dans quelle partie du discours de notre maire se trouve la provocation, mais nous sommes certains que pour des raisons électoralistes, les cocos ne clament pas dans certains endroits,  leurs désaccords avec la politique menée par une gauche qui se « droitise »,  afin de conserver, avec l’appui indispensable des socialistes,  aux prochaines élections, le peu d’élus qui leur restent.

2 ° / Sur le pré projet de budget 2015

Les grandes options retenues, sont les suivantes :

– Une diminution des emprunts

– Pas d’augmentation d’impôt

– Le maintien au même prix de la totalité des services dispensés par l’intercommunalité

L’opposition se félicita de ces bonnes intentions, mais fit part de  ses doutes sur la réalité des baisses de charges de fonctionnement prévues surtout après avoir constaté  les pertes importantes de recettes  et  l’augmentation considérable de certaines dépenses comme celles concernant les rémunérations d’élus communautaires.

Qui peut nous promettre qu’ils ne vont pas encore s’augmenter de 40 ou 50 % leurs indemnités de fonctions ?  Les temps sont durs sauf pour les dirigeants socialistes.

Ces options affirmées,  sont  des incantations et ressemblent  aux promesses faites par notre gouvernement pour l’évolution du chômage.

Pour terminer le volet budget, Monsieur GUILLAUME (encore lui, mais ce n’est pas parce qu’il n’a rien à dire qu’il ferme sa bouche) approuvé par le maire fatigué de NOISIEL affirma que tout était de la faute à SARKO

-La baisse pouvoir d’achat de 2013 et de 2014 : SARKO

-Le chômage qui augmente d’une manière exponentielle  depuis 2012 : SARKO

-Les réductions des dotations de l’Etat en direction des collectivités locales : SARKO

-L’augmentation de la dette et des impôts : SARKO

-Le pigeon qui s’est soulagé sur bouboule lors de la manifestation : un employé de SARKO

En fait depuis 2012 la gauche n’est pas aux affaires. C’est SARKO

Emerainvillois, Il faut venir aux réunions du conseil communautaire, il faut écouter GUILLAUME, c’est aussi drôle que d’écouter JEROME au conseil municipal d’Emerainville.

Une autre question est venue en débat, (mais d’une manière incidente) : Quid  de la nouvelle communauté d’agglomération ?

Le président nous a confié que cette nouvelle communauté d’agglomération sera effective au 01 01 2016, ce qui pose plusieurs questions.

1 : La  nouvelle communauté se composera-t-elle comme les socialistes semblent le souhaiter  de 3 intercos (Val Maubué, Brie Francilienne, Marne et Chantereine)

2 : La nouvelle communauté se composera-t-elle comme le préfet de région a décidé de 5 intercommunalités  (les trois ci-dessus plus Marne et Gondoire et le SAN du val d’Europe)

3 : Que font les élus actuels pour être prêts le premier janvier prochain ?

Monsieur MIGUEL propose de commencer les discussions en septembre 2015, ce qui est totalement irresponsable compte tenu de l’importance et de nombre des problèmes à résoudre.

Exemples :

-Quid des compétences qui actuellement ne sont pas les mêmes selon les intercos ?

-Quid des personnels dont les régimes et les avantages ne sont pas identiques selon les intercos ?

-Quid du lieu du  siège de l’interco ?

-Quid des dettes de chaque intercommunalité

Etc…

Au nom d’Emerainville notre maire a déjà pris contact avec l’ensemble des maires concernés pour lancer un audit des comptes mais les réponses sont longues, trop longues.

Deux  réunions ont été organisées par les maires de droite et du centre pour discuter du problème, mais ces réunions ne sont pas assez nombreuses.

Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *