Compte rendu du conseil communautaire du 25-09-2014

Dans un contexte de plus en plus difficile pour les partis de gauche (qui se liquéfient), les élus majoritaires socialistes, verts et communistes,  de la communauté d’agglomération ont durci le ton et rejeté toute participation des minoritaires dans les différentes structures.

Les exploits de leurs élus actuellement au gouvernement expliquent sans doute leur  irascibilité, leur mépris, leur totalitarisme et leur non respect des règles élémentaires de la politesse (celles de la démocratie ont été depuis longtemps supprimées de leurs raisonnements)

La fin prochaine et programmée de leur domination sur le  Val Maubuée, les rend de plus en plus  infréquentables alors qu’ils devraient, avec philosophie s’interroger sur la temporalité de toutes actions humaines (mêmes les pires), préparer leurs valises et  les dossiers  à transmettre à leurs successeurs.

Ils pourraient  aussi s’interroger sur la valeur des dirigeants qu’ils ont choisis selon des critères connus d’eux seuls.

Elire dans  un bref délai,  deux Présidents (Celui de la République et celui de la communauté d’agglomération) aussi incompétents l’un que l’autre à leur poste respectif, relève de la folie ou de  l’inconscience.

BOUBOUL 1er aime les riches, et nous plonge dans la misère.

Paul MIGUEL le président de l’agglomération, insulte sans vergogne, son  opposition et se conduit comme un véritable dictateur de quartier

Ou sont les hommes de progrès, les humanistes au grand cœur, les partisans du dialogue ?

Les conseillers communautaires d’Emerainville sont habitués depuis bien longtemps aux insultes des camarades communistes de Champs, mais les socialos ont toujours été d’une correction irréprochable  dans le langage.

Avec les débâcles électorales tout change.

Pendant des années et des années les élus de gauche ont pu crier leur haine du pouvoir en place sans risque et sans rien faire que de critiquer.

Ils constatent aujourd’hui, que le pouvoir n’est pas facile (comme dirait notre président) et que leurs amis ne font rien de bien, sinon augmenter les impôts et baisser  le niveau de vie des français.

Ces pauvres élus locaux en sont réduits à contester les décisions prises par leur gouvernement (ils comptent un député dans leur rang) et à demander à leur opposition de faire de même.

En effet un des points importants sur lequel la gauche du Val Maubuée comptait obtenir un vote unanime était une motion demandant la modification  du projet de schéma régional de coopération intercommunale d’ile de France, projet résultant de la loi socialiste de modernisation de l’action publique territoriale de janvier 2014.

Les communistes de Champs sont montés aux créneaux, contre un projet qu’ils estiment mal ficelé, mal préparé.
D’après eux l’Etat n’aurait pas pris les mesures des conséquences  du regroupement qu’il favorisait
. Les projets en cours (lesquels ???) de notre communauté d’agglomération seraient menacés

Ces mêmes communistes déclarèrent qu’ils voteraient contre le schéma proposé mais qu’ils n’étaient pas concernés car ils pouvaient à tout moment rejoindre le grand Paris ce qui leur paraissait plus favorable pour leur ville en matière de projets et de moyens

Paul Miguel président de la communauté  a fustigé le manque de concertation du gouvernement qu’il a contribué à porter au pouvoir.

Monsieur CRESSEND fit remarquer que  ce projet n’avait fait l’objet d’aucune réunion de discussion avant ce comité ce qui lui valut de se faire traiter de schizophrène (démence précoce selon le petit Larousse), par le Président.

Nous pensons que MIGUEL ne devait pas connaitre le sens exact du mot qu’il a employé (pourtant la CA dépense énormément pour la culture)

Le député HIHAN CYPEL qui doit avoir une fonction quelconque au niveau de notre gouvernement d’amateurs, fit un numéro de blablateur et promis de faire le maximum pour tenter de retarder la mise en place du schéma

On croit rêver.

Un député de gauche, des conseillers communautaires de gauche, des conseillers régionaux et départementaux de gauche qui font un procès à leur gouvernement.

Tout part en vrille

Les prétextes de refus qui ont été donnés, manquaient de crédibilité et  la réalité de la colère était évidente : la future communauté d’agglomération sera à majorité de droite dans toutes les hypothèses de regroupement possibles.

Ces Messieurs-Dames qui ont récemment augmenté leur rémunération de 30 % ne veulent pas perdre leurs privilèges et ne demandent qu’une chose : le report de l’exécution de  la loi à la fin de leur présent mandat.

Tous ces élus se soucient  des habitants du  val maubuée comme de leur première chemise, et cela transparait dans leur bilan qui est catastrophique sur tous les plans :

Le financier : dette énorme de notre communauté d’agglomération

L’urbanisation : création de nombreuses zones de non droit et qualité plus que médiocre de l’habitat

La sécurité : rien de fait à l’échelon de l’intercommunalité

La santé : rien de fait à l’échelon intercommunal

-les transports : rien de ….

etc

Bref un bilan type socialo communiste.

Il est urgent de changer d’équipe majoritaire, car le PS en panne d’idées est aujourd’hui composé de trois groupes :

1 les socios démocrates qui se lancent dans la modernité sans rien en connaitre

2 les sociolos qui défendent des idées du XIXème siècle

3 les socialos qui défendent leur rémunération et leurs privilèges et qui ne savent plus que faire pour être réélus aux prochaines élections.

Pour ces derniers l’affaire semble mal engagée le nettoyage des écuries d’Augias a déjà commencé et se poursuivra sans doute jusqu’aux présidentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *