Elue à la communauté d’agglomération .

En mars 2013, nous nous étions demandé si Julie Gobert avait le temps de dormir compte tenu du nombre et de l’importance de ses fonctions à la communauté d’agglomération, dans les associations subventionnées par la communauté d’agglomération, au conseil municipal  de Champs sur marne et enfin au parti socialiste dont elle est secrétaire de section.

Madame GOBERT nous avait répondu franchement qu’elle avait encore le temps d’occuper très bien ses nuits. Ce dont nous avions pris acte.

Dans le journal d’information des élus socialistes de Champs, notre Julie signe un éditorial qui commence comme suit :

« Être socialiste, c’est avoir conscience des difficultés économiques sans jamais perdre de vue nos ambitions fondamentales : la lutte contre les inégalités et le choix de la solidarité »

Chère GOBERT, avoir conscience des difficultés économiques est très simple et à la portée de chacun d’entre nous, socialiste ou pas. Il suffit de regarder autour de soi.

Mais nous vous faisons remarquer que les Français élisent des hommes politiques pour qu’ils résolvent les difficultés et non pas qu’ils en aient conscience seulement ou qu’ils les accentuent.

Quant à votre lutte contre les inégalités, nos représentants actuels ne donnent pas l’exemple de leur réduction. Pouvons-nous vous rappeler l’augmentation de 30 % de vos rémunérations d’élus communautaires, votée par les socialistes en pleine crise économique ?

N’avez-vous pas senti une légère augmentation des inégalités à ce moment ?

La lutte contre les inégalités doit se faire par le haut, vous la faites par le bas.

Demain par votre gestion du pays les français seront tous égaux mais dans la misère.

Quant à la solidarité,  la vôtre correspond à celle des débiteurs solidaires que nous sommes pour les dettes du SAN et de la France. Elle n’a absolument rien à voir avec la vraie solidarité qui est le lien fraternel qui devrait exister entre tous les êtres humains.

Pour le reste votre édito est d’un flou artistique, et comporte des affirmations stupides.

-Comment voulez-vous par exemple redynamiser l’économie française en « essayant de vous soustraire à notre endettement massif ».  Cela ne veut absolument rien dire.

-Prenez-vous,  les français pour des imbéciles en leur indiquant qu’ils vont avoir une baisse d’impôts en 2014 alors que ces mêmes impôts ont augmenté dans des proportions considérables

Nous vous conseillons de lire un ouvrage sur la fiscalité française et de remettre à jour vos connaissances en la matière. Un stage à l’INSEAD s’impose.

-Vous vous félicitez de la chasse aux évasions fiscales. Très bien mais où en est l’affaire CAHUSAC ?

Un seul article est à retenir dans votre Edito, celui dans lequel après avoir fait l’apologie de notre système social, vous  nous préparez à une baisse des prestations qui permettrait d’après vous et c’est contradictoire de lutter contre la pauvreté.

Nous espérons que cette baisse sera accompagnée d’une baisse des cotisations que vous reconnaissez vous-même comme élevées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *