Les socialos locaux (et les autres) se foutent de nous

 

Mars 2013

Tous ces « pères la vertu » nous enfument avec leurs beaux discours, leur humanisme de façade, et leur pseudo défense des pauvres.

Ils ne pensent en réalité qu’à une seule chose : l’argent, le pognon, l’artiche, le fric, le flouze, les crières, les lovés, les tunes, le blé, les sous, l’oseille, les pépètes, le grisbi, la braise, les ronds, les patates, le pèze…..

Pour juger des décisions prises en janvier 2013, par le conseil communautaire de la nouvelle Communauté d’Agglomération de Marne la Vallée (anciennement le SAN), les mots nous manquent !

Dans sa résolution n° 3 et pour récompenser les attitudes conciliantes des élus de « droite, droite molle voire très molle et même complice » de Croissy Beaubourg, les conseillers nomment un représentant de cette cité comme quinzième Vice Président. Il sera le Vice Président des « moyens généraux ».

Oui, oui vous avez bien lu, « des moyens généraux ».

C’est quoi ça ???????

L’indemnité que percevra cet élu sera-t-elle justifiée par un travail ou les socialistes achètent- ils ainsi une certaine tranquillité ?

Mais il  y a pire :

Dans sa 4ème  résolution, le conseil augmente de près de 30 % les indemnités de son  Président et de ses Vices Présidents

Plusieurs hypocrites socialistes sont partis (comme par miracle) avant cette décision, certainement pour régler à 21h15 des affaires personnelles, mais peut-être aussi par honte.

D’autres hypocrites (les communistes) ont fait un beau discours et ont refusé de voter pour l’augmentation, sans pour autant  renoncer à se l’appliquer à eux-mêmes une fois acceptée par les autres.

D’ailleurs le discours fait au nom de leur groupe s’opposait à la mesure demandée mais l’excusait dans le futur.

« Notre pays vit à l’heure de l’austérité et notre population est la première mise à contribution, le point de l’indice du salaire des fonctionnaires est gelé depuis 3 ans …. Et le premier geste de notre communauté d’agglomération serait d’augmenter les indemnités des élus de près de 30 % ? Nous estimons que c’est un très mauvais signal que nous donnerions et le groupe communiste votera « contre » cette décision. »

La première partie du discours étant consacrée au refus, vient ensuite l’atténuation de la faute et l’élu communiste de poursuivre :

« J’ajoute qu’en communauté d’agglomération, après 2014, les indemnités seront certes au niveau que vous voulez voter, mais qu’il y aura environ  20 % de moins de membres du bureau et donc une enveloppe moindre. »

Autrement dit, vous n’avez pas tout à fait tort, merci pour l’augmentation.

L’augmentation des indemnités des élus communautaires ne creusera pas un gouffre dans les finances, comme le fait, par exemple,  le centre national culturel de la Ferme du Buisson, mais elle démontre le mépris dans lequel les dirigeants du gauche tiennent la « populace ». 

Ils nous ramènent avant 1789, dans  la France de l’ancien régime où des privilégiés vivaient heureux à coté d’un peuple qui crevait de faim.

Les nobles sont remplacés aujourd’hui par les politiciens, le tiers Etat par les hauts fonctionnaires et le peuple continue à nourrir tout ce beau monde.

La rémunération du Président de la Communauté d’Agglomération était déjà très correcte.

Etait-il urgent, dans une période de pénurie, de l’augmenter pour la porter à  4 181,51 € brut mensuel c’est-à-dire un peu moins de trois fois le SMIC mensuel ?

Dans un contexte économique déplorable, alors que notre gouvernement recherche parait-il des économies budgétaires avant d’augmenter nos impôts, dans un moment où les collectivités locales sont accusées de trop dépenser, que leurs dotations gouvernementales baisseront de 1,5 milliard d’€, pour 2014 et 2015 (la loi de programmation des finances publiques de décembre 2012, prévoyait seulement une baisse de moitié) cette mesure est tout simplement une faute, un mauvais signal,  mais aussi une honte.

Le mépris de cette gauche pour le peuple est inadmissible.

Nous osons espérer, à Emerainville, que les taxes perçues par la Communauté ne verront par leur taux augmenter.

Les élus Emerainvillois ont depuis longtemps pris leur distance avec cette intercommunalité pourrie par la politique politicienne.

Ils dénoncent toutes les combinaisons, les « magouilles », les non-respects du droit et ils gagnent tous leurs procès.

Il faut absolument battre la gauche dans les 6 villes du Val Maubuée pour nettoyer les écuries d’Augias et faire de l’intercommunalité une collectivité qui ne serve pas uniquement l’intérêt d’un parti politique et des élus socialistes.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *