LE SAN et SON COMPTE ADMINISTRATF 2008

 

L’établissement du Budget prévisionnel et du Budget supplémentaire donne lieu à de grandes joutes oratoires, car ces documents sont éminemment politiques et traduisent en langage chiffré les actions que l’équipe dirigeante désire mettre en place.

Le compte administratif pour sa part est un bilan qui se borne à constater la réalité des dépenses engagées dans une année donnée. Il permet de connaître la situation réelle de l’entité concernée et de comparer les chiffres prévus et retenus aux Budget Primitif-Budget Supplémentaire avec les chiffres (et donc les actions réalisées) réels.

En bonne logique, les sommes prévues ne devraient pas être trop différentes des sommes dépensées sauf erreurs (volontaires ou non, excusables ou non) de prévision.

Depuis de nombreuses années le SAN est passé maître dans les « erreurs » de prévision.

La dénonciation à tous les Conseils Syndicaux de cette situation inadmissible ne sert à rien, les élus majoritaires n’ayant que mépris pour les chiffres et s’intéressant uniquement à la politique.

Les élus d’Emerainville ont donc décidé de faire connaître leur désaccord par d’autres moyens de communication et de ne plus intervenir lors des conseils, afin de laisser les élus socialistes, communistes et verts, se complimenter à plaisir.

L’intercommunalité du Val Maubuée n’a jamais existé, son principe a toujours été bafoué les communes de droite ont toujours été écartées de tous les centres décisions, par une gauche sectaire qui ne voit même pas ses graves erreurs et lacunes.

Les contribuables des 6 communes paient et continueront de payer cette gestion « à la petite semaine ».

Le Compte Administratif 2008 appelle de notre part les remarques suivantes :

             

                                                                        Prévus                                    réalisé

  Charges locatives et de copropriété          253 900,00                      147 653,03     

  Entretien bois et forêts                              313 614,92                       208 278,45

  Etudes et recherches                                   513 945,94                       234 102,45     

  Comptes divers                                   1 018 149,94                      652 904,38

 

De toutes ces différences,  il ressort que nous sommes en droit de nous poser des questions sur la fiabilité des prévisions figurant au Budget Primitif puis au Budget Supplémentaire.

  • Quelles sont les études qui ont été abandonnées ?
  • Pourquoi les bois n’ont-ils pas été entretenus comme prévu ?
  • A quoi servent les « comptes divers », dont personne ne connaît la composition, sinon à constituer des « matelas  financiers » et ainsi à fausser les documents budgétaires ?

Pour leur part, les charges de personnel ont diminué de 1 189 322,36 € soit un peu plus de 6%. Si cela peut ressortir d’une saine gestion, nous pouvons nous poser la question sur la politique du SAN  en matière de recrutement et d’aborder les deux problèmes principaux :

  • Quelle justification économique peut-elle être donnée pour la diminution du nombre de personnes employées par le SAN qui a notre connaissance n’a pas réduit son activité ?  Existait il un trop plein de personnel avant 2008 ?
  • Cette diminution ne serait-elle pas en contradiction avec tous les discours politiques sur l’emploi des dirigeants socialistes de l’intercommunalité ? Si oui, à quand la délocalisation du SAN dans un pays à bas de niveau de vie comme tous ceux qui ont subi la dictature communiste ?

Les élus d’Emerainville notent avec satisfaction la baisse des charges financières lesquelles malheureusement représentent encore plus de 20 % des dépenses totales de l’intercommunalité :

            Charges à caractères générales :                                      8 057 305,71

            Charges de personnel                                                       17 112 848,64

            Charges financières                                                           13 589 830 ,33

            Atténuation de produits                                                       19 124 063,30

            Charges de gestion courante                                               7 029 297,48

            Charges exceptionnelles                                                                 820,89

Quant aux investissements prévus pour 2008 , sur 53 164 388,65 €  :

  • 34 176 625,37 € ont été réalisés,
  • 7 731 931,39 € sont à réaliser en 2009

      et ….

  • 11 255 831,89 ont été abandonnés définitivement.

Est-ce bien sérieux ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *