Une soirée à la communauté d’agglomération

Rien de tel que la fréquentation des hommes politiques pour faire de vous un misanthrope.

Le député du val maubuée,  Hihan Cypel, nous a tenu un langage qui fait froid dans le dos et ne fait pas honneur à l’homme et  à sa fonction.

Il nous a déclaré qu’il était « casé » pour le reste de son mandat, qu’il avait maintenant assuré sa retraite qu’il se moquait du résultat des élections  du moment que sa circonscription restait à gauche.

Qui a écrit qu’un député une fois élu dans sa circonscription était un députe de la nation toute entière ?

Nous savions naturellement que la politique était un métier pour certains élus, mais ce désintérêt de la chose publique au profit de son intérêt personnel, est répugnant.

Monsieur NAIN, élu de Croissy Beaubourg, représente à lui tout seul,  une autre catégorie d’élus : celle qui trahit tout son monde pour un plat de lentilles. Il accepte les  restes que voudront bien lui jeter les socialistes et les communistes qui le prennent pour un idiot utile selon la célèbre phrase de Lénine

Point de conviction politique, point de valeur à défendre, seules comptent les honneurs et les indemnités.

Les élus de Croissy sont toujours passés d’une opposition molle à une collaboration pas très franche d’ailleurs car ils retournent leur veste dès qu’ils s’aperçoivent que la doublure est en vison.

Il serait intéressant de connaitre le programme sur lequel ces Messieurs ont  été élus.

La séance commença par l’élection du Président.

Deux candidats, Monsieur MIGUEL pour les socialistes et Monsieur KELYOR pour la groupe « Rassemblement de la Droite et du Centre ».

Monsieur MIGUEL fut naturellement élu et lut un discours sans grand intérêt mais dans lequel il expliquait qu’il ne proposerait pas de vice-présidence à l’opposition tant que la ville d’EMERAINVILLE ne retirera pas ses plaintes en justice.

Il considère ces plaintes comme n’intéressant plus la nouvelle communauté d’agglomération (Monsieur MIGUEL n’est pas avocat de formation et les bases juridiques de cette dernière affirmation nous échappent)

Le SAN ne s’est-il  pas transformé en communauté d’agglomération ?

Une transformation n’implique-t-elle pas une reprise de tous les actifs, passifs, engagements, compétences, par la nouvelle forme juridique ?

Un président d’une communauté d’agglomération ne doit-il pas connaitre ces évidences juridiques ?

Et puis, Monsieur MIGUEL peut-il raisonnablement penser que nos élus vont accepter un pareil chantage ?

« Tu as gagné tes procès, la justice m’a condamné, mais si tu abandonnes tout, je t’offre un poste rémunérée dans la gouvernance. »

Avec des élus de Croissy cela aurait peut-être marché mais pas avec ceux d’Emerainville et ceux des oppositions de LOGNES, NOISIEL, TORCY, CHAMPS

Monsieur CRESSEND répondit au nom du groupe RDC qu’en 2016 les intercommunalités devront avoir un minimum de 200 000 habitants et que les intercommunalités pouvant se grouper avec la nôtre sont, suite à la déculottée mémorable prise par la gauche aux dernières municipales, actuellement toutes de droite.

Il en ressortira donc un changement certain de majorité sauf si le pouvoir socialiste comme à son habitude et par un tour de passe-passe dont il est coutumier, change les dates et repousse à 2020 l’obligation.

Le président Miguel a d’ailleurs demandé au député présent de retarder la date butoir au motif que les intercommunalités ne seront pas  prêtes (hypocrisie quand tu nous tiens…)

Les autres délibérations comprenaient :

1 -Fixation du nombre de vice-présidents :

Le nombre de 10 a été retenu (avec 2 possible de plus)

2- élection des vice-présidents

Aucune vice-présidence pour l’opposition d’Emerainville, de Champs, de Lognes, de Noisiel et de Torcy

3-election de membres complémentaires au bureau communautaire :

Monsieur Cressend fut élu non par envie d’ouverture mais pour respecter la loi qui stipule que chaque commune doit être représentée dans le bureau

4- Fixation des indemnités du Président et des vice-présidents :

L’opposition a voté l’abstention,  la rémunération proposée intégrant les 30 % d’augmentation scandaleuse que les socialistes se sont octroyés, il y a peu alors que le pouvoir d’achat des français baissait (il baisse toujours d’ailleurs)

Le groupe RDC a également à refuser de se prononcer sur :

-Les crédits affectés au budget primitif pour les collaborateurs de cabinet

-les délégations d’attributions au Président

Dans le public nous avons aperçu Jérôme Gaétan coincé entre deux spectateurs. Il va sans doute nous faire un résumé de la séance dans lequel il va pleurer sur notre ville qui fait cavalier seul à la CA, qui n’est aimée de personne…….
Tout cela à cause du Maire (qui lui a mis une plâtrée aux dernières municipales) et qui ose avoir raison dans les procès que l’entêtement des socialistes l’obligent  à faire et à gagner.

Un scandale !!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *