Notre avenir proche …

Avez-vous remarqué que toute augmentation d’impôts qui nous est imposée correspond soit à une augmentation des dépenses, soit au comblement d’un déficit quelconque (ils sont nombreux et multiples)

Nous avons même entendu un membre de notre ersatz de gouvernement nous expliquer que l’impôt nouveau permettra de supprimer un impôt ancien pour le même montant.

Ah bon !!!! Mais alors pourquoi changer ? Il se moquait sans doute   !!!!!!!!

Tout le monde sait, que l’impôt tue l’impôt et qu’un surcroit d’impôts met à mal le pacte social qui unit les français et peut amener le peuple à se rebeller.

Un poète n’écrivait-il pas au XVIème siècle,  à HENRI IV en parlant du peuple et de la fiscalité de l’époque :      

« Ce que plus qu’il ne doit sur son dos il supporte

« Et ne  permettez plus qu’on le mange en la sorte

« Car sire, il le faut tondre et non pas écorcher »

Qu’en pense Bouboule premier ?

Le budget 2014 de l’Etat laisse sans voix.

Il n’y a pas de baisse des dépenses mais une moindre progression des dépenses « inflatées »..

En fait il s’agit d’une baisse de l’augmentation (ce qui donne une augmentation quand même), ou encore une augmentation à la baisse.

Sont-ils filous ces socialos.

De plus, les 9 milliards  prévus  de baisse de l’augmentation seront sans doute plus proches de 1,5 milliards d’après les analystes.

Résultat :

Une dette publique de 95,1 % du PIB

Des prélèvements obligatoires sur le dos du peuple baudet de 46,10 % du PIB

Une nouvelle charrette d’augmentations d’impôts

-Abaissement du plafond du quotient familial (1,3 millions de personnes seront pénalisées)

-Hausse de la TVA et des droits de mutations

-Augmentation des cotisations sociales

-Fiscalisation de la majoration de pensions pour les retraités ayant élevé trois enfants

Les impôts des particuliers augmenteront encore de 12 milliards (c’est la pause fiscale de bouboule)

Amis énarques de gauche comme de droite, quand comprendrez-vous qu’il convient de réduire les dépenses, pour très vite réduire les impôts et pour pouvoir ensuite relancer l’économie qui aura retrouvé ses consommateurs.

Les Français sont des gens exceptionnels, ils sont capables du meilleur, mais à une condition qu’ils se sentent gouvernés, qu’ils sachent les raisons des efforts qu’on leur demande et  la durée de ces efforts.

Mais Messieurs les gouvernants, connaissez-vous le peuple  ? Pour ne pas avoir eu cette connaissance, Louis XVI et ses nobles, (les élèves de l’ENA d’autrefois)  ont  perdu leur  tête.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *