PEUT-ON ENCORE TRAVAILLER EN FRANCE ?

 

 Autrefois notre sainte mère l’Eglise nous interdisait de travailler le dimanche, jour intitulé « jour du seigneur ».

Aujourd’hui le PS et les syndicats irresponsables (pourtant composés en grande partie d’athés) ne veulent aucune activité ce fameux jour.

Les raisons, comme d’habitude, ne sont pas très claires.  Nous reposons-nous moins bien le lundi, ou le jeudi ?

Pourtant les salariés volontaires qui acceptent de travailler ce « jour sacré » sont mieux payés et de nombreux étudiants trouvent là une possibilité de percevoir un complément de ressources pour vivre et suivre leurs études.

Après avoir limité la durée du travail à 35 h, supprimé l’exonération fiscale et sociale des heures supplémentaires, que nous prépare la gauche  pour améliorer le sort des salariés et augmenter le PNB français ?

Ce n’est pas en empêchant les travailleurs de travailler que l’Etat trouvera des revenus à taxer lourdement.

Cette politique est totalement incompréhensible

 

LU SUR LE BLOG DES ECOLOS LOCAUX

« 1 – Un changement de cap s’impose à notre gouvernement ».

EELV constate que nous subissions des crises politiques, environnementales, économiques,  sociales, que la violence politique est de retour, que le chômage remonte et que la précarité l’inquiète.

Question : Qui peut nous dire qui gouverne notre pays depuis plus de deux ans ? Ne serait-ce pas EELV avec les socialistes ?

2- l’affaire Cahusac a relancé le débat sur la politique d’austérité

Nous pensons nous qu’elle a plutôt relancé le débat sur l’honnêteté de la classe politique et particulièrement sur les élus socialistes et verts qui se présentaient à nous comme des « pères la vertu », sans richesse et avec une haine de l’argent.

3- nous serions dans une impasse économique à laquelle se surajoute une crise écologique, une crise institutionnelle, une crise du vivre ensemble, une crise du politique.

Qui est aux manettes actuellement et qui devrait résoudre nos problèmes au lieu de les constater ? Ne serait-ce pas « Moi je Président » et son gouvernement de verts et de roses ?

4-l’arrogance de l’administration à tous les échelons contribue à nourrir le rejet du politique et à faire basculer les français dans l’amertume et le stress.

Vieille technique communiste (notamment trotskiste) qui consiste à rendre responsable de ses échecs économiques, les cadres que le parti, (qui, par définition ne peut se tromper),  a  mis en place.

En économie libérale, chers Verts vous pouvez changer votre administration si elle ne fait pas l’affaire, mais les fonctionnaires qui travaillent sous vos ordres vont certainement apprécier

5-le gouvernement s’obstine à retarder les réformes indispensables ce qui accroit la désespérance sociale, ne marque pas une volonté forte d’engager la transition énergétique, pratique une politique gestionnaire à courte vue, nous affaiblit

Il faut absolument que vous quittiez ce gouvernement de nuls !

EELV veut aussi, reformer nos institutions nationales et locales, décentraliser la République, renforcer la place des citoyens et leur participation dans l’élaboration des politiques publiques, développer la proportionnelle, mettre en place le droit de vote des résidents étrangers  non communautaire, engager une politique d’accueil volontariste des migrants.

En d’autres termes, après avoir dépecé la nation en décentralisant à tout va, institué un régime utopique de démocratie directe, EELV veut attirer en France toute la misère du monde et faire ainsi disparaitre  notre culture et notre langue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *