QUELQUES VERITES SUR LES SOCIALISTES

Au plan national :

– Comme certains partis politiques, la peur de perdre ses électeurs et donc ses économies est la loi suprême de la sociale démocratie.

– Le PS depuis longtemps ne comprend plus parmi ses adhérents  de catégories populaires, sa composition sociologique, (militants et élus),  est constituée de bourgeois, d’intellectuels et de fonctionnaires.

– Les résultats des politiques mises en place par le PS lorsqu’il a été au pouvoir ont été catastrophiques pour ceux que le PS est censé défendre (ouvriers en général).

– Le PS n’est pas et n’a jamais été le parti de la transformation sociale, il se dit le parti de la modernité, modernité qu’il est bien incapable de définir quant à sa réalité et ses finalités  mais  dont il se sert pour justifier ses errements

– Le PS maintient  ses positions politiques en persuadant les électeurs qu’il mènera une politique (notamment économique) différente de celle de la droite, mais dès l’occupation du pouvoir, ses positions sont oubliées et remplacées par leurs contraires.

Il suffit d’examiner les décisions gouvernementales actuelles pour s’apercevoir que dans des domaines importants, HOLLANDE a fait du SARKOSISME

Pour le PS, l’idéologie est donc une ressource comme une autre pour atteindre ses objectifs électoraux.

Au plan communal :

– A Emerainville la section PS a totalement disparue entraînant l’absence de candidat du cru.

– Nous aurons donc comme tête de liste un parachuté  qui, a fin octobre n’est toujours pas inscrit sur les listes électorales et ne possède aucune attache dans notre ville.

– Pour gérer une commune, surtout en pleine crise économique, il est nécessaire d’avoir des personnalités expérimentées. Notre parachuté ne possède aucune expérience,  son seul titre de référence étant un mandat de conseiller régional du 94. (élection de liste  éminemment politique mais où la personnalité de chacun compte beaucoup moins que pour une élections municipale).

Par contre il a été directeur adjoint du théâtre Studio de la ville d’Alfortville, il est vice président de la commission culture, président de la commission pour la permanence artistique et culturelle du conseil régional.

Il faut bien se distribuer des postes pour pouvoir survivre,             mais toutes ces hautes fonctions ne vont pas l’aider pour gérer une commune

– Le qualificatif de socialiste a perdu de son prestige et ne garantit plus comme autrefois un minimum de voix. Les électeurs se sont aperçus au bout de 2 ans de gestion de HOLLANDE, que socialiste ne rimait pas nécessairement avec honnêteté, compétence, franchise, humanisme.

Le chant des sirènes est terminé.

Les électeurs veulent des élus qui savent gérer, qui luttent pour augmenter la sécurité des biens et des personnes.

Les Tout cela a été fait sur Emerainville alors pourquoi aller chercher ailleurs ce que nous avons sous la main ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *