ROSES et VERTS : JE T’AIME, MOI NON PLUS

La majorité actuelle est composée (comme l’opposition municipale) de deux forces politiques qui ne s‘aiment guères et le PS doit regretter amèrement de ne pas avoir présenté de candidat contre les Verts et avoir donné ainsi à ce minuscule parti une représentation nationale disproportionnée à son nombre d’électeurs.

Une erreur de plus.

Enfermés dans son  idéologie, la gauche ne peut pas prendre les mesures nécessaires pour pallier la crise qu’elle a (en plus)  niée  jusqu’à son arrivée au pouvoir. 

Les Verts, (représentés par HULEUX chez nous) veulent taxer, taxer et encore taxer, créer une fiscalité supplémentaire (mais verte celle-là), supprimer les centrales nucléaires sans tenir compte de l’augmentation du prix de l’électricité que cela produira, augmenter le diesel ….  etc … etc

Leur programme économique est stupide et impossible de mettre en pratique

 Avec eux, nous allons crever de faim, mais en protégeant la nature, les p’tits zoziaux, les nappes phréatiques. Notre pouvoir d’achat ? Ils s’en foutent.

Avec eux

– il faut manger bio (mais à quel prix), 

– il faut que les prix des carburants soient tellement élevés que les transports à cheval s’imposeront de nouveau,

– il faut s’éclairer, se chauffer avec des techniques qui ne sont pas encore au point et qui ne peuvent actuellement que représenter une énergie d’appoint et seulement pour celui qui possède les moyens de l’installer.

En bref les solutions des Verts sont actuellement réservées à des bobos plein de frics

Les socialistes (on ne connait pas encore leur candidat local) pour leur part, ne sont pas à leur place dans une économie libérale et ils nous le démontrent tous les jours.

Un épicier ne fera jamais un bon boulanger et un socialiste ne sera jamais un bon dirigeant dans un monde libéral.

Il n’en demeure pas moins que ces socialistes ont commencé depuis leur arrivée au pouvoir,  à casser les trois principaux centres de création de lien social dans notre société : la famille, l’entreprise et maintenant la commune.

Pour la famille, ils ont inventé le mariage pour tous et toutes les conséquences sociétales qui vont suivre.

Il parait que cela fait moderne

Pour l’entreprise, seule créatrice d’emploi dans notre société, ils ont créé un climat de haine contre le patronat,  contre les riches, contre la finance.

Même si aujourd’hui  ils font machine arrière, cela laisse et laissera  des traces.

Pour la commune, ils l’étranglent en réduisant les dotations financières qu’elle percevait, en lui imposant de nouvelles obligations qui coutent très cher aux contribuables locaux (changement des rythmes scolaires qui devrait être à la charge de l’Etat, par exemple)

Ils chargent la mule et lui reprochent ensuite de s’endetter ou d’augmenter les impôts locaux pour faire face aux obligations qu’ils lui imposent

Pour détruire une société et une économie, il est impossible de faire mieux !

Et que dire de l’entente cordiale qui règne entre ces deux composantes de la majorité présidentielle actuelle ?

A pleurer.

Tous les jours les Verts démissionnent du gouvernement. Les accusations font suite aux accusations, les menaces aux menaces. « Retenez-moi ou je fais un malheur ». Mais tous les lendemains, les ministres Verts dorment toujours dans les ors de la République.

Tous les jours les socialistes mentent effrontément à leur partenaire.

L’arrêt du nucléaire qui devait être pour demain se fera dans une quinzaine d’années, l’augmentation du diesel se fera sans doute en 2023 quand nos voitures fonctionneront à  l’électricité.

Nous attendons avec impatience l’exploitation du gaz de houille puis du gaz de schiste pour voir les Verts devenir rouges

Ces débats tronqués, orageux, dans lesquels la fausseté et l’hypocrisie sont reines, nous rappellent le climat qui régnait dans la liste unique du deuxième tour des municipales de 2008, entre HULEUX et DAURIAC

Espérons que Verts et roses locaux n’auront pas l’impudence de présenter une liste commune pour tenter de gruger  les électeurs sur leurs envies de travailler ensemble.

EMERAINVILLOIS, attention ! Vous avez été trompés aux présidentielles, ne le soyez pas aux municipales.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *