Archives par mot-clé : Gauche

BLANCHE NEIGE ET LES SEPT NAINS

Le comportement de la gauche municipale ressemble à ces histoires que les parents racontent à leurs enfants le soir pour les endormir.

Après les déboires de TALBINOUNETTE et de DAGGALITUDE, ces deux malheureuses femmes, égarées dans un monde de brutes, Blanche Neige (comprendre le PS local), dans un tract à sensation fait donner ses nains.

Dormeur, qui sort  d’une longue maladie, (ATCHOUM a du le contaminer) ou qui termine sa période d’hibernation annonce que :

L’école d’ostéopathie est partie de Malnoue : Bien vu, cela fait plus de 6 mois et elle a été remplacée depuis par une crèche  d’entreprises et une école privée

La nouvelle crèche de 40 berceaux est ouverte : Bravo,  l’accueil des enfants est effectif depuis octobre 2008

Toutes les classes de découverte ont été supprimées pour l’année 2009 : oui !!! Mais comment fait-il pour savoir tout cela ? Quel flair ! Cette suppression

– a été proposée, examinée, votée dès le dernier trimestre 2008,

– lors des commissions finances, et éducation,

– puis lors du débat budgétaire,

– puis lors du vote du Budget Primitif,

– annoncée et commentée aux Conseils d’Ecoles ou l’opposition est largement représentée (Madame DAGGA, Madame DAURIAC etc.)

 Mais que faisait à cette époque l’équipe à Blanche Neige ?  Ses membres  ne communiquent-ils pas entre eux ?

Grincheux pour sa part, nous ressort les « marronniers classiques » sur les impôts, les procès de la mairie avec son personnel, et le rapport de la CNIL. Ce nain n’est pas Timide et doit bégayer car ses questions ont été posées un nombre incalculable de fois et ont reçu les réponses appropriées que nous ne répèterons pas ici par respect pour le lecteur qui, lui  a  compris depuis longtemps.

Simplet nous rend Joyeux et nous fait une analyse à mourir de rire sur la victoire aux dernières élections municipales d’Emerainville au Cœur en la transformant en défaite et en leçon que les Emerainvillois auraient voulu donner au Maire. Il est fou ce nain, non seulement  il ne sait pas compter (le résultat officiel est de 52,96 % pour la majorité actuelle et non 51 %), il devrait confier les comptes à Prof mais il compare des résultats qui ne sont pas comparables

A quel moment,  les socialistes locaux  se renouvèleront-ils et aborderont-ils  les problèmes de l’avenir ? La réhabilitation de la Zone Urbaine Sensible, la politique culturelle et sportive, la crise économique ….. Allez au boulot, dans la bonne humeur et en sifflant !

Critiquer, pour critiquer, sans avoir de programme, sans aucune proposition, sans connaître les dossiers et les problèmes que ce soit au niveau national, départemental communal, n’aboutit à rien sauf aux défaites électorales successives.

Enfin nous avons eu le déplaisir de constater qu’un nouveau nain,  inconnu celui-là,  avait rejoint le  groupe, (ils sont désormais 8). Son nom  est  « langue de pute » et il passe son temps  à rédiger des articles plein de fiel et de sous entendus sur tout à chacun et notamment sur  le personnel de mairie ou sur les élus.

Il faut absolument empêcher cet affreux personnage d’écrire n’importe quoi et se rappeler que notre  TALBINOUNETTE  locale, avait affirmé au début de son mandat et dans un discours solennel,   le souhait de son équipe de travailler dans un climat serein et exempt de toutes attaques personnelles ?

Pour le travail :

  • – Pour les présences aux commissions, aux cérémonies patriotiques, aux manifestations sportives et culturelles: personne ne répond chez BVEM
  • – Pour les permanences du samedi dans le local qui a été réservé à l’opposition, pour les articles dans la tribune politique du magasine municipal: personne ne répond chez BVEM

Pour les attaques personnelles

Dénigrer un fonctionnaire de Mairie (sans rien connaître de l’affaire), laisser supposer que se cachent des affaires louches est indigne est méprisable et de la compétence des tribunaux. « Langue de pute » si  vous avez des pistes de réflexion, des preuves alors mettez-les sur la place publique, sinon taisez vous.

Nous préférons le contenu de nos « torchons jaunes » qui eux, s’ils se moquent de nos adversaires, n’ont jamais mis en cause d’une manière insidieuse leur honnêteté.

Quant aux élues qui ont rejoint notre équipe, leurs motivations sont évidentes : elles ne veulent pas être  sous la coupe de Monsieur DAURIAC, elles veulent  avant tout être efficaces  et ne pas perdre leur temps dans une équipe qui ne fait rien. Madame MASSOUR lors de sa démission de BVEM ne nous a rien dit d’autre.

L’ULEM désire remercier ces femmes courageuses qui, sans aucun intérêt personnel, ont pris la décision de sortir d’une équipe indigne d’elles pour travailler dans l’intérêt communal et non dans l’intérêt d’un parti ou d’un homme, éternel perdant, parce que  dévoré par l’ambition politique.

Nous tenons à demander à la population, PARDON, pour ce tract odieux écrit par les hommes et les femmes qui représentent la gauche emerainvilloise 

 

Retrouvez la véritable information, consultez le site de l’ULEM :

http://ulem-asso.com/blog/

Compte rendu du conseil municipal du 26 avril 2009

 

L’ordre du jour était particulièrement important puisqu’il comportait notamment :

A – le vote du compte administratif 2008 et le vote du compte de gestion

B – la modification du plan d’occupation des sols

C – l’adoption du règlement de publicité locale

 

Comme à son habitude, l’opposition ne faisait pas le plein de ses membres et sur les 5 personnes du groupe de Monsieur DAURIAC, 2 seulement étaient présentes : Mmes TALBI et BESSONIES, les autres (Mrs DAURIAC, BOULEY et GAMET) n’ayant même pas eu la correction de donner des procurations à leurs colistiers.

 

BVEM  continue ses bouderies : aucun participant à la cérémonie commémorative en mémoire des déportés le dimanche 26 avril, et 60 % d’absents au conseil municipal.

 

A – vote du compte administratif 2008 et le vote du compte de gestion

Tout ce joli monde ne connaissant pas ces dossiers (faute d’avoir participé à la moindre commission finances), le débat sur le compte administratif et le compte de gestion fut rapidement expédié, aucune question n’ayant été posée de la part de l’opposition.

 

La méconnaissance du sujet les a contraints à s’abstenir, sans doute par principe…

 

Nous rappelons qu’il existe une commission « finance » dans laquelle les budgets et le compte administratif sont débattus et où toutes les explications nécessaires sont données pour comprendre, analyser et éventuellement refuser les documents financiers qui sont proposés au conseil municipal.

 

B – modification du plan d’occupation des sols

Il s’agissait de changer la destination du parc du château (et non du bois de Célie) afin de rendre le château de Malnoue habitable et de prévoir la possibilité de construire à côté un certain nombre restreint d’habitations et de structures commerciales ou sociales.

 

La commission « urbanisme » comme la commission « finances » étant totalement délaissée par les élus socialistes et communistes, le débat n’eut pas lieu, ce qui n’empêcha pas Monsieur HULEUX de voter contre la résolution proposée, sans doute encore une fois, par principe, et Mesdames TALBI et BESSONIES de s’abstenir.

 

C – l’adoption du règlement de publicité locale

 

Le règlement de publicité fut quant à lui voté à l’unanimité sans aucune question posée.

 

Naturellement, d’autres délibérations de moindre importance furent adoptées et force est de constater qu’au fil des mois, les deux tendances de la liste unique d’opposition s’éloignent de plus en plus l’une de l’autre et que lors des votes, leurs voix sont très souvent divergentes, même entre membres de  la même tendance.

 

Nous regrettons leur insuffisance personnelle et la méconnaissance des dossiers qui ne permettent pas le débat démocratique alors que tous les éléments nécessaires sont réunis.

 

 

Sourions ensemble

Le mépris :

Nos tracts insupportent les gauches locales, car ils sont d’après elles méprisants.

Dans Emerainville Tranquille pourtant, le respect n’est pas au rendez vous et nous espérons que Mesdames TALBI et DAGA vont se révolter

  • Monsieur COIGNET est devenu un « certain COIGNET »
  • Mesdames FABRIGAT et RONCIN, qui nous ont rejoints en 2001 et en 2009, ont « un comportement indigne », et elles ne sont pas respectables.

Difficile de faire mieux dans le mépris et surtout dans la sottise.

Car où est le problème ? Des gens de gauche en désaccord avec leur parti politique ou avec un petit dictateur de province qui le représente, ne pourraient pas sans indignité, trahison à la cause, décider de s’intégrer à une autre équipe qui respecterait leurs opinions et qui serait à leurs yeux plus efficace, mieux organisée, plus compétente ?

Monsieur DAURIAC (fabusien) est sans doute très attiré par le socialisme démocratique  si cher à ses amis communistes et nous lui proposons l’envoi au goulag de ces traîtres dégénérés.

Le chef de file de BVEM, évolue aussi vite que son parti et comme il l’écrit lui même il est effectivement « très démodé » et ce, depuis 2001

Les causes :

Il ne sert à rien de jeter l’anathème sur les personnes qui  ont rejoint une équipe municipale apolitique dans laquelle effectivement figurent  des membres de l’UMP, du Modem et des non inscrits

Il serait beaucoup plus productif de s’interroger sur les causes véritables de ces turbulences et de s’apercevoir enfin que la plupart des problèmes de la gauche municipale sont dus à trois  facteurs principaux :

  • 1°/ le comportement de la tête de liste de BVEM qui joue les dictateurs et est incapable de diriger une équipe (départ de Madame MASSOU 4ème sur la liste du premier tour, explosion de la liste bidon et unique).
  • 2°/ les haines et les rancœurs qu’ont causées la composition de la liste unique du 2ème tour.
  • 3°/les compétences et la disponibilité des personnes présentées.

La politique politicienne :

A l’image de ses amis du SAN (mais sont-ils encore ses amis ?), Monsieur DAURIAC ne peut pas s’empêcher de se lancer dans le débat politicard ringard.

Pour lui, (nous citons) : « Vouloir travailler dans le seul intérêt des Emerainvillois,  oublier les étiquettes politiques » est une absurdité qui ne sert qu’à dissimuler « l’opportunisme le plus abject ».

Heureusement que les mots ne tuent pas, mais sans vouloir offenser l’honorable tête de liste de BVEM, qu’aurait-il fait s’il avait été élu ?

N’aurait-il pas travaillé dans l’intérêt des seuls Emerainvillois, ou se serait-il servi des finances municipales pour le plus grand bien des habitants de Montauban ou de Lille ?

N’a-t-il pas encore découvert que des élus municipaux se doivent de travailler (mais connaît-il ce verbe ?)  pour leur commune et essentiellement pour elle ?

Aurait-il fait passer les intérêts de son parti et de son idéologie avant ceux des Emerainvillois comme le font ses « frères »  depuis des années les élus au SAN ?

Emerainvillois, Monsieur DAURIAC se découvre de plus en plus. Aujourd’hui il continue de manipuler ses colistiers qui manquent d’expérience mais demain, la gauche municipale continuera à se désintégrer par manque de travail, manque de courage, manque de compétence.

Tout cela était prévisible un soir de mars 2008

Réflexions : Fiers d’être de gauche ?

 

J’ai toujours en mémoire, les propos que m’ont tenus 2 habitants d’Emerainville lors des dernières élections municipales

Le premier, après avoir reconnu la bonne gestion de la ville, m’a déclaré qu’il ne voterait pas pour ma liste, car « il ne pouvait pas savoir si une autre équipe aurait fait mieux à notre place » :

Raisonnement imparable !

Le deuxième m’a déclaré sa satisfaction pour tout le travail fait depuis 1995 mais a refusé de voter pour nous car « dans sa famille, tous les membres votent à gauche depuis des générations et des générations » :

Que faire lorsque le vote se transmet par les gènes ?

Vous conviendrez avec moi qu’il y a de quoi avoir le moral en berne.

Pourtant que possède la gauche pour faire la fierté de ses partisans ?

Un grand mensuel titrait, il y a peu « la faillite de la gauche morale »

Mais existe-t-il une  morale de gauche comme de droite en politique ?

La gauche morale :

  • Est-ce  celle qui protège les assassins de l’extrême gauche italienne  ou celle qui pratique la désobéissance civile pour combattre le service minimum dans les écoles au mépris des attentes des familles ?
  • Est-ce celle qui ne cesse de défendre et d’excuser, le délinquant sans s’occuper de la victime ? Celle qui refuse « les politiques sécuritaires » et livre ainsi la population aux exactions des malfrats ?
  • Est-ce celle des écoutes téléphoniques,  des affaires, du Rainbow -Warrior, du temps joyeux ou notre pays était gouverné par un Président socialiste  titulaire de la Francisque ?
  • Est-ce celle qui aujourd’hui souffle sur les braises de l’incendie qui ruine la Guadeloupe et la Martinique et transforme une crise sociale en une crise raciale ?
  • Est-ce celle qui veut faire participer au pouvoir l’extrême gauche, alors qu’elle a vilipendé la droite républicaine,  en l’accusant de vouloir faire alliance avec le FN ?

Quant au passé :

Les communistes français ont justifié, soutenu, approuvé, les pires atrocités qui se sont déroulées dans le régime politique de leurs rêves. Ils ont ainsi participé en connaissance de cause à l’asservissement et à la paupérisation d’une grande moitié de l’Europe.

Personne ne semble leur en tenir rigueur à ce jour, pas plus les médias que les politiques, et les communistes français portent toujours ce nom avec fierté et bénéficient de l’appui de nos « intellectuels ».

Les socialistes ont défendu le régime colonial (qu’aujourd’hui sans doute par manque de mémoire ils vilipendent) et refusé de discuter avec les représentants du FLN. Ils ont envoyé la troupe en Algérie, et ont  été incapables de réaliser la décolonisation qu’ils ont  laissé au général De Gaulle a qui ils ont transmis un pays en totale décomposition et aux bords de la guerre civile

Quant au social, depuis 1936, la gauche n’a réalisé aucune grande réforme à l’exception des 35 heures, mesure mal préparée, et qui encore aujourd’hui pose problème et est responsable notamment du marasme qui règne dans nos hôpitaux

Alors où est le progrès ? Quels sont les motifs de fierté ?

Bulletin de santé …

                                                           

 

 

Janvier 2009

 

Depuis 1995, la gauche municipale est malade à Emerainville. Elle souffre de langueur et de nombreux symptômes nous font croire régulièrement à son agonie, car le mal empire d’année en année.

Il est vrai que tous les six ans pour un mois ou deux, elle retrouve une seconde jeunesse et arrive à tromper un grand nombre d’électeurs qui votent pour elle soit par méconnaissance (nouveaux habitants) soit par esprit de famille, soit par amour de l’utopie et du risque.

Pourtant une analyse médicale objective permet de constater qu’à chaque élection municipale les candidats de gauche sont de moins en moins performants.

Ainsi de 1995 à 2001, les élus d’oppositions firent à peu près leur travail et représentèrent correctement ceux qui avaient mis en eux leur confiance

L’année 2001 vit l’arrivée de M. DAURIAC dans le paysage politique et la désagrégation de la gauche locale. Madame FABRIGAT rejoignit la liste d’Emerainville au Cœur.

De 2001 à 2008 l’opposition a totalement disparu du paysage sauf par l’intermédiaire de tracts mal documentés et erronés pour la plupart (quand ils n’étaient pas calomnieux et insultants) et d’effets de manche au conseil municipal seul lieu où mensuellement, elle apparaissait encore.

En 2008 et pour le mandat à venir (2008-2014), la gauche sombre dans le ridicule.

Un rappel des faits s’impose pour justifier ce jugement sévère mais juste.

– Le premier tour des municipales a eu lieu le  9 mars  et trois listes étaient en présence : deux  de gauche et La liste Emerainville au cœur

– Au deuxième tour les deux listes de gauche fusionnent en prenant les électeurs pour des demeurés. Leur  liste unique est battue et sept seulement de ses membres deviennent conseillers municipaux

– Moins d’un mois après ces résultats, le 11avril 2008, Madame MASSOU (4ème  sur la liste de Monsieur DAURIAC et 6ème sur la liste d’union) démissionne sans donner de motivation. (DAURIAC, toujours DAURIAC et son absolutisme d’après nos informations)

– Lors du Conseil municipal du 23 juin 2008 soit à peine 3 mois après les élections, Monsieur HULEUX  et Madame RONCIN décident de sortir du groupe minoritaire et de reprendre leur liberté au sein de leur ancienne première liste  « Comm’une idée »  (Les causes ? DAURIAC, toujours DAURIAC et sa haine pour HULEUX et tout ceux qui peuvent lui faire de l’ombre dans le parti)

– alors, il boude le DAURIAC et il  disparaît (absent au conseil municipal du 24 novembre 2008 et du 19 décembre 2008, absent des commissions finances du 01aout 2008-12 novembre 2008 et 09 décembre 2008) laissant apparemment son restant de troupe sans consignes et désemparées.

 sous la direction de Monsieur HULEUX et de Madame TALBI, les deux groupes d’opposition se livrent une guerre acharnée (les guerres familiales sont toujours les plus meurtrières).

La liste Emerainville au Cœur que nous soutenons n’est absolument pas une liste politisée. Elle accepte toutes les sensibilités pourvu que cela apporte quelque chose à notre ville.

Tout cela explique les trois succès consécutifs dans une ville qui vote majoritairement à gauche dans les élections nationales.

Nous regrettons que l’opposition n’ait jamais été de taille depuis 2001, à exercer ses prérogatives, à permettre un débat démocratique  sur des idées réalistes, en un mot a faire vivre normalement la démocratie locale.

Nous vous tiendrons naturellement au courant des futures modifications de la gauche locale (prise de pouvoir de Monsieur HULEUX, suicide collectif, coup d’Etat des bolchéviques qui vont finir par être majoritaires, pleurs et crise de nerfs de Madame TALBI et peut être même retour de DAURIAC en chevalier Blanc…).

 

            Informez-vous ! ulem-asso.com/blog

 Janvier 2009