Archives par mot-clé : Huleux

Compte rendu du Conseil municipal du 25 octobre 2010

 

 

Ce conseil municipal ne mériterait aucunement un article de l’ULEM, compte tenu de son ordre du jour, si Monsieur HULEUX ne s’était pas encore une fois fait remarquer en posant des questions sur des affaires qu’il avait votées au dernier conseil précédent

 

En présence de trois de ses amis dans la salle (dont Monsieur Vesvres, et l’inénarrable Cauvin qui semble encore une fois avoir changé de camp) le premier de « Commune idée », désormais chevalier blanc du Clos d’Emery stupéfia tout le monde.

 

La délibération consistait à permettre au Maire de demander le paiement des subventions prévues pour la réhabilitation de la ZUS (réhabilitation du Clos et construction d’un cœur de ville).

 

Pas de quoi fouetter un chat, mais l’élu s’emporta et déclara qu’il ne connaissait rien au dossier, que personne ne lui en avait parlé, que le dossier n’avait jamais été examiné en commissions …….et qu’il avait été obligé en n’écoutant que son courage, d’aller à Torcy, dans les locaux du SAN, pour obtenir le diagnostic que la mairie avait fait faire compte tenu de ses obligations dans le dossier.

 

Il faut absolument que Monsieur HULEUX, mange du poisson ou se shoote au phosphore, fut la réponse de l’élue chargé de la politique de la ville, Madame Fabrigat, et de Monsieur le Maire qui firent remarquer  à notre écolo fatigué,

 

          Qu’il avait assisté à de nombreuses réunions sur le sujet, et que s’il ne faisait pas personnellement  partie de toutes les commissions, l’opposition était ou devrait être présente dans chacune d’elles  par l’intermédiaire du membre qu’elle a désigné au début du mandat.

          Que la mairie ne peut pas être tenue pour responsable de la zizanie qui règne entre les représentants élus de la gauche emerainvilloise qui ne forment plus un groupe de 6 personnes, mais 6 groupes de 1 personne. Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude

          Que ce qu’il était allé chercher au SAN était à la disposition de tous les élus en Mairie,

          Que le fait d’avoir accompli un voyage aussi long et fatiguant à TORCY, en auto,  pour se procurer le document prouvait qu’il en connaissait l’existence

          Qu’il aurait pu économiser beaucoup d’essence et moins polluer notre planète en venant à pied de chez lui à la Mairie

          Et qu’enfin il avait, au conseil du 27 avril 2010, voté pour une délibération qui autorisait le maire à signer  le contrat pour la réhabilitation de la ZUS. (La délibération du jour étant l’autorisation de demander la mise à disposition des subventions accompagnant ce contrat)

 

Ou Monsieur HULEUX perd la boule, ou il vote n’importe quoi, mais l’élu pris en flagrant délit d’Alzheimer, repris son costume de Zorro, remonta sur son cheval, et expliqua doctement que le projet qu’il avait sous les yeux n’était pas un projet global, qu’il ne comprenait pas son entrée dans le cadre d’une démocratie participative respectant la transversalité alternative qui permet comme chacun sait un naturalisme de bon aloi et une procréation importante chez les pipistrelles

En bref, il revenait à ses discours que nous ne pouvons saisir à notre niveau dans toutes ses subtilités.

 

A la fin, que fait Monsieur HULEUX ? Il vote pour la délibération proposée !

 

Après la disparition des socialistes, qui manquaient singulièrement d’humour, Monsieur HULEUX nous permet, à lui tout seul, de ne pas regretter une soirée passée devant la télévision à regarder un film comique des années 30, lorsque nous allons au conseil municipal,

 

 

Il est beaucoup plus drôle que Monsieur DAURIAC qui ne connaissait pas plus les sujets que lui mais qui intervenait d’une manière  vindicative.

 

Notre nouveau comique est plus dans le genre « comique troupier » : il se fâche, s’énerve puis comme si de rien n’était demande des mesures spéciales pour lui-même.

 

Ainsi il veut être convoqué à toutes les commissions même il ne fait pas partie des membres qui ont été désignés pour les faire fonctionner.

 

Il rend donc la mairie responsable des absences de Monsieur DAURIAC, Madame TALBI et les autres. Il ne se rappelle pas qu’il a fait liste commune avec eux.

 

Il est drôle non ?

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR HULEUX

                                               

Monsieur,

Mes positions politiques ont toujours été claires pour les électeurs même si vos « amis »  et colistiers tentent périodiquement de me diaboliser en me rejetant  à l’extrême droite.

Je suis un libéral inscrit actuellement à l’UMP et « Emerainville au cœur » est une liste composée à plus de 80 % de conseillers apolitiques.

Pour moi, dans la gestion d’une commune,  seuls comptent  les critères suivants

            Compétences

            Disponibilité

Avec le recul du temps, je constate qu’il n’en était pas de même chez mes adversaires

Ni compétences, ni disponibilité dans l’équipe DAURIAC, très peu de compétences dans votre équipe.

En fait la liste unique n’était qu’une somme de « riens ».

Il ne faut pas s’étonner alors que Madame RONCIN nous ait rejoint sans que nous l’ayons, (comme vous l’affirmez si élégamment)  débauchée.

Ne voyez pas, je vous prie, dans ces termes un peu rudes, la marque d’un mépris quelconque, mais plutôt l’inquiétude d’un citoyen qui constate que des personnes sont assez irresponsables pour se présenter à des élections en sachant qu’elles ne pourront pas remplir correctement leurs tâches en cas de succès.

Vous ne connaissez rien à la vie d’une Mairie et vos colistiers n’ont pas de temps à consacrer à leur mandat,  pris qu’ils sont par « leur vie familiale » comme ils disent.

De plus quand je m’adresse à vous, j’ai beaucoup de difficultés à vous situer :

          Vous n’avez jamais fait état de votre appartenance au PS (Section de Pontault Combault)

          Il existe entre vous et Monsieur DAURIAC (inscrit lui au PS d’Emerainville) une rivalité haineuse que vous avez cachée aux électeurs et qui ne vous a pas empêché de vous fondre dans sa liste au deuxième tour des élections municipales.

          Elu sur la liste commune,  vous quittez vos amis 2 ou 3 mois après les élections pour former un groupe de 2 personnes qui très vite se disloque à son tour pour qu’enfin vous vous retrouviez tout seul.

Qu’en pensent vos électeurs ? Vous êtes quand même un peu tortueux, difficile à suivre et  vos convictions semblent être à géométrie variable

Quant à votre programme, celui que vous désireriez appliquer,  est-il celui de votre liste du premier tour, celui de la liste unique ou un mélange des deux ?

Pour ma part je n’ai rien compris aux actions que voulaient développer Comm’une idée, et j’ai toujours pensé que les actions préconisées par l’autre liste ne tenaient aucun compte des réalités communales, n’étaient en fait qu’un catalogue électoral et une sorte d’attrape gogos.

Je ne vous ai,  par ailleurs,  jamais entendu proposer une action concrète dans n’importe quel domaine que ce soit en finances, en environnement, …..

Vous restez dans les généralités, dans des discours abscons, sans conséquence sur  la réalité.

Pour écrire comme vous ou comme les « intellectuels » qui ont rédigé votre programme électoral,  permettez-moi d’affirmer qu’il n’y a connaissance que du singulier, que les termes abstraits sont des purs produits de l’esprit humain, et que toute idée ou concept général n’est qu’une invention de l’esprit, des mots sans aucune réalité que toute pensée abstraite est inapte à saisir.

Je suis naturellement prêt à discuter avec vous de ces évidences, comme je suis prêt à débattre avec votre ami des philosophes du XVIIIème siècle, mais nous sommes très loin des problèmes communaux qui ne semblent pas être les soucis principaux des deux oppositions emerainvilloises.

Enfin, je suis très surpris qu’avec un tel parcours vous puissiez avoir l’impudence de m’accuser de « manquer à ma parole » (que je ne pouvais pas vous donner compte tenu de mon obligation légale de faire respecter les décisions du conseil municipal)

Pour conclure, mon équipe et moi-même, allons de nouveau et pour une mandature, gérer la commune sans opposition sérieuse.

Je regrette que depuis 2001, les élus de gauche ne fassent pas correctement leur travail, et qu’ils aient ensuite le « culot » de me traiter périodiquement de dictateur alors qu’ils renoncent à leur rôle d’opposant et à toutes les prérogatives qui s’y rattachent.

Je vous donne donc rendez-vous en 2014, où vous, vos amis, ex-amis, ennemis, (mais qui redeviendront vos amis le temps des élections) réapparaitrez de nouveau avec des programmes merveilleux pour capter les voix des amnésiques et des nouveaux arrivants.

Salutations

 

 

 

 

 

Les penseurs de « comm’une idée d’Emerainville »

 

La tribune politique du magazine communal a permis à Monsieur HULEUX un certain nombre de remarques sur le programme de rénovation urbaine qu’il a découvert lors d’une réunion du comité de réflexion. Lors de ce comité  (mis en place par l’équipe majoritaire) l’ensemble des élus peut débattre de deux sujets qui devraient être consensuels : la ZUS (zone urbaine sensible) et l’environnement.

Naturellement, personne de la liste de Madame TALBI ne s’intéressant à ces questions, les élus d’ « Emerainville au Cœur » ont expliqué à Monsieur HULEUX l’ensemble du travail réalisé à Emerainville depuis de longues années sur l’environnement et sur les problèmes posés par la ZUS et notamment par la population du Clos d’Emery.

A ce stade de la présente mise au point deux constatations :

1 – rien n’obligeait l’équipe majoritaire à créer ces comités de réflexion, sinon sa volonté de démocratie locale nonobstant l’apathie totale des deux oppositions

2 – la méconnaissance totale des élus d’oppositions sur  les problèmes soulevés et les actions entreprises depuis plus de 10 ans. Comment ont-ils eu l’audace de se présenter aux suffrages des électeurs ?

« Emerainville au Cœur » veut bien dispenser une formation à ses opposants pour contribuer à une certaine démocratie locale, mais encore faut-il que ces derniers fassent preuve d’un minimum de « fair play » et qu’ils ne profitent pas des informations fournies et des explications données pour écrire n’importe quoi en se servant des leçons données et mal digérées.

Nous n’aimons pas nous auto-flageller, nous n’aimons pas demander pardon et nous ne sommes pas masochistes.

Le dernier article de « Comm’une Idée » fait apparaître que Monsieur HULEUX n’a absolument rien compris à nos explications.

Comme d’habitude,

          il demanderait l’avis à tout le monde,

          il convoquerait le ban et l’arrière ban,

          il s’assurerait que le projet est porté par TOUS les habitants,

          il réunirait des commissions de quartier,

          il créerait des outils qui permettraient à chacun de donner son avis et de participer,

tout cela dans « le cadre de la vision et de l’action transversale que doit avoir l’élu sur la vie de sa commune ».  OUF !!!!!!!

En un mot, et derrière ce charabia, il ne ferait rien, car sa méthode le condamnerait  à l’impuissance.

Il oublie que les intérêts des personnes en cause sont différents (propriétaires occupants, locataires, offices d’HLM), il oublie que la commune n’est pas seule et que le projet regroupe l’ETAT, par l’intermédiaire de l’ANAH, de l’ANRU, la DDE, la Région, le conseil général, le SAN.

Jamais il ne pourra obtenir l’accord unanime de tous ces participants, transversalité ou pas, agenda 21 ou pas.

Il n’a pas compris que rien n’est commencé et que nous en sommes qu’au pré-projet

Bien sûr et même si nous n’avons pas sa hauteur d’esprit nous tiendrons informés les intéressés et nous organiserons des débats sur le sujet.

Monsieur HULEUX de grâce, vous dont le projet a été rejeté par les Emerainvillois, vous qui avez avec votre acolyte DAURIAC trompé les électeurs sur une liste bidon, vous qui aujourd’hui êtes seul au conseil municipal, (votre colistière nous ayant rejoint pour pouvoir travailler concrètement et ne plus se perdre dans les idées abstraites), ne profitez pas de la volonté de collaborer de l’équipe majoritaire, comprenez la réalité des problèmes et, avant d’écrire n’importe, quoi tournez votre plume 7 fois entre vos doigts.

Nous savons que vous-même et vos semblables, cherchez à inventer une nouvelle forme de « « gouvernement participatif » qui nous conduira nécessairement à la catastrophe.

Votre démocratie participative c’est :

          je n’ai pas d’idée : donnez m’en, car l’incompétence assure la démocratie.

          Tout le monde a sa chance puisque tout le monde a le droit d’avoir un avis sur tout.

          Et tous les avis se valent puisque nous sommes tous égaux

Mais malheureusement, « J’écoute les gens, j’écoute les gens, je vais écouter les gens », n’est pas un programme.

Il faut avoir des idées et tenir compte des opinions, mais le chef se doit de fixer la ligne (Claude Allègre, la défaite en chantant)

 

 

L’ULEM des Poètes

L’ULEM des poètes

 

 

Comme vous le savez, l’ULEM ne  fait depuis 1995 que  répondre  aux attaques contre nos élus

 

Elle est de plus dans l’impossibilité de débattre avec les oppositions municipales (oui, oui elles sont 2 aujourd’hui,  même si elles sont parties seules,  puis se sont réunies, puis se sont de nouveau séparées)  car pour ce faire, il faut être plusieurs à le vouloir ou à le pouvoir.

 

Malheureusement, à peine 6 mois après les élections, l’opposition n’existe plus que sur le papier et ses différents groupes voire sous groupes et même sous-sous groupes ne représentent plus rien

 

 Nous écrivons « malheureusement » car la démocratie locale ne peut plus s’exercer normalement, 

 

Nous n’avons pas compris les 47 % d’électeurs qui ont voté pour une liste fantôme (alors qu’ils savaient qu’elle était composée pour partie d’hommes et femmes qui n’avaient rien fait pendant les 6 ans de leur mandat précédent).

 

Nous nous interrogeons encore sur les motivations profondes de ces emerainvillois (prime à la fainéantise, méconnaissance du sujet, réflexe héréditaire etc.. ?) et nous ne pouvons pas les plaindre de leur déception légitime devant la chienlit actuelle qui règne chez leurs représentants.

 

Tout cela explique que notre association, présente sur le terrain, très active notamment dans son rôle de formatrice de futurs élus, forte d’un nombre d’adhérents important et en progression constante s’ennuie un peu au niveau de la communication.

 

Ce calme nous laisse le temps de relire nos classiques et nous nous permettons de soumettre, à la sagacité de nos lecteurs,  des extraits d’auteurs célèbres.

 

POUR tout gouvernement de gauche comme de droite

 

Ce qu’on doit à César, Sire, il le lui faut rendre

Mais,  plus qu’on ne lui doit Sire, il ne lui faut prendre

Veuillez donc désormais au peuple retrancher

Ce que plus qu’il ne doit sur son dos il supporte

Et ne permettez plus qu’on le mange en la sorte

Car Sire, il le faut tondre et non pas écorcher

 

Olivier de Magny

 

POUR la minorité municipale

 

Oh comme je les hais ces solennels grigous

Ils composent avec leur fiel et leurs dégoûts

Une sagesse pleine et d’ennui et de jeûnes

Et faite pour les vieux osent l’offrir aux jeunes

 

Victor Hugo

 

 

 

 

POUR LAURENCE TALBI

 

0 douleurs, 0 douleurs,  le temps mange la vie,

Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur

« Des pleurs que nous versons » croit et se fortifie.

 

Charles BAUDELAIRE

 

 

 

POUR Monsieur HULEUX

 

Car encore faut il  pousser à une porte pour  savoir qu’elle nous est close.

D’où naît cette platonique subtilité que ni ceux qui savent n’ont à s’enquérir car ils savent, ni ceux qui ne savent pas, car pour s’enquérir, il faut savoir de quoi on s’enquiert.

 

Montaigne

 

 

POUR Madame BESSONNIES, Monsieur  BOULLEY et le parti communiste en général

 

Que sont mes amis devenus

Que j’avais de si près tenus

Et tant aimés?……

Ce sont amis que vent emporte;

Et il ventait devant ma porte,

Aussi les emporta……

 

Rutebeuf

 

POUR  Monsieur DAURIAC

 

Il  s’en alla comme il était venu……

Mangea le fonds avec le revenu

Tint les trésors, choses peu nécessaires

Quant à son temps bien le sut  dispenser,

Deux parts en fit, dont il voulait passer

L’une, à dormir et l’autre à ne rien faire

 

                                                            Epitaphe de La Fontaine

 

 

 

Ou encore

 

Oh combien de marins, combien de capitaines

Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines

Dans ce morne horizon se sont évanouis.

Combien ont disparu, dure et triste fortune

Dans une mer sans fonds, par une nuit sans lune,

Sous l’aveugle océan à jamais enfoui

 

Victor hugo

Ou encore,

 

Et je m’en vais

Au vent mauvais

Qui m’emporte

Deçà delà

Pareil à la feuille morte.

Paul Verlaine

 

Nous espérons que  ces rapprochements entre citations et  élus minoritaires emerainvillois ne choqueront pas la sensibilité exacerbée de certains de nos lecteurs de gauche qui nous l’espérons ne retiendront de ce tract que son coté pédagogique.

 

Nous espérons, sans trop  y  croire,  que les nouvelles oppositions auront à défaut d’autre chose le sens de l’humour, et ne considéreront pas nos écrits  comme insultants, antidémocratiques, ignobles, illisibles et mettant en jeu l’intégrité morale des personnes citées.

 

Qu’elles n’y verront  pas non plus un complot de l’extrême droite, ni du grand capitalisme avec ses multinationales oligarchiques,  ni….ni…..ni…..

 

 

La vérité

 

L ‘ULEM s’amuse (par les temps qui courent cela relève de l’exploit) et elle tente dans la mesure de ses faibles moyens de participer  à la renaissance de l’amour que tout être civilisé doit avoir pour  la littérature française.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chers amis de Comm’une idée

 

 

 

 

Janvier 2009

Chers amis de Comm’une idée

 

Votre dernier tract de janvier 2009 que vous n’avez pas pu faire distribuer partout, ce qui a lésé une grande partie de vos adorateurs, prouve que votre sensibilité exacerbée vous fait ressentir du mépris et du harcèlement, là ou il n’y a qu’ironie et tendresse.

En fait à l’ULEM on vous aime, et même si nous écrivons la vérité et que la vérité est parfois blessante et difficile à admettre pour certains, nous avons entre nos deux oppositions, une préférence marquée pour la « liste comm’une idée ».

Vous êtes dans la lune et surtout, surtout n’en descendez pas sous peine de perdre tout votre charme comme cela a été le cas lorsque vous vous êtes alliés avec ces rustres de l’autre gauche qui aujourd’hui ne savent que pleurer.

Ne refaites pas, nous vous en prions, de telles erreurs. Restez là-haut et continuez à nous envoyer des messages flamboyants que personne ne comprend, mais qui nous touchent par leur candeur.

Nous adorons sans comprendre tout, (mais c’est une preuve supplémentaire de votre génie) vos affirmations sur une nouvelle gouvernance du monde, sur l’entreprise sociale, nous sommes éblouis par ces textes dont la teneur ne sert rigoureusement à rien mais qui nous font rêver et nous permettent de retrouver nos 5 ans et notre croyance au Père Noel

Merci encore chers amis de ces « fantaisies » qui permettent à la majorité municipale réunie en bureau 1 fois par semaine de s’attendrir et d’avoir une pensée pour chacun d’entre vous

Le poète a toujours raison, et nous demandons à l’équipe municipale issue de nos rangs, la nomination immédiate de Monsieur HULEUX en tant que Maire adjoint  à la parlotte et aux utopies poétiques

 

QUESTIONS A MONSIEUR HULEUX

 

La totalité des élus d’Emerainville ne sont titulaires à  notre connaissance d’aucun autre mandat politique (départemental, régional, national, européen)

Ils ne fréquentent pas non plus les grandes organisations internationales et n’ont aucune influence sur le Fond Monétaire International présidé par un illustre membre de votre parti socialiste

Leurs actions ne peuvent donc être que communales.

Des crèches, des locaux pour les associations, la sécurité pour les personnes et les biens, des actions revendicatives sur le manque de transport pour notre commune (compétence du SAN-ETAT-REGION), sur le manque d’appartements (compétence du SAN et de l’ETAT), sur l’éloignement des centres hospitaliers (compétence ETAT-Région), tels sont une partie des sujets qui nous intéressent et pour lesquels vous avez été élu.

Nous nous interrogeons donc sur l’utilité de développer dans un bulletin municipal local et dans vos tracts, de grandes idées sur des sujets nationaux, voire internationaux, alors que nous attendons de nos élus municipaux des mesures concrètes sur des problèmes de tous les jours.

De plus ces grandes idées ne débouchent sur rien, sauf sur des questions économiques voire philosophiques.

A – Qu’est ce que « le développement durable »  et pourquoi nous permettrait-il de mieux aborder la crise internationale actuelle. ?  Emerainville serait-elle à l’origine des problèmes du monde entier ?

B – Pouvez-vous nous définir « une économie du bon sens » ? Qui en est dépourvu ?

C – Pouvez-vous nous définir la nature d’une « autre  gouvernance de notre société » ? Encore une fois le problème n’est pas un problème français et l’autre gouvernance devra être mondiale. On s’éloigne d’Emerainville non ?

D – « Une entreprise socialement responsable où le citoyen est acteur » : il faut absolument nous définir ces concepts qui encore une fois ne portent pas sur des problèmes communaux. A moins que vous ayez des idées précises à appliquer aux entreprises emerainvilloises ?

E – L’élu prépare l’avenir en s’appuyant sur la participation et les compétences de chacun : pour la majorité municipale cette évidence est mise en application depuis 1995,  pour les différentes oppositions ni les compétences, ni surtout la participation ne sont au rendez vous.

Ne pensez-vous pas, en conclusion, que vous devriez vous intéresser à nos problèmes quotidiens ?

Par contre vos rêves peuvent  faire  l’objet d’une ou plusieurs conférences auxquelles nous nous rendrons volontiers pour parfaire nos connaissances en matières économiques et en droit international.

 

 

Informez-vous ! ulem-asso.com/blog

 

 

 

 

Bulletin de santé …

                                                           

 

 

Janvier 2009

 

Depuis 1995, la gauche municipale est malade à Emerainville. Elle souffre de langueur et de nombreux symptômes nous font croire régulièrement à son agonie, car le mal empire d’année en année.

Il est vrai que tous les six ans pour un mois ou deux, elle retrouve une seconde jeunesse et arrive à tromper un grand nombre d’électeurs qui votent pour elle soit par méconnaissance (nouveaux habitants) soit par esprit de famille, soit par amour de l’utopie et du risque.

Pourtant une analyse médicale objective permet de constater qu’à chaque élection municipale les candidats de gauche sont de moins en moins performants.

Ainsi de 1995 à 2001, les élus d’oppositions firent à peu près leur travail et représentèrent correctement ceux qui avaient mis en eux leur confiance

L’année 2001 vit l’arrivée de M. DAURIAC dans le paysage politique et la désagrégation de la gauche locale. Madame FABRIGAT rejoignit la liste d’Emerainville au Cœur.

De 2001 à 2008 l’opposition a totalement disparu du paysage sauf par l’intermédiaire de tracts mal documentés et erronés pour la plupart (quand ils n’étaient pas calomnieux et insultants) et d’effets de manche au conseil municipal seul lieu où mensuellement, elle apparaissait encore.

En 2008 et pour le mandat à venir (2008-2014), la gauche sombre dans le ridicule.

Un rappel des faits s’impose pour justifier ce jugement sévère mais juste.

– Le premier tour des municipales a eu lieu le  9 mars  et trois listes étaient en présence : deux  de gauche et La liste Emerainville au cœur

– Au deuxième tour les deux listes de gauche fusionnent en prenant les électeurs pour des demeurés. Leur  liste unique est battue et sept seulement de ses membres deviennent conseillers municipaux

– Moins d’un mois après ces résultats, le 11avril 2008, Madame MASSOU (4ème  sur la liste de Monsieur DAURIAC et 6ème sur la liste d’union) démissionne sans donner de motivation. (DAURIAC, toujours DAURIAC et son absolutisme d’après nos informations)

– Lors du Conseil municipal du 23 juin 2008 soit à peine 3 mois après les élections, Monsieur HULEUX  et Madame RONCIN décident de sortir du groupe minoritaire et de reprendre leur liberté au sein de leur ancienne première liste  « Comm’une idée »  (Les causes ? DAURIAC, toujours DAURIAC et sa haine pour HULEUX et tout ceux qui peuvent lui faire de l’ombre dans le parti)

– alors, il boude le DAURIAC et il  disparaît (absent au conseil municipal du 24 novembre 2008 et du 19 décembre 2008, absent des commissions finances du 01aout 2008-12 novembre 2008 et 09 décembre 2008) laissant apparemment son restant de troupe sans consignes et désemparées.

 sous la direction de Monsieur HULEUX et de Madame TALBI, les deux groupes d’opposition se livrent une guerre acharnée (les guerres familiales sont toujours les plus meurtrières).

La liste Emerainville au Cœur que nous soutenons n’est absolument pas une liste politisée. Elle accepte toutes les sensibilités pourvu que cela apporte quelque chose à notre ville.

Tout cela explique les trois succès consécutifs dans une ville qui vote majoritairement à gauche dans les élections nationales.

Nous regrettons que l’opposition n’ait jamais été de taille depuis 2001, à exercer ses prérogatives, à permettre un débat démocratique  sur des idées réalistes, en un mot a faire vivre normalement la démocratie locale.

Nous vous tiendrons naturellement au courant des futures modifications de la gauche locale (prise de pouvoir de Monsieur HULEUX, suicide collectif, coup d’Etat des bolchéviques qui vont finir par être majoritaires, pleurs et crise de nerfs de Madame TALBI et peut être même retour de DAURIAC en chevalier Blanc…).

 

            Informez-vous ! ulem-asso.com/blog

 Janvier 2009