Archives par mot-clé : socialistes

Réflexions : Fiers d’être de gauche ?

 

J’ai toujours en mémoire, les propos que m’ont tenus 2 habitants d’Emerainville lors des dernières élections municipales

Le premier, après avoir reconnu la bonne gestion de la ville, m’a déclaré qu’il ne voterait pas pour ma liste, car « il ne pouvait pas savoir si une autre équipe aurait fait mieux à notre place » :

Raisonnement imparable !

Le deuxième m’a déclaré sa satisfaction pour tout le travail fait depuis 1995 mais a refusé de voter pour nous car « dans sa famille, tous les membres votent à gauche depuis des générations et des générations » :

Que faire lorsque le vote se transmet par les gènes ?

Vous conviendrez avec moi qu’il y a de quoi avoir le moral en berne.

Pourtant que possède la gauche pour faire la fierté de ses partisans ?

Un grand mensuel titrait, il y a peu « la faillite de la gauche morale »

Mais existe-t-il une  morale de gauche comme de droite en politique ?

La gauche morale :

  • Est-ce  celle qui protège les assassins de l’extrême gauche italienne  ou celle qui pratique la désobéissance civile pour combattre le service minimum dans les écoles au mépris des attentes des familles ?
  • Est-ce celle qui ne cesse de défendre et d’excuser, le délinquant sans s’occuper de la victime ? Celle qui refuse « les politiques sécuritaires » et livre ainsi la population aux exactions des malfrats ?
  • Est-ce celle des écoutes téléphoniques,  des affaires, du Rainbow -Warrior, du temps joyeux ou notre pays était gouverné par un Président socialiste  titulaire de la Francisque ?
  • Est-ce celle qui aujourd’hui souffle sur les braises de l’incendie qui ruine la Guadeloupe et la Martinique et transforme une crise sociale en une crise raciale ?
  • Est-ce celle qui veut faire participer au pouvoir l’extrême gauche, alors qu’elle a vilipendé la droite républicaine,  en l’accusant de vouloir faire alliance avec le FN ?

Quant au passé :

Les communistes français ont justifié, soutenu, approuvé, les pires atrocités qui se sont déroulées dans le régime politique de leurs rêves. Ils ont ainsi participé en connaissance de cause à l’asservissement et à la paupérisation d’une grande moitié de l’Europe.

Personne ne semble leur en tenir rigueur à ce jour, pas plus les médias que les politiques, et les communistes français portent toujours ce nom avec fierté et bénéficient de l’appui de nos « intellectuels ».

Les socialistes ont défendu le régime colonial (qu’aujourd’hui sans doute par manque de mémoire ils vilipendent) et refusé de discuter avec les représentants du FLN. Ils ont envoyé la troupe en Algérie, et ont  été incapables de réaliser la décolonisation qu’ils ont  laissé au général De Gaulle a qui ils ont transmis un pays en totale décomposition et aux bords de la guerre civile

Quant au social, depuis 1936, la gauche n’a réalisé aucune grande réforme à l’exception des 35 heures, mesure mal préparée, et qui encore aujourd’hui pose problème et est responsable notamment du marasme qui règne dans nos hôpitaux

Alors où est le progrès ? Quels sont les motifs de fierté ?